• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 15/10/2019

Organisez une revue par les pairs

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Il me reste un point majeur à évoquer autour de ce document et du travail d’architecture de façon générale : la revue par les pairs. Quand vous vous plongez dans l’analyse, il est très commun de perdre de vue quelques aspects essentiels qui vous paraissent évidents.

C’est pour s’assurer de couvrir tous les angles qu’il est nécessaire pour tout travail d’architecture d’être relu et challengé sur l’exhaustivité et la profondeur du travail effectué.

Dans mon expérience, j’ai connu 3 grands types de revues :

  • Le comité d’architecture technique et ses variantes ;

  • La revue en groupe d’architectes ;

  • Les binômes.

Le comité d'architecture technique

Le principe est de présenter son dossier à un groupe composé de représentants de la DSI : d’autres architectes bien sûr, mais aussi la sécurité, l’exploitation, parfois le directeur technique, etc.

C’est avant tout l’exhaustivité de l’analyse qui est regardée, en général au détriment de sa profondeur. Pour ce genre d’exercice, une communication optimale est nécessaire, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Mon passé de consultant m’a toujours beaucoup aidé lors de ces comités, en particulier pour trouver le bon niveau de synthèse en fonction de mes interlocuteurs.

Maitrisez vos présentations et tirez-en le meilleur

J’ai souvent été amené à recruter des architectes, et je cherche toujours la même chose : une technicité, ou a minima une appétence pour la technique (en sortie de formation) ET une aisance à expliquer de façon simple des concepts compliqués. Cette association entre hard et soft skills est pour moi la clé de l’architecture aujourd’hui.

Mon conseil si vous êtes amené à présenter : ne venez pas les mains dans les poches en pensant connaître votre système sur le bout des doigts. Attendez vous à devoir réfléchir sur des angles que vous n’avez pas identifiés, et n’hésitez pas à ajourner si les hypothèses proposées mettent réellement en question votre design. Il vaut mieux perdre un peu de temps au début que devoir tout reconstruire à la fin.

Je me rappelle d’un CAT où, jeune architecte, je présentais une application de gestion de portefeuilles clients, quelque peu onéreuse. Le Directeur Technique, dans son infini sagesse, finit de m’écouter présenter mes beaux schémas et m’a posé une question très simple : « Au fait, aujourd’hui, comment sont gérés ces portefeuilles ? » et moi de répondre, content de connaître mon sujet : « Au travers de tableurs, partagés par une équipe de 10 personnes ». Après une courte pause, il a préféré couper court à la séance en indiquant que vu les restrictions budgétaires du moment, l’ancienne solution conviendrait encore quelques années… Quand je vous disais que l’aspect coût est primordial !

La revue en groupe d'architectes

C’est de loin ma forme de revue préférée, car elle permet le partage et le transfert de compétences dans un cadre où l’imperfection n’est pas sanctionnée, mais plutôt accompagnée. Ce format peut parfois traîner en longueur et paraître ennuyeux pour des personnes chevronnées. Il faut voir qu’au contraire, c’est l’occasion de transmettre son savoir et de se tenir au fait, en équipe, des pratiques des uns et des autres.

La revue en binôme

Parfois, les organisations ne se prêtent pas aux revues en groupe ou aux CAT. Dans ce cadre, a minima, identifiez un collègue qui sera votre binôme et à qui vous pourrez présenter vos travaux.

C’est ce qu'on appelle communément la méthode du canard en développement . Il s'agit simplement d'expliquer sa démarche à un canard en plastique ou à un collègue. Le fait de l'exprimer à voix haute permet de prendre du recul et d’améliorer la qualité de sa réflexion.

Ce collègue peut-être architecte ou non. Parmi mes meilleurs « Canards », je compte un responsable commercial qui a toujours sur remettre en question mes choix pour m’aider à les optimiser.

En résumé

Dans cette partie, nous avons vu ensemble comment appliquer concrètement la méthode pour produire le livrable clé de l’architecte : son Document d’Architecture Technique.

Gardez à l’esprit trois éléments principaux :

  • Le DAT n’a pas un format unique, à vous de l’adapter en fonction du contexte—wiki, powerpoint, doc, images…

  • La structure proposée doit s’adapter à votre contexte, mais l’analyse à fournir doit prendre en compte tous les aspects.

  • S’appuyer sur son équipe est indispensable. Une architecture se murit à travers les divers questionnements et points de vue de l’ensemble des parties prenantes.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite