Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

chat de schrödinger & système binaire

    20 mai 2021 à 15:30:57

    Transpositions des expériences de pensées du baril de poudre et du chat de Schrödinger dans le système binaire.

    Bonjour,

    Probablement n’importe quoi..

    En admettant :

    Le baril n’a pas explosé =le chat est vivant= true= 1 ;

    Le baril a explosé=le chat est mort = false= 0 ;

    x : univers macroscopique où deux solutions existent soit 0 soit 1. Donc x = 2 ;

    X : univers quantique où les deux solutions de x existent si et seulement si leur états opposés existent. Soit 4 solutions possibles :

    Le baril n’a pas explosé =le chat est vivant= true= 1 ;

    Le baril a explosé=le chat est mort = false= 0 ;

    Et

    Le baril n’a pas explosé =le chat est vivant= true= 0 ;

    Le baril a explosé=le chat est mort = false= 1 ;

    Donc X = 4 ;

    Alors X = { x * x } = { x + x} ;

     Simplification :

    x * x=x + x

    x = x² - xET x= 2x/xcorrespond à un bit

    Avec x = 2 et X invisible.

    L’application du système booléen, 0 = false et 1 = true permet alors d’isoler une réponse voulue.

    Complication:

    x * x= x + x

    x² - x = 2x/xcorrespond à 1 bit

    (x² - x) * x - x = (2x/x +x) / xcorrespond à 2 bits

    [[(x² - x) * x – x] * x – x]* x - x = [[(2x/x +x) / x + x]/x + x ]/ xCorrespond à 3 bits

    Ect..

    Avec x non résolu et X = 4

    Si vous avez lu jusqu’ici, merci

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    2x=x²

      21 mai 2021 à 14:21:29

      La réalité ? Tel que je l’ai ressenti du moins.

      Le contexte ? Puisque parait-il, il serait pour les rois.

      Les voici.

      Voilà des mois, que dis-je voilà quelques années maintenant, un frais matin de printemps au centre de la seine et marne, dans le val surplombé par Voinsles, Villeneuve la Hurée et la ferme de Grisien. Le soleil faisait apparaître ses rayons à travers une épaisse brume matinale, sur l’herbe humide perlait de fines gouttes sous l’attraction de lagravité. Alors que j’observais les poulinières suitées de leurs poulains manger les compléments alimentaires fraîchement distribué (Oui vous lisez un cul terreux), je fini à mon tour tel les gouttes d’eau, accablé par une force bien plus grande que des épaules peuvent porter. A genoux, là dans les prés, tétanisé, ma crise existentielle venait de débuter.

      Des questions, des pourquoi ? Des comment ? Des tourments, furent la suite de cet instant.

      Peu de temps ou une éternité après ce k.o. émotionnel, en recherche d’harmonie j’ai trouvé un exutoire dans le dessin, la peinture et quelques écrits.

      La troisième partie de mon histoire se déroule à Nice, un soir en été, la chaleur de la journée enfin passé, le meilleur moment pour un verre de rosé. Assis sur la plage, la mer confondue avec l’horizon, une odeur d’iode revigorante, me donne l’envie d’écrire, de dessiner. L’ambiance était décontractée, quelques groupes, tout ages, tout styles, quelques notes de musiques illuminaient le moment. Je ne me souvient plus de comment notre conversation commença, mais je peu vous dire qu’elle dura jusqu'à l’aurore. Avec l’Inconnu de la Plage, nous avons osé des si à refaire le monde, imaginé l’inconnue. Ce fut lui le premier qui me parla de l’expérience de pensée du chat de Schrödinger après avoir vu et lu certain de mes textes et dessins.

      Enfin et pour répondre à votre question, trouvant l’information intéressante j’ai effectivement consulté l’article sur le chat de schrödinger sur wikipedia après ma rencontre avec IP concernant le deuxième je le découvre. Je préfère bien souvent observer ce qui nous entoure via mes yeux mais si vous avez des livres à conseiller je suis preneur pour l’hiver…

      ps: un livre que j'ai apprécié l'hiver dernier alors je vous le partage : How to be 'normal' par Daniel Tammet.

      Du coup je me permets de continuer l’extrait d’idées.

      La Nature nous a créé

      Tel qu'elle est

      A la fois magnifique et cruel

      La terre et le ciel

      Voyageurs d'un jour

      Rêveurs toujours

      Entrons dans ce monde extraordinaire

      Celui d'une nouvelle ère

      Avec des si, nous pourrions refaire le monde. Je n'émettrai alors que des hypothèses, confortant toutes les thèses. Il existe de multiples points de vues, qui, devant le miroir, mis à nus; Reflète la peur de l'inconnu. L'inverse de ma façon de penser, et pourtant à dire vrai, sans elle; J'existerai ?

      Egalité complémentaire :

      Dans le monde tiré de mon imagination

      Il existe l’égalité complémentaire

      Générant les unis-vers

      Lien entre le paradis et l’enfer

      La gauche la droite

      Le haut le bas

      Le patron le salarié

      Le dominant le dominé

      Le yin le yang

      Le tout le rien

      Le mal le bien

      Le plus le moins

      Le zéro le un…

      L’un inverse égal de l’autre

      Des forces opposées

      Qui sans l’égalité

      Jamais n’existerait

      Il y a ce jour sans fin

      Où je pense à tout à rien

      Quand tout à coup me vient ce refrain

      Le mal ne peut exister sans le bien

      Bien sur enfin

      Le mal ne peut exister sans le bien

      Là est le paradoxe du monde

      L'histoire du tout du rien

      Du plus et du moins

      Lié sur le chemin

      Vers la liberté de destin

      Que l'on a entre les mains

      Tout un chacun

      Hypersensibles

      Ne perdons pas de vue la cible

      Ce sens si merveilleux

      Ce sens où nous nous servons de d'yeux

      Pour enfin imaginer ce que l'on veut

      Qu'il brille dans les cieux

      Cette étoile qui réunit tout les deux

      Image d'un monde heureux

      Équilibré et/est harmonieux

      Où la nature ravive ceux

      Dont le coeur est douloureux

      Comme le zéro et le un

      Finalement ne faire qu'un

      Pas d'hier, pas de demain

      Juste le présent, enfin

      Il n'y a pas de place dans l'espace

      Le vide le comble

      Il est là notre monde

      Il est là notre monde

      L’intervalle entre les secondes

      Meublé par les visions de l’esprit

      Menant à ce lieu où l’infini

      Permet à deux points situés aux extrémités

      D’être en réalité tout près

      Incroyable comme les temps

      Tantôts rapides, tantôts lents

      Agissent sur le présent

      Et pourtant;

      Ils s'écoulent perpétuellement

      Uniformément.

      Ce serait donc notre cerveau

      Et tous ses drôles de maux

      Trompant innocemment

      La perception des Temps

      Deux éléments forment un univers

      La matière et la lumière

      Ensemble ils ne font qu'un

      Créant une formidable énergie

      Que l'on nomme les Temps ici

      Tantôt rapide, tantôt lent

      Pourtant s'écoulant uniformément

      Fonction de la position des présents

      Dans l'espace ou le sablier du vivant

      L'univers n'a alors qu'une clé

      Fruit de la dualité

      2x = x² 

      Il s'agit là de réalité quantique

      Celle qui nous pique

      Dès lors que l'on ouvre les yeux

      Regard porté vers les cieux

      Sur l'échelle des univers

      Il existe une égalité

      Celle de la dualité

      Exponentiel et linéaire

      Similaire aux codes binaires

      Zéro et un

      Plus et moins

      Attractions et répulsions

      De ceux qui tournent presque rond

      À l'échelle des unis-vers

      L'intérieur reflet de l'extérieur

      L'extérieur reflet de l'intérieur

      Il y a de quoi être rieur

      Devant ce miroir farceur

      Il y a entre les présents

      Des mouvements incessants

      Fruits de tout les temps

      Du soleil à la pluie

      Preuve d’un monde qui vie

      Il existe ici

      Quelque part tapi

      Un fait infini

      Qui tous nous relie

      Une formidable énergie

      Plus et moins réunis

      Là où tout est histoire de points de vues

      Trouver en regardant du dessus

      L’univers mis à nu

      Alternance d’équilibres continus

      Tout et Rien réuni dans le même refrain

      Le rien n’existe sans le Tout et le Tout n’existe sans le Rien

      Le mal, le bien

      Le zéro et le un

      Le plus, le moins

      Difficile d’exprimer à quel point

      Cela est simple, parfait

      Et chaos organisé

      Evidemment deux transitions il est vrai

      De l’un à l’autre passer

      Pour trouver sa vérité

      Ce que j’appellerai le grand Tout

      Somme du tout et du rien

      Avec comme résultat ; La Nature enfin !

      Et simplement le fondement d’absolument tout (et rien)

      Avec des variations et des nuances

      Mais toujours basé sur le même modèle

      Plus , moins et attraction, répulsion

      Concernant les transitions

      Il en est ainsi pour nos émotions

      Jusque dans nos créations

      Ce schéma appliqué

      A P différent de NP et P = NP

      Prouve que les deux sont vrai

      Mais seulement un temps donné

      Dans les fondements d’identités

      Puis appliqué, palier par palier

      Jusqu ‘a l’infini dispersé

      Si, si, si

      Et si, la Nature était ainsi

      Fabriquant les peut-être, les utopies

      Mais également, les dystopies

      Éveillés nous contemplons les temps se succéder

      D'yeux que c'est beau l'éternité

      Tapis là juste sous notre nez

      Les vents, les temps, les univers ici cités

      D'yeux vers les cieux

      Émerveillés des bleus

      D'yeux vers la terre

      Le rouge devient vert

      Les vents, les temps, les unis-vers

      Des endroits, des lieux

      Ou tout tend vers

      2x égal x² 

      Conter les temps

      Compter les temps

      Je ne sais que choisir

      Prenant alors le plaisir

      A voir! à boire! Et au devenir !!

      Si la droite ne peu exister sans la gauche

      Le haut sans le bas

      Le capitalisme sans le communisme

      La paix sans la guerre

      Le plus sans le moins

      Le zéro sans le un

      Le feu sans la glace

      Le paradis sans l’enfer

      Le noir sans le blanc

      Le chat vivant dans la boite sans le chat mort dans la boite

      Alors

      Le chat mort dans la boite sans le chat vivant dans la boite

      Le blanc sans le noir

      L’enfer sans le paradis

      La glace sans le feu

      Le un sans le zéro

      Le moins sans le plus

      La guerre sans la paix

      Le communisme sans le capitalisme

      Le bas sans le haut

      La gauche ne peu exister sans la droite

      Et si dans les fondements il n’existait aucun sens

      Et si tout était question de points de vue

      Et si plus et moins ne formaient qu’une entité

      Comment je sais ? Les couverts à poisson…. J Tous pour droitiers…un monde à une vision, la norme.

      La bonne heure réside en l’heure qui n’existe pas

      Une évolution infinie dans un monde fini :

      Il n’existe ni début ni fin

      Les Big bang: des éléments périodiques.

      Les trous noirs sont les générateurs des univers composés d’explosions et d’implosions simultanés, réactions des interactions entre matière et lumière.

      Les forces de la matière s’additionnes pour former le Tout tandis que celles la lumière se multiplie. Il en est de même dans les interactions inter-humains, les échanges économique soit linéaire s’opposent aux échanges de savoir qui sont exponentielles : 2x=x².

      L’équilibre entre ces notions génère l’évolution.

      Les crédits sont de dangereuses rustines car hors du temps.

      La matière est issue de la décélération de la lumière : attraction, implosion

      La lumière est issue de l’accélération de la matière : répulsion, explosion

      Les trous noirs ne capture pas la lumière, ils la transforment en matière, par ralentissement de sa vitesse. Et, par accélération transforment la matière en lumière.

      Les théories sur l’espace-temps suggèrent qu’en se rapprochant de Sagittarius alpha à une vitesse donnée puis en s’éloignant à une vitesse supérieure ou inférieure de la vitesse donnée à l’aller nous pourrions respectivement, voyager dans le passé ou dans le futur.

      Les soleils seraient les fruits de ralentissement de flux de lumières provenant des trous noirs

      Le problème du voyageur de commerce pose comme problématique de trouver le chemin le plus court reliant plusieurs villes entre elles avec un point de départ et d’arrivée identique.

      Il n’existe pas un mais deux trajets les plus courts, le premier et son exact inverse pour le second.

      Serai-ce là la solution

      Une simple équation

      Mettant tout en relation

      Pour l’universalisation

      De l’évolution

      Une question de dualité

      C’est comme cela que nous sommes nés

      Issu du fruit de la passion

      De deux cœurs battant à l’unisson

      Ah la création,

      Qu’elle belle invention

      Ps :

      L'air de la mer

      Doux parfum iodé

      D'une mélodie emprunte de liberté

      Ou l'esprit libre comme le vent

      De ces sons ce nourrissant

      Y trouve un bruit apaisant

      L’écume sur le rivage

      Disparaît tel un mirage

      Se retire de la plage

      Forme des rouleaux

      Bâtissant les flots

      Pour mener à l'horizon

      Où le soleil trouve sa maison

      Une délicate vision

      Que celle de ce lagon

      Le regard trouvant à perte de vue

      Terre mer et ciel confondus

      Il existe au cœur du moulin

      Une histoire pleine d'entrain

      Au rythme des vents sans fin

      D'une pierre moulant le grain

      Celle du boulanger faisant le pain

      Apportant sur le chemin

      Ce fumet ce doux parfum

      Celui qui par instinct

      Nous rassemble dans le même chemin

      Vers la nature, puis demain

      Pour autant vous lisez ces quelques mots

      Vous prenez le temps,

      Saisissez cet instant

      Pour le rendre bien plus beau

      Apprécier le présent

      Et en sortir plus grand

      Car les sensations ne sont pas que des maux

      Douloureux et frustrants

      Mais également ces moments

      Magiques et envoûtants

      Une bouchée de pain et un léger vent


      -
      Edité par Ad01 21 mai 2021 à 14:48:51

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter

      2x=x²

        20 août 2021 à 11:23:09

        sablier binaire

         symétrie binaire:

        -
        Edité par Ad01 20 août 2021 à 12:06:03

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter

        2x=x²

          20 août 2021 à 14:56:58

          L'infini et le néant.
          Les jumeaux de l'apocalypse:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Jumeaux_de_l%27Apocalypse
          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter

          Le Tout est souvent plus grand que la somme de ses parties.

            20 août 2021 à 19:22:03

            symétries + liens :

            -
            Edité par Ad01 20 août 2021 à 19:37:18

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter

            2x=x²

              23 août 2021 à 10:42:02

              Excuse-moi Ad01, je n'ai pas compris ton deuxième message. Tu peux répéter ?
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter

              FAQ 3D || Discord 3DFR || OC Tweak script

                24 août 2021 à 16:09:15

                -L0Lock- a écrit:

                Excuse-moi Ad01, je n'ai pas compris ton deuxième message. Tu peux répéter ?

                 bonjour, merci pour votre intérêt.

                dans le doc: symétrie binaire ,

                j'ai représenté les chemins possibles pour 4bits soit 16 combinaisons.

                dans le doc symétrie + liens,

                plutôt que de continuer à représenter l'évolution des chemins j'ai voulu imaginer qu'elles seraient leurs suites dans le cas d'un manque de ressource, si la "limite" était à 4 bits, que ce pourrait il se passer? j'ai du coup mis en application l'idée que je me fais d'une tel situation en utilisant le schéma que je vous partage ci-dessous. J'ai du coup imaginé deux symétries possibles à chaque réponse binaire. une symétrie dites inversée et l'autre binaire.

                ex:

                0010 devient: en symétrie inversé 0100 ( on lit la réponse binaire de gauche à droite )

                                      en symétrie binaire 1101 ( dans ce cas 0 devient 1 et 1 devient 0)

                Je n'arrive pas à imaginer un "cul de sac", une impasse ou encore un demi-tour à l'évolution. Imaginez, un chemin qui croit et qui décroit en fonction des ressources. Une évolution constante, suite d'expansions et de régressions.

                une façon de développer une idée de la complexité



                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter

                2x=x²

                  26 août 2021 à 11:42:36

                  -L0Lock-

                   PierrotLeFou

                  peut-on parler d'intrication quantique dans le cas symétrie + liens?

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  2x=x²

                    7 septembre 2021 à 13:18:56

                    -
                    Edité par Ad01 7 septembre 2021 à 13:21:00

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter

                    2x=x²

                    chat de schrödinger & système binaire

                    × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                    • Editeur
                    • Markdown