Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Question projet colocation

    3 mars 2019 à 21:37:04

    Bonjour tout le monde ! J'ouvre ce topic car j'ai pour projet l'année prochaine de faire une colocation avec mon meilleur ami et sûrement une de ses amies donc une colocation à 3. Nous somme tous étudiants et mon ami et moi aimerions poursuivre un cursus en alternance afin d'avoir des revenus et pouvoir assumer le logement ainsi que le reste des frais. Je vais parler de mon cas, je suis actuellement en deuxième année de DUT Informatique, sur le point d'obtenir mon diplôme, et j'ai pour objectif d'être pris en alternance dans une école d'ingénieur, ainsi que trouver une entreprise. J'avais plusieurs questions surtout financières quant à ma situation si je décide de faire une colocation en étant alternant:

    - Vivant encore chez mes parents, comment cela se passe niveau avis d'imposition si je décide de prendre mon indépendance ? J'imagine que je suis obligé de déclarer mon propre avis d'imposition (à moins que cela fonctionne différemment en colocation ?), qu'est ce qui serait le plus bénéfique ? 

    - Quelles aides pourrais-je obtenir en tant qu'alternant ? J'ai vu que les étudiants en apprentissage ne peuvent pas bénéficier de la bourse (compréhensible) mais pourrais-je quand même avoir les APL ? D'ailleurs mes deux colocataires pourraient-ils eux aussi avoir les APL et ainsi cumuler nos 3 APL ? (Bon je crois que je rêve là, mais je suis vraiment à la ramasse sur ce sujet)

    - Ça rejoint un peu ma question précédente, mais imaginons que un de mes colocataires n'est pas alternant, peut-il obtenir la bourse pour cumuler avec les revenus de ceux qui seront en alternance ? 

    - Et si jamais dans le pire des cas je poursuis dans un cursus général (sans être alternant, donc aucun revenus) de quelles aides pourrais-je bénéficier ? Est-ce que je pourrais avoir des aides suffisantes pour assumer une colocation à 2 ou 3 sans aucun revenus supplémentaires ? 

    Beaucoup de questions, désolé mais c'est l'inconnu total pour moi. Si on peut résumer en une question c'est, comment fonctionnent les aides quand on est en colocation à 2 ou 3 ? Comment tout ça fonctionne en gros ^^

    Voilà si quelqu'un s'y connaît dans ce domaine et pourrais répondre à mes questions je serais vraiment très ravie :)

    Merci d'avance !

    -
    Edité par Krelaw 3 mars 2019 à 21:38:02

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    Our democracy has been hacked

      3 mars 2019 à 22:56:59

      Bonjour,

      "Vivant encore chez mes parents, comment cela se passe niveau avis d'imposition si je décide de prendre mon indépendance ? J'imagine que je suis obligé de déclarer mon propre avis d'imposition (à moins que cela fonctionne différemment en colocation ?), qu'est ce qui serait le plus bénéfique ? "


      Non, jusqu’à un certain age (genre 25 ans je crois) tu peux rester sur l’avis d’impot des parents, même si tu n’habites plus chez eux. Le plus bénéfique est évidement de rester sur leur avis d’imposition car plus un foyer fiscal compte de personnes, plus le taux d’imposition est faible.


      Pour les APL, oui tu peux en bénéficier, car elles portent uniquement sur tes propres revenus d’il y a 2 ans. Donc si y’a 2 ans t’as rien gagné, tu vas les toucher à fond. Dans 2 ans, elles prendront en compte l’argent gagné en tant qu’apprenti, et donc ça va fortement baisser.


      Pour une colocation, il y a une méthode de calcul spécifique des APL. Chacun de vous 3 va en toucher, mais l’APL est calculée en prenant en compte que vous êtes 3 dans le logement. Pas folle la guêpe ^^


      Le locataire non alternant peut toucher sa bourse, il dépend du foyer fiscal de ses parents et n’a fiscalement aucun lien avec vous.


      Pour le cas où tu ne serais pas alternant, tu as les bourses du CROUS, sous réserve que tes parents ne gagnent pas trop d’argent. Si tu es boursier CROUS et que tu as eu une certaine note au bac, tu peux aussi toucher la bourse au mérite.


      Le site service-public.fr est édité par l’état, il est fait pour répondre à toutes les questions de ce genre que tu te poses :) je pense que ce site aussi te sera utile : http://www.etudiant.gouv.fr/



      -
      Edité par Bibou34 3 mars 2019 à 22:58:40

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        4 mars 2019 à 13:19:28

        Bonjour Bibou34 et merci beaucoup pour tes précisions ! 

        Actuellement je ne peux pas toucher la bourse car mon père (accompagné de ma belle-mère) gagne trop par rapport à ma mère (parents séparés). Une fois en colocation peut-être pourrais-je me mettre uniquement sur l'avis d'imposition de ma mère pour toucher la bourse (sans alternance) ? Qu'est-ce qui serait le plus avantageux ? Je pourrais éventuellement toucher la bourse mais donc également la cumuler avec la bourse de mes colocataires si je comprend bien ? 

        Encore merci pour ta réponse, et si quelqu'un à des précisions à apporter je suis preneur :) 

        Je vais également m'informer sur le lien du gouvernement, merci beaucoup ! 

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter

        Our democracy has been hacked

          4 mars 2019 à 15:18:56

          Il faut bien comprendre que les colocataires sont indépendants les un des autres, ils n'ont fiscalement aucun lien entre eux. Imaginons que tu emménage en colocation avec 2 milliardaires :

          - Toi, tu vas toucher ta bourse et tes APL, parce que tu ne gagnes pas beaucoup d'argent

          - Tes colocataires ne vont rien toucher, car ils sont milliardaires, trop riches pour avoir ce genre d'aides

          Chaque colocataire fait sa propre demande de bourse, en fonction de ses propres revenus (et de ceux de ses parents). Pareil pour l'APL, chaque colocataire fait sa propre demande d'APL, en fonction de ses propres revenus. Ce que tu touches ne dépend que de toi, pas des autres colocataires :)

          Donc :

          "Je pourrais éventuellement toucher la bourse mais donc également la cumuler avec la bourse de mes colocataires si je comprend bien ? "

          - Oui, chaque colocataire touche sa propre bourse. Le fait d'être en colocation n'a aucune influence sur le montant de la bourse

          - Pour les APL, idem, sauf que dans le formulaire APL tu devras dire que c'est une colocation à 3 (sans préciser qui sont les autres colocataires), et ton APL sera donc plus petite (mais ne dépendra pas des revenus des autres, chacun son APL). Le cas où les APL prennent en compte les revenus des autres, c'est quand tu es en couple, quand tu es de la même famille etc... Pas en colocation.

          "Actuellement je ne peux pas toucher la bourse car mon père (accompagné de ma belle-mère) gagne trop par rapport à ma mère (parents séparés). Une fois en colocation peut-être pourrais-je me mettre uniquement sur l'avis d'imposition de ma mère pour toucher la bourse (sans alternance) ? Qu'est-ce qui serait le plus avantageux ?"

          Il faut faire attention : les bourses sont calculés à partir des données d'il y a 2 ans. Je ne sais pas si tu te mets sur le foyer fiscal uniquement de ta mère, est ce que c'est pris en compte immédiatement ou dans 2 ans...

          Dans tous les cas, pour le calcul exact des avantages, il faut étudier précisément la situation : si tu n'es plus sur la déclaration de ton père, ses impôts vont augmenter. Je ne sais pas s'il est possible de prendre rdv au centre des impôts pour poser ce type de questions.


          Une dernière chose vient compliquer tout ça : Macron a exprimé sa volonté de calculer les APL sur les revenus actuels et non pas sur ceux d'il y a 2 ans. Cela voudrait dire que tes revenus d'apprenti seraient peut être pris en compte (je ne suis pas certain), ce qui réduirait les APL. Pour ce type d'infos, il faut contacter ta CAF (Caisse d'allocations familiales, c'est eux qui versent les APL).

          -
          Edité par Bibou34 4 mars 2019 à 15:19:29

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            4 mars 2019 à 17:09:52

            Bibou34 a écrit:

            Bonjour,

            "Vivant encore chez mes parents, comment cela se passe niveau avis d'imposition si je décide de prendre mon indépendance ? J'imagine que je suis obligé de déclarer mon propre avis d'imposition (à moins que cela fonctionne différemment en colocation ?), qu'est ce qui serait le plus bénéfique ? "


            Non, jusqu’à un certain age (genre 25 ans je crois) tu peux rester sur l’avis d’impot des parents, même si tu n’habites plus chez eux. Le plus bénéfique est évidement de rester sur leur avis d’imposition car plus un foyer fiscal compte de personnes, plus le taux d’imposition est faible.


            Pour les APL, oui tu peux en bénéficier, car elles portent uniquement sur tes propres revenus d’il y a 2 ans. Donc si y’a 2 ans t’as rien gagné, tu vas les toucher à fond. Dans 2 ans, elles prendront en compte l’argent gagné en tant qu’apprenti, et donc ça va fortement baisser.


            Pour une colocation, il y a une méthode de calcul spécifique des APL. Chacun de vous 3 va en toucher, mais l’APL est calculée en prenant en compte que vous êtes 3 dans le logement. Pas folle la guêpe ^^


            Le locataire non alternant peut toucher sa bourse, il dépend du foyer fiscal de ses parents et n’a fiscalement aucun lien avec vous.


            Pour le cas où tu ne serais pas alternant, tu as les bourses du CROUS, sous réserve que tes parents ne gagnent pas trop d’argent. Si tu es boursier CROUS et que tu as eu une certaine note au bac, tu peux aussi toucher la bourse au mérite.


            Le site service-public.fr est édité par l’état, il est fait pour répondre à toutes les questions de ce genre que tu te poses :) je pense que ce site aussi te sera utile : http://www.etudiant.gouv.fr/



            -
            Edité par Bibou34 il y a environ 18 heures


            Si l'alternant ne gagne pas plus de 17 K par an ( il me semble que c'est le nombre ) il est n'est pas obligé de déclaré et donc peut être considéré comment obtenant 0 euros. Donc les revenus par les apl ne sont pas censé descendre avec les années qui passent
            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              4 mars 2019 à 17:44:57

              Je serais à 7849€/an l'année prochaine (si je suis en alternance), par contre 17k€ ça me paraît beaucoup étant donné que le salaire maximum en alternance, que l'on obtient si on a au moins 21 ans et plus de 3 ans d'expérience est de 1186€ mensuel soit 14232€/an donc aucun alternant n'atteint 17.000€ ^^

              Une chose est sûre c'est que les revenus en alternance sont bel et bien exonérés de charges sociales.

              Merci beaucoup pour vos réponses encore une fois :)

              EDIT: Après vérification, le plafond est bien de 17.599€ et si on le dépasse, seulement la partie supérieure à ce plafond doit être déclarée. Mais ça m'étonne tout de même puisque encore une fois je ne vois pas comment atteindre ce revenu en étant alternant.

              -
              Edité par Krelaw 4 mars 2019 à 17:50:32

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter

              Our democracy has been hacked

                4 mars 2019 à 21:58:46

                Oui c’est vrai RiseNetIn, tu as raison j’avais oublié.

                Krelaw Les revenus que tu donnes sont les minimum légaux. Mais rien n’empeche un patron de payer son alternant un peu plus cher. Les alternants dans des grandes écoles et dans des secteurs qui payent beaucoup peuvent prendre plus cher que le minimum.

                -
                Edité par Bibou34 4 mars 2019 à 21:59:05

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  5 mars 2019 à 11:45:19

                  Krelaw a écrit:

                  - Vivant encore chez mes parents, comment cela se passe niveau avis d'imposition si je décide de prendre mon indépendance ? J'imagine que je suis obligé de déclarer mon propre avis d'imposition (à moins que cela fonctionne différemment en colocation ?), qu'est ce qui serait le plus bénéfique ? 

                  - Quelles aides pourrais-je obtenir en tant qu'alternant ? J'ai vu que les étudiants en apprentissage ne peuvent pas bénéficier de la bourse (compréhensible) mais pourrais-je quand même avoir les APL ? D'ailleurs mes deux colocataires pourraient-ils eux aussi avoir les APL et ainsi cumuler nos 3 APL ? (Bon je crois que je rêve là, mais je suis vraiment à la ramasse sur ce sujet)

                  -
                  Edité par Krelaw 3 mars 2019 à 21:38:02


                  Au niveau de l'imposition, deux choix : soit tu peux rester sur tes parents tant que tu es en étude, soit tu peux te déclarer seul. Chacune des deux solutions à ses avantages et ses inconvénients : en restant sur tes parents, cela leur permet de garder une demi-part supplémentaire pour faire baisser leurs impôts. En contrepartie, certains droit pourront ne pas t'être octroyé (prime d'activité par exemple) et certaines taxes à payer : celle d'habitation mais avec les récentes réformes, la taxe d'habitation pourrait potentiellement sautée. Ca reste à prendre avec des pincettes et c'est un calcul à faire au cas par cas selon les situations de chacun pour savoir ce que perde tes parents si tu te déclares seul. Impossible de donner une réponse universelle.

                  En colloc, le plus important est de faire un bail séparé non solidaire afin d'éviter tout problème dans le cas où tes colocataire ne paieraient pas leur loyer et simplifier les attributions de la CAF (APL ou ALS). Il me semble qu'en colloc, l'aide est d'un peu moins de 200€ (pour info, hors colloc elle est de 269€).

                  Au niveau des aides, on peut les découper en 3 grandes catégories :

                     - Les aides publiques type CAF : deux aides pour les apprentis : l'aide au logement (APL pour les logements conventionnés et ALS pour les autres, en soit c'est juste le nom qui change) et la prime d'activité lorsque 3 mois consécutif ont été travaillés qui tourne entre 60€ et 150€ selon les situations.

                     - Les aides d'organismes privées types Mobili-jeune : selon les régions, une aide de 100€/mois payés tous les semestres, a voir si c'est éligible en colloc.

                    - Les aides locales : certaines région mettent en place en début d'année une aide qu'ils appellent THR (Transport, Hébergement, Repas) qui ne sont pas énorme mais ça se prend toujours.

                  Pour le salaire, en effet il y a des minimums légaux, seulement selon les conventions collectives ou accord d'entreprise, le salaire peut être bien plus élevé. Tu dois déclaré 0€ (et non "ne pas déclarer d'impots) dans la limite du SMIC annuel Brut, c'est-à-dire que par exemple tu touches 20 000€/an, tu devras déclarer 20 000-SMIC annuel brut soit 2441€

                  Bon courage et si tu as des questions, n'hésites pas.

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  Question projet colocation

                  × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                  • Editeur
                  • Markdown