• 4 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 17/12/2020

Plongez dans le quotidien d’un CEP

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Et maintenant, mettons-nous concrètement dans la peau d’un CEP ! :magicien: Découvrons les différents niveaux d’intervention que vous pourrez avoir auprès du public.

Ces 2 niveaux sont :

  1. L'accueil individualisé et adapté au besoin de la personne.

  2. L'accompagnement personnalisé.

Niveau 1 : Accueil individualisé et adapté au besoin de la personne

Le niveau 1
Le niveau 1 d'intervention du CEP

Ce premier niveau consiste à analyser la situation et la demande du bénéficiaire afin qu’il puisse prendre une décision quant à la mise en place de démarches et identifier les acteurs qui pourront l’accompagner.

Il permet au bénéficiaire d’avoir un état des lieux en fonction de sa demande et de son besoin. Cela peut l’éclairer sur les suites à donner à sa démarche.

Au cours de cette première étape, le bénéficiaire va :

  • exprimer sa demande ;

  • comprendre l’objectif de la relation conseiller-bénéficiaire, et les engagements réciproques

  • accéder au premier niveau d’information individualisée et adapté à son besoin.

Vous fixerez également avec lui le cadre de l’accompagnement et  le rôle que va jouer le CEP dans sa démarche.

Les informations récoltées lui serviront à :

  • Mieux appréhender son environnement professionnel

  • Comprendre l’évolution des métiers sur le territoire. Vous lui donnerez des informations (tendances économiques, marché de l’emploi, qualification requises, dispositifs de formation existants…), diffuserez les ressources disponibles.

Vous pourrez par exemple mobiliser L'Emploi Store de Pôle Emploi, qui est un portail donnant un libre accès à des services digitaux : coaching, e-learning, moteurs de recherche spécialisés, quiz, simulateurs, etc. Il centralise plus de 250 sites pour améliorer la recherche d’emploi, affiner le projet professionnel, mieux connaître le marché du travail… (Remettre la vidéo)

  • Identifier les démarches qui lui sont accessibles (formations, prestations, services, aides, compensations, etc.) et adaptées à son besoin

  • Identifier les acteurs susceptibles d’appuyer ces démarches

Voici un exemple de ressource que vous pouvez conseiller à une personne :

Niveau 2 : Accompagnement personnalisé

Le niveau 2
Le niveau 2 d'intervention du CEP

Le second niveau va permettre au bénéficiaire de :

  • clarifier sa demande, de caractériser et de préciser ses besoins et ses priorités en matière d’évolution professionnelle ;

  • être accompagné et soutenu dans la formalisation et la mise en œuvre de son projet en fonction des demandes et besoins qu’il a exprimés. 

Pour aider le bénéficiaire à clarifier sa demande, vous allez devoir procéder en plusieurs étapes.

Le diagnostic

Dans un premier temps, vous allez fixer le cadre de l’accompagnement, expliquer l’objectif de la relation conseiller-bénéficiaire, et les engagements réciproques.

Vous allez alors entamer l’analyse partagée de la situation de la personne, afin de réaliser un diagnostic qui évaluera sa capabilité, mais aussi son degré d’autonomie.

Souvent, vous pourrez vous appuyer sur des outils d’aide au diagnostic existant dans votre structure pour cerner les caractéristiques de la personne, ses éventuels freins périphériques à l’emploi (santé, handicap...) et les critères d’employabilité (formation, expérience…). Cet outil peut être pré-rempli par le bénéficiaire, et complété avec vous.

Les caractéristiques de la personne ne suffiront pas, à elles seules, à établir le degré d’autonomie. Seul l’échange direct vous permettra d’apprécier l’aide dont elle aura besoin. Donc rien ne vaut le face à face !

Entre des attentes et des objectifs flous, implicites, les demandes qui en cachent une autre, les difficultés à verbaliser…

Pour cela, mettez-vous dans une posture d’écoute active, reformulez, faites préciser la demande :

“Avez-vous envie de changer ? Qu’est-ce-qui vous pousse au changement ? Voulez-vous vous reconvertir ? Vous repositionner sur le marché du travail ? Avez-vous des contraintes ? Quels sont vos objectifs à long terme ? Souhaitez-vous rester dans le même secteur ?”

La demande est bien clarifiée ? Parfait !

Vous allez ensuite pouvoir établir avec la personne un état des lieux de ses compétences, atouts, valeurs et intérêts professionnels, motivations, capacité d’adaptation…

L’analyse des compétences

Les bénéficiaires explicitent peu le contenu de leurs activités professionnelles, et ont parfois des difficultés à auto-évaluer leurs compétences. Or, cet exercice est capital ! C’est de cette analyse approfondie que vous tirerez les points d’appui (les compétences transférables, en particulier) pour co-élaborer le projet professionnel.

L’analyse des valeurs et intérêts professionnels

Parce qu’il faut bien se connaître pour bien s’orienter, vous allez entamer avec le bénéficiaire un travail sur lui-même. Pas une psychothérapie, non !

Mais une mise en lumière de ce qui pourra être susceptible d’être un facteur de motivation pour lui.

Cela passera tout d’abord par une analyse de ses valeurs dans le travail. Les valeurs, c’est un principe auquel on accorde énormément d’importance, qui nous sert de référence, nous permet d’évaluer ce qui, à nos yeux, est vrai, bon, bien, digne d’intérêt… et qui guide notre conduite, nos choix, nos décisions. Elles influent donc beaucoup sur nos choix !

Le bénéficiaire la remplira et évaluera les 5 valeurs incontournables pour lui, puis vous explorerez ensemble ses intérêts professionnels, au moyen de grilles de tests qui aborderont :

  • ses goûts et ses envies ;

  • ce qu’il aime faire ;

  • ce qui l’intéresse en général

La détermination du projet

Il faut maintenant identifier les emplois susceptibles de correspondre aux appétences et aux compétences de la personne, et surtout en adéquation avec le marché du travail. C’est cela qui déterminera la faisabilité du projet.

Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Voici un scénario tout à fait classique :

La personne que vous accompagnez, Madame Mirtou, est vraiment très indécise quant au secteur vers lequel se tourner : vous lui proposez, pour l’aider, de participer à un atelier collectif que vous animez sur le marché du travail et les métiers en tension/émergents.

Suite à l’atelier, vous convenez d’un rendez-vous individuel pour débriefer et revenir sur les métiers qui auront pu éveiller son intérêt, et les mettre en miroir face à ses compétences et appétences.

Vous étudierez alors avec le bénéficiaire la pertinence d’un parcours de formation, les pré-requis exigés, les programmes de formation mobilisables…

Vous veillerez toujours à aider la personne à capitaliser sur l’expérience de cet accompagnement, c'est-à-dire l'autonomiser.

À ce stade, vous rédigerez un document de synthèse qui récapitulera toute la démarche et les actions menées avec le bénéficiaire. Ce document lui sera ensuite remis. 

Ce second niveau de conseil doit permettre au bénéficiaire :

  • d’accéder à une information personnalisée, pertinente, compréhensible, lisible et accessible, sur l’offre d’emploi, de formation, de certification, les acteurs, dispositifs, prestations complémentaires et financements disponibles, qui soit utile à l’élaboration, à l’analyse de l’opportunité et de la faisabilité, puis à la mise en œuvre de son projet ;

  • d’être accompagné dans la construction du plan d’action comprenant les étapes et les objectifs intermédiaires pour la réalisation de son projet d’évolution professionnelle, les différentes actions à conduire pour chacune de ces étapes et, le cas échéant, l’ingénierie de parcours.

La définition du plan d’action quant à elle doit permettre de préciser :

  • les dispositifs et prestations à mobiliser, notamment le recours à des prestations complémentaires ;

  • les démarches personnelles à effectuer et, le cas échéant, l’appui méthodologique qu’elles nécessitent ;

  • le plan de financement ; 

  • et un calendrier prévisionnel ; 

  • d’être accompagné dans le recours aux prestations complémentaires, ressources, financements, dispositifs et expertises complémentaires utiles à leurs parcours (ingénierie de parcours).  

Prenons un exemple d’accompagnement

Votre rôle est maintenant d’aider Madame Mirtou à se repérer dans l’offre de formation et l’ingénierie de financement des formations.

Madame Mirtou étant demandeuse d’emploi, vous recherchez en priorité s’il existe des formations conventionnées, c’est-à-dire des formations collectives déjà financées par le programme régional de formation. C'est bien sûr préférable à un financement individuel !

Vous consultez donc ensemble les offres de formation et, quelle chance ! vous trouvez deux formations conventionnées débutant dans les 3 mois.

Ni une ni deux, vous appelez le premier centre.

📞Je vous appelle au sujet d’une personne que j’ai en face de moi et qui est très intéressée par la formation conventionnée démarrant dans deux mois.

Reste-t-il de la place ? Oui ? Formidable !

Cette personne rentre bien dans les pré-requis puisqu’elle est demandeuse d’emploi. Elle a en plus fait une immersion de deux semaines, donc a bien pris la mesure de tous les aspects du métier, des contraintes et difficultés potentielles...

Quand organisez-vous une information collective ? [...]

Après avoir fait cet exercice devant Madame Mirtou, vous lui demandez si elle se sent capable de faire de même seule chez elle pour contacter l’autre organisme de formation.

Après vous être assuré qu’elle ait bien tout compris, vous rédigez une synthèse d’entretien.

Un mois après, lors de votre entretien téléphonique avec Madame Mirtou, vous apprenez qu’elle a bien été retenue et qu’elle démarre très prochainement. Elle est absolument ravie et vous remercie chaleureusement !

J'espère que vous avez maintenant une idée de ce que peut être le quotidien d'un CEP, et des différents niveaux sur lesquels il peut intervenir. Vous cernez aussi sans doute mieux le profil qu'il doit avoir...

En réalisant l'activité suivante, vous allez savoir si ce métier est fait pour vous !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite