• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 27/07/2020

Engagez-vous sur des zones d'effort

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous avez défini une vision produit avec l'aide des décisionnaires de votre entreprise et vous avez choisi un modèle temporel. Il ne manque plus qu'un détail à votre roadmap, et pas des moindres : le contenu !

Je vais vous expliquer dans la partie suivante comment alimenter votre roadmap de beaucoup de sources précieuses : les besoins de vos collègues, de vos utilisateurs, ou encore les données.

Mais avant de commencer à parler de la récolte et du tri des besoins et données, je vais vous expliquer comment vous pourrez structurer ce contenu dans la roadmap.

Pour rappel, le contenu d'une roadmap se doit d'être : 

  • assez tangible pour être compris et soutenu par tous ;

  • mais aussi assez large pour vous permettre d'apprendre et donc de changer le programme à la marge en cours de route.

Itérez pour développer votre produit

Dans le domaine du produit, le chemin parfait n'existe pas. Impossible de trouver la voie du succès du premier coup, et tant mieux pour vous... si c'était si facile, personne n'embaucherait de product manager ! Le GPS a eu beau détrôner la carte routière, pour ce qui est du produit, aucun logiciel n'a (pour l'instant) réussi à détrôner la roadmap.

Dans le monde des startups, on dit que la première tâche pour une jeune entreprise est de créer un produit qui rencontrera son public, qui trouvera son "market-fit". Une fois l'entreprise stabilisée, ce produit devra grandir pour accroître toujours plus d'utilisateurs sur son marché et peut être même capter d'autres marchés. 

C'est en itérant, en testant de nombreuses solutions pour chaque problème que vous souhaiterez régler, que vous permettrez à votre produit de grandir. À chaque nouvelle itération, vous en apprendrez un peu plus sur votre marché. C'est toute cette démarche de recherche et de croissance qui serait rendue impossible par des roadmaps trop rigides.

Pour HappyDay, vous pourriez avoir prévu de vous attaquer à l’édition de factures via la plateforme pour les professionnels ce trimestre. Mais en effectuant vos recherches et en parlant à vos utilisateurs vous vous rendez compte que les professionnels pourraient utiliser le système de facturation pour les réservation effectuées en dehors de la plateforme. Vous venez de découvrir une nouvelle source de revenu.

Vous découvrirez chaque jour de nouveaux éléments sur votre marché ou vos clients. Plutôt que de leur tourner le dos, et peut être de rater le succès, vous devez mettre en place une roadmap qui accepte l'apprentissage.

Privilégiez les zones d'effort pour structurer votre roadmap

Évitez donc d'inscrire "nouvelle page d'accueil" sur une roadmap mais "optimisation de la conversion", et assignez-y un objectif chiffré. En procédant ainsi vous pourrez, le moment venu, poser plusieurs options sur la table et trouver la solution la plus efficace et la moins coûteuse pour remplir le même objectif. Peut être suffisait-il d'agrandir le bouton d'inscription sur la page d'accueil et de limiter le nombre de champs demandés dans le formulaire suivant ?

C'est ce qu'on appelle une zone d'effort !

Zone d'effort représenté par un panneau
Une zone d'effort regroupe de nombreuses fonctionnalités répondant au même objectif ou problème.

En inscrivant uniquement des problèmes ou zones d'effort à une roadmap, vous vous assurerez de ne pas vous engager trop tôt sur un projet, et construirez une roadmap plus agile et plus efficace.

Imaginez, vous êtes toujours product manager chez HappyDay et vous avez créé une roadmap sur plusieurs mois :

Celle-ci décrit avec précision les étapes nécessaires pour atteindre la plateforme de réservation de salles parfaites, fonctionnalité par fonctionnalité. Vous commencez alors le développement et suivez la ligne directrice jusqu'au bout sans sourciller. Il y a fort à parier qu'au bout de six mois votre produit sera parfait, du moins pour vous. Quant à vos clients, vous n'aurez pas appris grand-chose de leurs usages et n'aurez pas la chance de développer davantage une autre facette du produit plus attractive pour eux. 

À l'inverse, vous avez préparé une roadmap plus agile. Vous savez par exemple que la première priorité sera de mettre l'accent sur l'acquisition de nouveaux clients, mais ne savez pas encore s'il s'agira d'optimiser la page d'accueil, le processus d'inscription, ou d'investir quelques efforts techniques sur le référencement... et ce n'est pas grave ! La meilleure solution sera découverte au fil du développement du produit à l'aide de vos apprentissages et de la donnée.  

En bref

  • Ne vous engagez pas sur des projets précis mais sur des problèmes ou zones d'effort ;

  • une zone d'effort est un ensemble regroupant de nombreuses fonctionnalités répondant au même objectif ou problème ;

  • en procédant ainsi, vous laisserez de la place aux apprentissages sur votre produit, votre marché et vos clients ;

  • vous pourrez ainsi choisir entre plusieurs solutions pour un même problème, et favoriser la plus efficace et / ou la moins coûteuse.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite