• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 12/12/2019

Le produit minimum viable (MVP)

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans le chapitre précédent, nous avons évoqué plusieurs fois le terme de MVP, le Minimum Viable Product ou Produit Minimum Viable en français.

Son objectif est de restreindre votre idée de produit à sa version la plus minimale afin d’en tirer des apprentissages le plus rapidement possible et déterminer si votre solution intéresse des utilisateurs.

Restreindre son idée de produit à sa version la plus minimale ? « C'est facile ! » me direz-vous. Or, cet exercice peut s'avérer plus complexe qu'il n'y paraît.

Les créateurs de produits innovants ont en effet la fâcheuse tendance à vouloir régler plus de problèmes qu'il n'en existe. Il est donc essentiel de savoir identifier la fonctionnalité créant le plus de valeur pour ses utilisateurs afin de lui offrir l'exclusivité dans votre MVP.

Afin de bien comprendre ce qu'est réellement un MVP, analysons-en différents types.

Différents types de MVP

Le « Magicien d'OZ »

Photo des personnages du film Le Magicien d'Oz
Le Magicien d'Oz - Le film

Ce type de MVP implique une intervention humaine permettant à l'utilisateur de compléter une action, tout en le laissant penser que l'application exécute automatiquement l'action.

Objectif d'un MVP « Magicien d'OZ »

L'objectif de ce type de MVP est de remplacer les process essentiels (parfois très techniques) au bon fonctionnement de votre application par des interventions humaines, afin de limiter les investissements en temps/argent.

Exemple d'un MVP « Magicien d'OZ »

Imaginez une application qui permettra de rencontrer de nouvelles personnes en se basant essentiellement sur les goûts musicaux de chacun. 🎶

Au lieu de développer une application complète, dotée d'un algorithme de matching poussé, vous pourriez simplement collecter ces informations via un questionnaire très simple et analyser vos différents résultats afin de mettre en contact les utilisateurs écoutant les mêmes musiques.

L'utilisateur pourrait recevoir une liste de profils compatibles avec les coordonnées de contact une fois par semaine par email. Cette liste, vous l'avez compris, serait créée et envoyée par vous-même. Coté utilisateur, tout paraîtrait bien automatique.

Le « Concierge »

Le MVP dit « Concierge » est très similaire au « Magicien d'Oz » sauf qu'au lieu de faire croire à vos utilisateurs que tout est automatisé, vous leur faites bien comprendre qu'un humain est nécessaire au bon fonctionnement de votre idée. Et cet humain, c'est vous !

Objectif du MVP « Concierge »

Vous êtes au centre du service que vous souhaitez rendre à vos utilisateurs. Vous êtes alors aux premières loges pour récolter de précieux feedbacks et travailler sur l'automatisation des process que vous faites actuellement manuellement. Le MVP « Concierge » vous permet alors de tester votre idée de service de la façon la plus concrète qu'il soit sans même développer un produit, aussi basique soit-il.

Exemple de MVP « Concierge »

Imaginez un service permettant à n'importe qui de déposer un chèque à la banque sans même bouger de son canapé. Vous vous occupez alors de réceptionner les demandes (par téléphone, questionnaire ou SMS par exemple) puis de vous rendre directement chez la personne effectuant la demande afin de récupérer le chèque signé que vous vous chargerez de déposer à la banque par la suite.

Évidemment, ces méthodes ne sont pas « scalables » (encore un mot que vous risquez d'entendre souvent).

Si vous vous confrontez rapidement à des problèmes de « scalabilité », alors il est peut-être temps de se réjouir. Cela veut dire que des personnes bien réelles sont intéressées par votre service, à tel point que vous ne pouvez plus l'assurer. Il est donc temps de « scaler » ! Automatisez un maximum de tâches et fluidifiez votre expérience utilisateur avec une V1 solide de votre produit.

Démystifier le MVP

Vous serez amené à entendre le sigle « MVP » très souvent dans le monde de la technologie, peut-être même trop souvent. Sachez donc qu’il n’est pas à prendre au pied de la lettre. Après avoir découvert deux exemples de MVP, décortiquons ce sigle ensemble.

Le M de MVP signifie « Minimum ». Jusqu'ici tout va bien, vous commencez à le comprendre, votre MVP est une version minimale de votre produit.

Le V de MVP quant à lui signifie... « Viable » 🤔. Jetons un œil à la définition de ce mot :

Viable : adj. « Qui présente les conditions nécessaires pour durer, se développer. »

Comme vous pouvez le constater, le découvrir à travers ce cours et notamment dans les exemples suivants un MVP est bien souvent très loin de présenter les conditions nécessaires pour se développer.

Pour finir, le P de MVP signifie, « product ». En effet, il faut que votre MVP produise une valeur pour un utilisateur.

Le MVP doit en effet être « minimum », comprenez la version minimale de votre produit ou fonctionnalité. Cependant, le MVP est dans bien des cas loin d’être viable.

En résumé

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite