• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 07/11/2018

Appréhendez le marché du travail

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pour construire un projet professionnel solide et trouver le job de vos rêves, vous devez impérativement vous intégrer au marché du travail.

Découvrons dans ce chapitre les cartes que vous avez en main pour jouer la partie, vos atouts, mais aussi les cartes difficiles à placer qui nécessiteront toute votre attention !

Un marché du travail lié à l'état global de l'économie

Le taux de chômage reste élevé en France, avoisinant les 9 % de la population active. Il touche principalement les jeunes, les seniors, les travailleurs peu qualifiés. Il faudra donc repérer les métiers sinistrés, qui offrent peu d'opportunités d'embauche et d'évolution. 

On observe aujourd'hui une rapide évolution des métiers : avec l'essor du numérique principalement, certains sont en voie de disparition et d'autres sont créés chaque année. Cette tendance va s'accélérer dans les prochaines années.

L'emploi des jeunes

Le taux de chômage des 20-24 ans s'est emballé dans les années 80 pour ne plus descendre en dessous des 20 % depuis 2010.

De nombreuses mesures ont été mises en place par les différents gouvernements afin de favoriser l'insertion dans les entreprises : stages, alternance... Beaucoup d'espoirs sont placés dans l'apprentissage, notamment pour les moins diplômés.

On constate que plusieurs facteurs se cumulent pour les jeunes. Il existe notamment une absence de mobilité géographique : très peu jouent la carte du changement de région, voire de pays.

La dimension européenne

L'essor de la Communauté européenne a aussi introduit des variables importantes en matière de recrutement. Ainsi, l'espace Schengen, qui comprend actuellement 26 États membres, offre une liberté de circulation des travailleurs et permet à toute personne d'accéder à un emploi offert ou proposé sur le territoire de l'Union européenne. Les salaires pratiqués, les équivalences de diplômes, les facilités de transport, les contextes économiques très variés de ces 26 pays ont ouvert la voie vers une mobilité européenne.

Les niveaux de formation sont de plus en plus comparables, les salaires peuvent être très attractifs dans certains pays en recherche de main-d'œuvre tels que l'Allemagne. Soyez donc attentif aux offres à l'étranger. À vous ensuite de pratiquer plusieurs langues, d'être à l'aise au moins en anglais, et de voyager afin de trouver vos repères et de mettre en concurrence les offres qui vous sont faites !

La mobilité du travail: une opportunité pour beaucoup d'Européens - ec.europa.eu

Des métiers en tension

Certains métiers sont en tension... à vous de les repérer !
Certains métiers sont en tension... à vous de les repérer !

Certains métiers, et pas seulement dans le secteur high-tech, peinent à trouver des candidats. De nombreux postes sont non pourvus dans l'hôtellerie et la restauration, notamment dans l'encadrement.

Nos ingénieurs sont aussi très recherchés, leur formation est appréciée à l'étranger et ils s'exportent très bien ! L'électronique, les réseaux et les télécoms, l'informatique, le BTP, l'hydraulique, tous ces secteurs manquent de candidats et offrent de nombreuses opportunités.  

L'augmentation de l'espérance de vie crée et continuera à créer de nombreux emplois dans les métiers de la "silver economy" (l'économie des cheveux blancs) : les loisirs, la santé, les services de soin et d'aide aux personnes.

On trouvera aussi des opportunités dans les métiers commerciaux où le recrutement est important, ouvert à des profils atypiques où l'on recherche des tempéraments autant que des diplômes...

Le secteur du bâtiment, que l'on estime être le baromètre de la santé économique, peut lui aussi avoir des difficultés à recruter. La pénibilité du travail en est une raison. 

Donc à vous de jouer si ces métiers ou ces secteurs d'activité vous intéressent !
Enquête 2017 des besoins en main d'œuvre - pole-emploi.org

Les inégalités régionales

Selon les régions, la facilité pour trouver un emploi est très variable :

  • soit les entreprises n'embauchent pas, la région est sinistrée en tant que "bassin d'emploi" ;

  • soit au contraire, des opportunités se présentent parce peu de candidats ont envie de venir travailler dans certaines régions ou localités.

Les disparités s'accentuent. Aujourd'hui, les bassins d'emploi dynamiques drainent les emplois, les logements, les infrastructures de transport, d'enseignement, de santé, culturelles...

L'Île-de-France représente une grande partie de l'activité économique. Les sièges de nombreuses grandes entreprises y sont installés et les infrastructures sont là pour faciliter les échanges nationaux et internationaux.

En région, les villes bien desservies par les transports (le TGV notamment) tirent plutôt bien leur épingle du jeu, surtout si elles sont proches de la mer ; elles offrent une bonne qualité de vie alliée à un coût de la vie plus faible. 

L'essor du digital peut changer la donne en offrant de plus en plus d'emplois "on line" où la seule condition est d'avoir les compétences, une bonne connexion web et de venir sur site régulièrement.

Le marché se transforme de plus en plus vite

En matière de marché du travail, tout change très vite à différents niveaux, d'autant plus vite que le marché se mondialise. Ce qui se passe aux États-Unis, en Chine ou ailleurs ne met plus 10 ans à se déployer en France !

Les métiers apparaissent et disparaissent

Tout d'abord, les métiers se transforment très rapidement. Certains disparaissent, d'autres apparaissent.

Par exemple, la plupart des métiers du digital étaient inexistants voilà 10 ans ; aujourd'hui, ils sont porteurs de nombreuses offres d'emploi et se développent très rapidement.
Métiers du digital à suivre - pole-emploi.fr

La délocalisation de certains métiers a provoqué leur quasi-disparition en France. Par exemple, les centres d'appels sont délocalisés au Maroc, en Inde ou ailleurs dans le monde.

Quelques exemples de métiers appelés à se transformer notamment avec l'arrivée des robots : le pharmacien, l'agent de sécurité, le chauffeur de taxi, le magasinier, le médecin et le chirurgien, le serveur, l'ouvrier de production, le professeur...

Le digital bouleverse les modes de travail

De nombreux métiers ont été transformés en l'espace de quelques années par l'automatisation des tâches. Cela apporte un gain de productivité, mais l'adaptation des compétences des salariés peut s'avérer complexe.

Nous l'avons vu, des métiers disparaissent tels que les rédacteurs de contrats d'assurance ou certains métiers comptables et bancaires. Dans l'industrie, ce sont les métiers ouvriers qui ont le plus souffert. Nous sommes à l'aube de l'utilisation massive des datas et de l'intelligence artificielle, qui amèneront sans doute aux prochains changements.

Le digital permet aussi de travailler de là où l'on est, décloisonnant ainsi de nombreuses régions et développant de nouveaux modes de travail. Le télétravail est désormais intégré dans de nombreuses entreprises et favorise l'essor des freelances.

Les startups et petites entreprises attirent les jeunes talents

Les grandes entreprises ne séduisent plus autant qu'avant ! Les jeunes talents sont plus exigeants quant à la qualité de leur cadre de travail, le style de management, l'agilité des modes de fonctionnement, l'équilibre vie professionnelle et vie privée...

Ils sont plus volatiles, n'hésitant pas à changer de job quand ils s'ennuient ou que leur style de vie ne leur convient pas. Ils ont de plus en plus souvent intégré des entreprises à l'autre bout du monde lors de stages ou de voyages. L'expatriation est plus fréquente. 

Plusieurs alternatives séduisent les jeunes talents, souvent bien formés :

  • la création de sa startup et souvent l'intégration dans un coworking ou un incubateur ;

  • la micro-entreprise pour travailler en mode collaboratif et indépendant ;

  • la multiactivité, c'est-à-dire occuper plusieurs jobs à temps partiel.

Dans les startups, la précarité du travail est très présente, avec un recul de l'engagement de l'employeur dans la durée de la collaboration. On comprend donc que cela attire des talents qui ont envie de challenges, de responsabilités, d'utiliser ce qu'ils ont appris et de grandir avec l'entreprise.

On voit même aujourd'hui des super diplômés quitter l'entreprise pour se réorienter vers des métiers manuels ; bref, changer de vie, devenir apiculteur, ébéniste, plombier...

En résumé

Le marché du travail est en évolution constante. Vous devrez donc être attentif, et analyser attentivement le marché qui vous intéresse (les tendances, les offres, les salaires pratiqués), et détecter les secteurs émergents.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite