• 10 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 20/12/2019

Mettez en place la bonne architecture technique

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans cette partie, nous parlerons de l’optimisation d’un site multilingue dans un but SEO.

Dans un contexte d’entreprise, il y aura certainement plusieurs variables à prendre en compte, telles que le budget, les ressources en développement, la facilité de mise à jour du site, etc.

Dans ce chapitre particulièrement, nous allons voir différentes solutions pour l’architecture de votre site, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Il vous faudra adapter vos choix aux particularités de votre projet ou de votre entreprise.

Le plus important, une fois que vous avez déterminé les langues de votre site mais avant de penser à sa traduction, est de savoir l’architecture que vous allez mettre en place.

En effet, il est nécessaire que Google comprenne bien qu’il y a plusieurs langues sur votre site et que ces langues sont bien scindées entre elles !

Rappelez-vous, plus vous facilitez le travail de Google, plus il vous le rendra. :)

Les principaux éléments à prendre en compte sont les suivants :

  • la force du signal géographique que vous envoyez à Google, c’est-à-dire le pays et la langue cibles de votre site ;

  • la difficulté technique de mise en place et de maintenance ;

  • les ressources nécessaires (en budget et ressources humaines) de maintenance et de SEO.

Voici les trois architectures de site multilingue que nous allons traiter :

  • un nom de domaine par langue ;

  • un sous-domaine par langue ;

  • un répertoire (ou sous-dossier) par langue.

Regardons-les un par un.

Nom de domaine par langue

Créer un site par langue, et donc un nom de domaine par langue, a plusieurs avantages :

  • cela permet à Google de cibler géographiquement votre site parfaitement : les noms de domaines envoient un fort signal géographique à Google. Par exemple, un .fr aura la plupart du temps du contenu en français, et s’adressera à un public français ;

  • cela vous permet d’utiliser le ciblage géographique dans la Search Console ;

  • le contenu est correctement séparé au niveau serveur ;

  • cela vous permet d’adapter facilement votre site aux exigences légales des pays #RGPD ;

  • d’autre part, si vous souhaitez être indexé sur les moteurs de recherche chinois, mieux vaut bénéficier d’un .cn.

En revanche, cette approche a plusieurs inconvénients majeurs :

  • d’une part, maintenir plusieurs sites est très coûteux en temps, en ressources et en budget. Par exemple, si vous changez quelque chose dans un site, il faudra refaire le même travail pour les sites dans les autres langues ;

  • d’autre part, certains noms de domaine ont des exigences légales non négligeables pour pouvoir être déposés. C’est par exemple le cas de notre .fr, qui nécessite que votre entreprise réside dans un des pays de l’Union européenne, ou en Suisse.

Sous-domaine par langue

Voici les avantages si vous choisissez de mettre en place un sous-domaine par langue :

  • plus simple à mettre en place qu’un nom de domaine par site ;

  • cela vous permet d’utiliser le ciblage géographique dans la Search Console ;

  • cela vous permet différents emplacements de serveur ;

  • la séparation des langues est également simple au niveau du serveur.

Cependant, il y a là aussi un désavantage important : tout comme dans le cas des domaines différents, vos sous-domaines ne bénéficieront pas de la totalité de la force de lien de votre domaine principal, étant considérés comme des domaines différents. Le signal donné à Google sera beaucoup moins fort qu’avec un nom de domaine séparé.

Répertoire par langue

C’est généralement la meilleure option. Il s'agit d'avoir un sous-dossier par langue. Voici ses avantages :

  • très facile à mettre en place ;

  • peut également utiliser le ciblage géographique des outils pour les webmasters ;

  • maintenance faible.

Il y a tout de même quelques inconvénients :

  • un signal peu important de géolocalisation pour Google, ce qui pourra rendre le SEO local plus difficile ;

  • la séparation des différentes langues sur le site sera plus difficile et moins claire.

Choisissez l'architecture qui correspond le mieux à votre site

De manière générale, en terme de SEO, préférez la séparation par répertoire. Vous n’aurez pas à tout recommencer pour chaque langue, et la mise en place sera très simple. C’est la solution qui permettra à vos pages traduites d’être bien classées le plus rapidement.

En revanche, si vous avez besoin d’un très fort SEO local par pays, ou si le contenu de votre site est amené à être différent suivant la langue de vos visiteurs (exemple : produits différents, navigation différente en fonction de la culture du pays), il vaudra sûrement mieux avoir des sites et des noms de domaines différents.

Et pourquoi ne pas mettre la langue comme paramètre d’URL, ou sans même changer l’URL ?

Il est effectivement possible de gérer les différentes traductions de votre site grâce à un paramètre dans l’URL ou simplement avec un cookie, mais n'utilisez jamais cette solution si vous tenez à votre SEO. Ces solutions ne sont pas traitées dans ce chapitre car, d’un point de vue SEO, ce ne sont pas de bonnes pratiques !

Comment faire dans le cas où j’utilise un CMS ?

Il existe des plugins de traduction très performants pour chaque CMS. La plupart du temps, pour un projet de cette envergure, mieux vaut s’orienter vers un plugin payant et connu, bénéficiant d’un support réactif.

Comme dans tout choix de plugin, vérifiez bien la qualité de celui-ci avant de l’installer.

Vérifiez également bien que le plugin que vous choisissez est cohérent par rapport à l’architecture que vous avez définie !

En bref

  • L’architecture de votre site multilingue est un choix crucial pour votre SEO.

  • Plusieurs segmentations sont possibles : par domaine, sous-domaine ou répertoire.

  • D’un point de vue purement SEO, préférez la mise en place de répertoire par langue.

Maintenant que vous savez comment bien choisir votre architecture, voyons ensemble comment optimiser le contenu de votre site dans les différentes langues !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite