Mis à jour le lundi 20 novembre 2017
  • 40 heures
  • Difficile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours existe en livre papier.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Annexe B : Eclipse

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Voici un petit pense-bête sur Eclipse !
Vous retrouverez les astuces vues tout au long du tuto ainsi que quelques petits trucs en plus...

Installation

Pour installer Eclipse, vous devez vous souvenir que vous devez avant tout avoir un environnement Java !
Si vous n'en avez pas, allez faire un tour au chapitre 1 de la partie I.

Installation Windows

Pour le téléchargement, rendez-vous sur le site d'Eclipse et choisissez le lien « Eclipse IDE for Java Developers ».

Site d'Eclipse

Une fois téléchargé, vous pouvez constater qu'il s'agit d'une archive au format .zip. Il vous suffit de l'extraire à l'endroit souhaité (si vous n'avez pas de logiciel d'extraction d'archives, je vous conseille 7Zip).

Vous devriez avoir un dossier contenant les fichiers, comme sur la figure suivante.

Contenu du dossier « Eclipse »
Contenu du dossier « Eclipse »

Le fichier entouré est l'exécutable pour lancer Eclipse. Et voilà, c'est fini !

Installation Linux

Pour installer Eclipse sous Linux, c'est très simple : vous pouvez aller à la même adresse (site officiel d'Eclipse) et choisir la version Linux. Il vous suffit ensuite, tout comme pour Windows, d'extraire l'archive au format .tar.gz et de double cliquer sur l'icône « Eclipse » (figure suivante) :

Contenu du dossier « Eclipse »
Contenu du dossier « Eclipse »

Pour les inconditionnels du terminal, vous pouvez faire une recherche :

apt-cache search eclipse

Ensuite, vous repérez la version qu'il vous faut et vous terminez par :

sudo apt-get install <LeNomDeVotreEclipse>

Raccourcis clavier utiles

  • ALT + SHIFT + N : nouveau projet

  • CTRL + S : enregistrer la classe * Java où on est positionné

  • CTRL + SHIFT + S : tout sauvegarder

  • CTRL + W : ferme la classe Java où on est positionné

  • CTRL + SHIFT + W : fermer toutes les classes Java ouvertes

  • CTRL + C : copier la sélection

  • CTRL + X : couper la sélection

  • CTRL + V : coller la sélection

  • CTRL + A : tout sélectionner

  • CTRL + F : chercher / remplacer

  • CTRL + ESPACE : sûrement l'un des raccourcis les plus pratiques et les plus utilisés ! Vous n'avez qu'à taper le début d'un nom de méthode et, après avoir fait cette combinaison de touche, Eclipse vous propose une liste de méthodes correspondant au début de votre saisie ;

  • CTRL + SHIFT + 0 : génère les imports dont vous avez besoin pour votre classe ;

  • CTRL + SHIFT + R : vous permet de rechercher un fichier spécifié dans votre workspace ;

  • CTRL + SHIFT + F : met en forme tout votre code si vous n'avez pas sélectionné de zone spécifique, sinon, met en forme la zone sélectionnée ;

  • CTRL + SHIFT + C : commente / dé-commente les lignes de code sélectionnées ;

  • CTRL + SHIFT + P : permet de se déplacer d'une accolade à l'autre (if, while, for etc.), très pratique pour se retrouver dans un code complexe ;

  • ALT + SHIFT + S : revient à faire clic-droit / Source sur votre projet ou votre classe. Permet donc de générer les getters et setters, des méthodes spécifiques (equals etc.) ;

  • SHIFT + ALT + Z : permet d'entourer une portion de code pré-sélectionnée avec ce que propose ce raccourci.

Il existe bien d'autres raccourcis sous Eclipse, que vous pouvez retrouver sur Internet.

Liste de raccourcis

En espérant que celle-ci vous a été utile.

Voilà : ce cours touche à sa fin. J'espère qu'il vous a plu et vous aura permis d'aborder Java en toute simplicité. Cependant, malgré son contenu, Java offre encore beaucoup de fonctionnalités que ce cours n'aura pas abordé, notamment :

  • RMI ou Remote Method Invocation, API qui permet de développer des objets pouvant être appelés sur des machines distantes. En fait, vous appelez un objet comme s'il était instancié depuis votre application alors qu'il se trouve en réalité quelque part sur le réseau. Ceci permet, entre autre, de développer des applications dites client - serveur ;

  • JMF ou Java Media Framework, collection d'objets qui permet de travailler avec des fichiers multimédia (vidéo et son) ;

  • Java 3D, API qui permet de réaliser des applications en trois dimensions ;

  • JOGL, API qui permet, tout comme Java 3D, de faire de la 3D mais cette fois en faisant un pont entre Java et la très célèbre bibliothèque OpenGL ;

  • Java EE ou Java Enterprise Edition, API de conception de sites web dynamiques très utilisée ;

  • J2ME ou Java 2 Micro Edition, API dédiée aux appareils mobiles (comme les smartphones) ;

  • LWJGL ou Lightweight Java Game Library, API qui offre la possibilité de créer des jeux vidéo.

Je ne peux pas tout nommer, mais vous êtes désormais en mesure de faire vos propres recherches pour découvrir toutes ces autres fonctionnalités de Java ! J'espère sincèrement que ce cours vous a permis de mieux comprendre le fonctionnement du langage Java et qu'il vous permettra d'aborder toutes ces API plus facilement et plus sereinement.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite