Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

MOOC Financer son entreprise - Semaine 2

    30 juin 2014 à 19:34:30

    Au final, Cheryl et Mark "sortent" en multipliant leur mise de départ par près de 60, alors que les investisseurs ne font "que" 1,4 et 1,3 respectivement.

    On s'aperçoit donc que, même si les parts sont franchement diluées, le poids de l'investisseur, qui rend certaines choses possibles, permet aux entrepreneurs de réaliser une jolie plus-value. Ce qui signifie que, probablement, la prochaine entreprise de Chéryl et Mark sera entièrement auto-financée ...

    -
    Edité par pascalnardon 30 juin 2014 à 19:58:25

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      1 juillet 2014 à 11:08:19

      Oui, très bonne remarque. Quand on voit le rapport argent apporté / argent gagné, on voit qu'en réalité ce sont eux les grands gagnants dans l'affaire. D'abord financièrement, puis ensuite ils ont acquis une expérience d'entrepreneur, ils ont eu des contacts, etc. Donc ils ont beaucoup appris, alors que les fonds d'investissement connaissent déjà le marché ainsi que le secteur.

      Donc on peut penser que la prochaine entreprise qu'ils monteront sera encore meilleure.

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
      La sagesse est fille de l'expérience.
        29 septembre 2014 à 20:07:39

        Hello,

        quelqu'un aurait le détail du calcul du tableau 3 après second tour :

        http://gyazo.com/0536be17f3ff3e68f43a0f9c7dbb8ff5

        Je retrouve le résultat mais avec des calculs très étranges!!

        Merci :)

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          2 octobre 2014 à 11:13:53

          Salut,

          le calcul est simple :

          Dans le tableau 2, la valeur pré-money de l'entreprise est de 3 M €, et elle a émis 600 + 400 + 333 actions = 1.333 actions.
          Donc la valeur d'une action est de 3.000.000/1.333 soit environ 2.250,56 €/action (ce n'est pas sa valeur nominale, c'est sa valeur qui sert à la négociation).

          L'investisseur 1 apporte 500.000 € qui représentent 500.000/2.250,56 actions, soit 222 actions (on arrondit à l'entier le plus proche).
          L'investisseur 2 apporte 1.000.000 € qui représentent 1.000.000/2.250,56 actions, soit 444 actions.

          Donc l'investisseur 1 se retrouve avec ses 333 actions initiales + les 222 qu'il vient d'acheter, soit 555 actions au total.
          L'investisseur 2 se retrouve avec les 444 actions qu'il a achetées.

          Ce qui nous donne :

           Nbre d'actions initialPart initialeinvestissement (€)actions acquisesNbre d'actions finalPart finale
          Mark 600 45,01% 0 0 600 30,02%
          Cheryl 400 30,01% 0 0 400 20,01%
          Invest1 333 24,98% 500.000 222 555 27,76%
          Invest2 0 0% 1.000.000 444 444 22,21%
          total 1.333 100% 1.500.000 666 1.999 100%

          -
          Edité par Adrien31100 28 avril 2015 à 14:53:27

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          La sagesse est fille de l'expérience.
            6 octobre 2014 à 9:18:03

            Ok je vois : le calcul se fait sur le prix des actions de l'étape 2.

            Merci beaucoup :)

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              12 décembre 2014 à 8:11:03

              il serait possible d'avoir des exemples concrets de clauses

              -------------------------------------------

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                28 février 2015 à 18:22:06

                Il me semble qu'il y a une incohérence entre les questions 3 et 4. En effet les % possibles détenus par Chéryl  après le clause d'ajustement ne me semblent pas compatibles avec les nombres possibles d'actions détenues par Marc. En effet Chéryl ayant 1,5 fois plus de part que Marc ont peut faire la déduction suivante. On obtiens au final un nombre de parts pour l'entreprise curieux. J'avais trouvé en 3 33,99 %. ( cas de figure où Chéryl et Mark donnent 10% de leurs actions aux investisseurs) mais alors marc à 340 actions. Bref je comprends pas. Si quelqu'un à la réponse

                Si les parts de Cheryl sont en % Alors les parts de Mark sont en % Si  le nombre de parts de Mark est de  Le nombre total de parts dans l'entreprise est alors de
                40,25% 27% 400 1491
                33,99% 23% 400 1765
                27,75% 19% 400 2162
                40,25% 27% 300 1118
                33,99% 23% 300 1324
                27,75% 19% 300 1622
                40,25% 27% 200 745
                33,99% 23% 200 883
                27,75% 19% 200 1081
                uvt
                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  10 mars 2015 à 14:53:30

                  Merci de rappeler les données et les questions 3 et 4 et d'être le plus précis possible.

                  Il n'est pas possible d'accéder au quizz tout le temps à moins d'avoir un compte premium, ce qui n'est pas mon cas.

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                  La sagesse est fille de l'expérience.
                    2 avril 2015 à 9:48:17

                    Bonjour,

                    Tout d'abord, bravo pour le MOOC et ses exercices !

                    Dans mes calculs, je suis parvenu à une valeur par action lors du second tour légèrement inférieure à celle du premier tour. En appliquant le ratchet , j'aboutissais à l'émission de quelques actions supplémentaires au profit de Invest (ou rétrocession d'actions anciennes , selon le cas). J'ai laissé de côté ces résultats car les réponses proposées à la Q5 m'y conduisaient. Cela n'a pas affecté mon résultat final mais, je m'interroge : ai-je mal compris le fonctionnement de cette clause ?

                    Merci d'avance pour vos réponses ou réactions.

                    AS

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      13 avril 2015 à 22:36:46

                      @Henryd'Assay : En effet Cheryl a bien 33,99% des parts. Mais vous confondez parts et actions. On parle de la part de quelqu'un dans une entreprise, c'est-à-dire la valeur relative du nombre d'actions qu'il détient sur le nombre total d'actions. Donc la part de quelqu'un dans une entreprise peut varier sans que le nombre d'actions qu'il détient change. C'est exactement le cas ici. Il a été dit et répété que lors d'une levée de fonds, les fondateurs cèdent des parts de leur société, et non des actions. Donc Mark possède toujours 400 actions.

                      En 2013 :

                      Apport en €Nbre d'actionsPart
                      Mark040026,67%
                      Cheryl060040%
                      InvestPartners1.000.00050033,33%
                      total1.000.0001.500100%

                      En 2014, étant donné que le chiffre d'affaire escompté (860.000 €) n'a pas été atteint (720.000 € en 2014), InvestPartners voit sa part augmenter de 10%. Mais Mark et Cheryl ont toujours le même nombre d'actions. Donc InvestPartners passe de 33,33% à 43,33% de parts de l'entreprise, via l'émission de nouvelles actions gratuites. L'équation que nous avons à résoudre est la suivante :

                      Nbre d'actionsPart
                      Mark400?
                      Cheryl600?
                      InvestPartners?43,33%
                      total?100%

                      A partir de là, le calcul est très simple : A eux deux, Mark et Cheryl possèdent donc 100 - 43,33 = 56,67% des parts de l'entreprise. Donc 1000 actions (400 + 600) = 56,67% du nombre total d'actions. Donc le nombre d'actions total est de 1000/0,5667 = 1765 (environ). Donc InvestPartners possède 1765 - 1000 = 765 actions. Ainsi, après l'application de la clause d'ajustement de valeur, on a :

                      Nbre d'actionsPart
                      Mark40022,66%
                      Cheryl60033,99%
                      InvestPartners76543,34%
                      total1765100%

                      Comme on le voit, il y a une légère imprécision au niveau des pourcentages due aux arrondis.

                      Donc, encore une fois, les fondateurs ne cèdent aucune de leurs actions aux investisseurs ! Le nombre d'actions des fondateurs est inchangé ! On voit que l'entreprise a émis 265 nouvelles actions pour arriver à cette nouvelle configuration.

                      -
                      Edité par Adrien31100 29 avril 2015 à 11:42:03

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                      La sagesse est fille de l'expérience.
                        13 avril 2015 à 23:13:51

                        @AntoineSennelier : merci d'être plus précis dans votre question. Présentez vos calculs afin que nous sachions de quoi vous parlez.

                        Actuellement je ne comprends pas votre problème.

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                        La sagesse est fille de l'expérience.
                          14 avril 2015 à 12:53:20

                          @Adrien31100,

                          La première augmentation de capital se fait à 2M€ pré-money/1.000 actions = 2000 €/action.

                          La seconde augmentation de capital (après ajustement) se fait à 3.5 M€ pré-money / 1.765 actions = 1.983 €/action.

                          Il y a donc une perte de valeur de l'action de 7€ pour Invest par rapport à l'investissement initial qui, mécaniquement, aurait dû conduire à l'application du ratchet et l'émission à son bénéfice d'actions supplémentaires. 

                          En retenant donc une valeur de 1.983 €/action, Invest aurait du recevoir 4 actions supplémentaires (1.000.000 €/1.983€=504,28 (504 en ne tenant pas compte des rompus contre 500 actions reçues lors du 1er tour).

                          Comme pour l'ajustement de valeur, il aurait s'agit d'actions nouvelles et non pas de cession d'actions anciennes et le total des actions après la deuxième augmentation aurait été de 2.525 actions avec 1.021 actions pour Invest pour 40,43% (et non 1.017 sur 2.521 soit 40,34% pour Invest).

                          Bref, ça ne change pas beaucoup le paysage mais je voulais comprendre pourquoi le ratchet n'avait pas été appliqué.

                          A plus tard,

                          AS

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            14 avril 2015 à 14:39:20

                            Merci pour ces précisions, je comprends maintenant.

                            Concernant la valeur des actions : se rappeler que l'entreprise a émis 265 actions gratuites pour que la part d'InvestPartners dans l'entreprise passe de 33,33% à 43,33%. Sans cela, la valeur des actions aurait augmentée. Elle aurait valu 3.500.000/1.500 = 2.333,33 €/action.

                            Concernant le point le plus important : Le ratchet n'a pas été appliqué parce qu'au deuxième tour de table, la valeur pré-money de l'entreprise est de 3,5 M€, ce qui est supérieur à 2 M€. La clause de ratchet ne s'applique que dans le cas où la valeur pré-money de l'entreprise au deuxième tour est inférieure à celle du premier.

                            -
                            Edité par Adrien31100 23 avril 2015 à 19:36:07

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                            La sagesse est fille de l'expérience.
                              23 avril 2015 à 19:31:12

                              Bonjour,

                              Avec un peu de retard, et en espérant que quelqu'un verre ce message, j'ai une question sur l'explication vidéo de la clause de ratchet. Je ne comprends pas le calcul:

                              - Lors du 1er tour de table, la valeur pré money est de 4 millions € et l'investisseur apport 1m€, contre 20% du K, pour une valeur post money de 5 millions €.

                              - Lors du deuxième tour de table, la valeur pré money est évaluée à 3 millions €. Grâce à la clause de ratchet, sa part du capital est réévaluée à 24,98%. Mais 25% * 3 000 000 € = 750 000€, soit une perte de 250 000€ par rapport à l'investissement initial.

                              Si j'ai bien compris, la clause de ratchet devrait pourtant protéger le capital investi lors du premier tour de table.

                              Ai-je fait une erreur dans le calcul, ou la clause de ratchet ne protège-t-elle en fait pas la totalité de l'investissement?

                              Merci pour votre aide!

                              Harald

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                23 avril 2015 à 19:45:50

                                Bonjour,

                                Dans les calculs, il faut considérer la valeur post-money :
                                20 % de 5 M€ = 1 M€
                                25 % de 4 M€ = 1 M€

                                Il faut considérer qu'à l'application de la clause de full ratchet, l'investisseur avait investi initialement 1 M€ et que désormais la valeur pré-money est de 3 M€, d'où une valeur post-money de 4 M€. Les sommes investies lors du second tour de table n'interviennent pas ici.

                                Donc la clause de full ratchet a bien protégé l'investisseur.

                                -
                                Edité par Adrien31100 24 avril 2015 à 0:15:11

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                La sagesse est fille de l'expérience.
                                  27 avril 2015 à 12:46:41

                                  Merci pour cette explication, mais j'ai toujours un point d'incompréhension.

                                  - Effectivement, valeur pré-money du tour 1 = 4 M€, valeur post-money = 5 M€, donc 1 M€ = 20% du K.

                                  - En revanche, selon l'explication donnée, la valeur de 3 M€ ne correspond-elle pas à la valeur pré-money du tour 2, soitaprès l'investissement de 1 M€ de l'Invest 1 lors du tour 1? Dans le tableau qui apparaît à 3', c'est ce qui semble indiqué. A moins que la valeur pré-money de 3 M€ ne soit celle recalculée du tour 1?

                                  - Je comprends que les sommes intervenant lors du tour de table 2 n'interviennent pas dans ce calcul. En revanche, comment se fait-il que l'investissement de 1 M€ offre 333 actions à l'Invest 1 après le ratchet ; et que 1 M€ investis par l'Invest 2 lui octroient 444 actions?

                                  Merci encore pour votre aide,

                                  Harald


                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    27 avril 2015 à 15:56:47

                                    Rappel de la clause de full ratchet : il s'agit de recalculer la part qu'AURAIT DÛ avoir le premier investisseur si, au premier tour, on avait évalué la valeur pré-money égale à celle du deuxième, si la valeur pré-money du second tour est INFERIEURE à celle du premier.

                                    Donc on re-calcule la part de l'investisseur 1 qu'il aurait eu si on avait considéré une valeur pré-money de 3 M€ au lieu de 4 M€ initialement.

                                    Et ensuite on prend la valeur de 3 M€ pour la suite du deuxième tour de table.

                                    L'investissement initial de 1 M€ d'InvestPartners se fait avec 1.000 actions. Le deuxième investissement de 1 M€ d'Invest2 se fait avec 1.333 actions, donc le nombre d'actions acquises n'est pas le même. Voir explication plus haut.

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    La sagesse est fille de l'expérience.
                                      27 avril 2015 à 17:40:10

                                      Je comprends le calcul, mais moins la logique sous-jacente. Après la mise en oeuvre de la clause de full ratchet, la valeur post-money du tour 1 est évaluée à 4 M€ et la valeur pré-money du tour 2 à 3M€. Mon incompréhension vient de cette différence d'1M€. Merci pour vos réponses, cela suffit pour comprendre et refaire l'exercice.

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        27 avril 2015 à 17:56:38

                                        valeur post-money = valeur pré-money + somme investie.

                                        Au premier tour, c'est 1 M€ qui est investi, d'où une différence de 1 M€.

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                        La sagesse est fille de l'expérience.
                                          27 avril 2015 à 19:04:50

                                          Je comprends bien entendu la différence entre pré-money et post-money...

                                          Mais pourquoi, lors du deuxième tour de table, APRES LA MISE EN OEUVRE DE LA CLAUSE DE FULL RATCHET suite à la revue à la baisse de la valeur de l'entreprise, la valeur pré-money du TOUR 2 est-elle inférieure de 1M€ à la valeur post-money du TOUR 1?

                                          Autrement dit, pourquoi, malgré la somme de 1M€ investie par l'Invest 1 entre les deux, les valeurs PRE MONEY des tours 1 et 2 sont-elles considérées comme identiques lors de l'évaluation sur laquelle est basée le deuxième tour de table?

                                          Si, au début du 2eme tour de table, on considère que la valeur de l'entreprise est de 3M€ pré-money, pourquoi considérer que la valeur pré-money était déjà de 3M€ au début du 1er tour de table? Entre les deux, 1M€ ont été investis.

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            28 avril 2015 à 1:36:28

                                            Vous oubliez que l'investissement initial d'1 M€ s'est fait quelques temps auparavant, il n'a pas été fait entre l'application de la clause de full ratchet et le deuxième tour de table. C'est la clause de full ratchet qui, par définition, fait qu'on repart sur une base d'une valeur de 3 M€ au premier tour ET au second tour.

                                            L'investissement initial de 1 M€ a permis à l'entreprise de réaliser les investissements désirés. Si au deuxième tour de table la valeur pré-money de l'entreprise est passée de 4 M€ à 3 M€, c'est que les perspectives de croissance sont moins grandes qu'espéré initialement (concurrence acharnée, coûts de développement et de déploiement en hausse, retards, etc.). Partant de là, les investisseurs prennent une part plus importante (1,5/4,5 = 1/3 = 33,33%) pour se protéger à la baisse et parce que l'entreprise a un potentiel moins fort qu'espéré. Donc pour faire leur multiple, les investisseurs sont obligés de prendre une part plus conséquente (33% au lieu de 20% initialement ramené à 25% avec la clause de full ratchet).

                                            -
                                            Edité par Adrien31100 17 septembre 2015 à 10:39:14

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                            La sagesse est fille de l'expérience.
                                              14 novembre 2019 à 11:55:34 - Message modéré pour le motif suivant : Toute forme de publicité est interdite


                                                28 avril 2020 à 10:35:19

                                                j'ai la meme question de Amstellodamois : Dans la vraie vie, les clauses d'ajustement sont aussi on/off ou elles sont plus progressives (par exemple "l'investisseur recevra x% supplémentaires pour chaque centaine de millier d'euros de CA en dessous de tel montant" ou ""l'investisseur recevra x% supplémentaires pour chaque mois de retard dans le lancement du nouveau produit") ?

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter

                                                MOOC Financer son entreprise - Semaine 2

                                                × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                • Editeur
                                                • Markdown