• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

Ce cours existe en livre papier.

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 02/11/2021

Ajoutez, modifiez et supprimez des recettes !

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous avez appris dans le chapitre comment ajouter de nouvelles entrées en base sur phpMyAdmin, mais si vous voulez que des utilisateurs contribuent à votre site, il faudra leur proposer un formulaire de création et de modification !

Pour cela, vous allez aborder de nouvelles requêtes SQL fondamentales et les appliquer avec PHP : INSERT  , UPDATE  et DELETE  .

Implémentez l'ajout de recettes

Votre première mission – si vous l'acceptez – c'est l'ajout d'un formulaire de contribution de recettes.

Pour cela, vous aurez besoin de trois choses :

  1. Ajouter un formulaire PHP de création de recettes.

  2. Vérifier les données soumises en PHP.

  3. À l'aide de PDO, exécuter l'insertion de la nouvelle recette en base de données.

Vous connaissez déjà les deux premières étapes, donc nous ne les détaillerons pas dans ce chapitre, mais vous retrouverez le code complet dans l'archive téléchargée.

Ajoutez une recette avec l'instruction INSERT INTO

Pour ajouter une entrée, vous aurez besoin de connaître la requête SQL. En voici une par exemple qui ajoute une recette :

<?php
$sqlQuery = 'INSERT INTO recipes(title, recipe, author, is_enabled) VALUES (:title, :recipe, :author, :is_enabled)';

Étudions un peu cette requête.

  • D'abord, vous devez commencer par les mots-clés INSERT INTO  qui indiquent que vous voulez insérer une entrée.

  • Vous précisez ensuite le nom de la table (ici recipes  ), puis listez entre parenthèses les noms des champs dans lesquels vous souhaitez placer des informations.

  • Enfin – et c'est là qu'il ne faut pas se tromper – vous inscrivez VALUES  suivi des valeurs à insérer dans le même ordre que les champs que vous avez indiqués.

Utilisez cette requête SQL au sein d'un script PHP  :

<?php
try
{
$db = new PDO('mysql:host=localhost;dbname=my_recipes;charset=utf8', 'root', 'root');
}
catch (Exception $e)
{
die('Erreur : ' . $e->getMessage());
}
// Ecriture de la requête
$sqlQuery = 'INSERT INTO recipes(title, recipe, author, is_enabled) VALUES (:title, :recipe, :author, :is_enabled)';
// Préparation
$insertRecipe = $mysqlClient->prepare($sqlQuery);
// Exécution ! La recette est maintenant en base de données
$insertRecipe->execute([
'title' => 'Cassoulet',
'recipe' => 'Etape 1 : Des flageolets ! Etape 2 : Euh ...',
'author' => 'contributeur@exemple.com',
'is_enabled' => 1, // 1 = true, 0 = false
]);

Vous remarquerez que je n'ai pas passé de valeur pour le champ  recipe_id .

C'est normal ! Le champ a la propriété AUTO_INCREMENT  , MySQL lui attribuera une valeur automatiquement. 

Et si j'ai passé une valeur booléenne pour le champ  is_enabled  , c'est parce que j'ai fait le choix de stocker cette information sous forme d'entier :

  • 0 pour FAUX ;

  • et 1 pour VRAI.

Généralement, on récupèrera des variables de $_POST  (issues d'un formulaire) pour insérer une entrée dans la base de données :

Éditez une recette avec l'instruction UPDATE

Vos utilisateurs souhaitent maintenant pouvoir modifier leurs recettes.

Pour cela, vous aurez besoin de deux nouveaux mots-clés :  UPDATE  et  SET  .

En imaginant qu'on fournit un formulaire d'édition et que l'on autorise les utilisateurs à éditer les champs title et recipe , voici la requête SQL correspondante :

UPDATE recipes SET title = :title, recipe = :recipe WHERE recipe_id = :id

Comment ça marche ?

  • Tout d'abord, le mot-clé UPDATE permet de dire qu'on va modifier une entrée.

  • Ensuite, le nom de la table ( recipes ).

  • Le mot-clé SET sépare le nom de la table de la liste des champs à modifier.

  • Viennent ensuite les champs qu'il faut modifier, séparés par des virgules. Ici, on modifie le champ title , puis on fait de même pour le champ recipe . Les autres champs ne seront pas modifiés.

  • Enfin, le mot-clé WHERE  est tout simplement indispensable. Il nous permet de dire à MySQL quelle entrée il doit modifier (sinon, toutes les entrées seraient affectées !). On se base très souvent sur le champ recipe_id pour indiquer quelle entrée doit être modifiée. 

Et si je veux désactiver toutes les recettes d'un utilisateur, il va falloir faire les requêtes de mise à jour une à une ?

Non ! Il n'est pas question de passer des heures à modifier chaque entrée une à une pour ça ! En réfléchissant environ 0,5 seconde, vous allez trouver tout seul la requête SQL qui permet de faire ce qu'on souhaite.

C'est bon, vous avez trouvé ? Allez, je vous donne la réponse dans le mille :

UPDATE recipes SET is_enabled = 0 WHERE author = 'mickael.andrieu@exemple.com'

Traduction :

« Dans la table recipes , modifier toutes les entrées dont le champ author  est égal à "mickael.andrieu@exemple.com", et passer ma valeur de is_enabled à 0 (false). »

Qu'il y ait 1, 10, 100 ou 1 000 entrées, cette requête à elle seule suffit pour mettre à jour toute la table ! Si c'est pas beau, le SQL !

Supprimez des données avec DELETE

Enfin, voilà une dernière requête qui pourra se révéler utile : DELETE  .

Voici comment on supprime par exemple une recette à partir de son identifiant :

DELETE FROM recipes WHERE recipe_id=:id

Il n'y a rien de plus facile :

  • DELETE FROM : pour dire « supprimer dans » ;

  • recipes : le nom de la table ;

  • WHERE : indispensable pour indiquer quelle(s) entrée(s) doi(ven)t être supprimée(s).

Je vous laisse exécuter par vous-même cette requête à l'aide de PHP !

Traitez les erreurs SQL

Comme vous le savez, le langage SQL est un langage à part entière dont on se sert en PHP. S'il peut y avoir des erreurs en PHP, il peut aussi y avoir des erreurs en SQL.
Il se peut par exemple que votre requête soit mal écrite, que la table que vous voulez ouvrir n'existe pas, etc. Bref, les erreurs possibles sont là encore nombreuses.

Repérez la requête qui selon vous plante, et forcez l'affichage de l'erreur s'il y en a une, comme ceci :

<?php
$deleteRecipeStatement = $db->prepare('DELETE FROM recipes WHERE recipe_id = :id');
$deleteRecipeStatement->execute([
'id' => $id,
]) or die(print_r($db->errorInfo()));

Si la requête fonctionne, aucune erreur ne sera affichée. Si en revanche la requête plante, PHP arrêtera de générer la page et vous affichera l'erreur donnée par MySQL…

À partir de là, il va falloir vous débrouiller tout seul, car les erreurs SQL sont assez nombreuses et je ne peux pas toutes les lister.

En général, MySQL vous dit : « You have an error in your SQL syntax near 'XXX' ». À vous de bien relire votre requête SQL ; l'erreur se trouve généralement près de l'endroit où on vous l'indique.

Sur le même modèle et pour améliorer votre application, pourquoi ne pas créer un formulaire de création de compte pour permettre à vos visiteurs de contribuer à de nouvelles recettes ?

Il vous suffira d'adapter la logique expliquée pour les recettes et les requêtes SQL pour insérer de nouveaux comptes utilisateurs en base de données.

En résumé

  • On utilise différents mots-clés en fonction du type de modification que l'on souhaite effectuer :

    • INSERT INTO : ajout d'une entrée ;

    • UPDATE : modification d'une ou plusieurs entrées ;

    • DELETE : suppression d'une ou plusieurs entrées.

  • Comme pour la sélection de données, on utilise les requêtes préparées pour personnaliser nos requêtes en fonction de variables.

  • Lorsqu'on utilise UPDATE  ou DELETE , il faut penser à filtrer avec un WHERE , sinon toute la table sera affectée par l'opération !

  • PHP indique si une erreur avec MySQL est intervenue.

Il est maintenant temps de voir comment nous pouvons permettre l'ajout de commentaires. Et nous allons le faire grâce aux jointures SQL !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite