• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 13/07/2021

Approfondissez votre utilisation de vSphere

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Les avantages de la virtualisation sans ses inconvénients

Depuis le début de cette partie sur ESXi et les hyperviseurs de type 1 en général, nous n’avons vu que des architectures pour lesquelles une solution de virtualisation de ce type n’apporte rien, et est même carrément inappropriée.

En effet, les architectures que nous avons vues n’ont que 2 machines à virtualiser.

Or, plusieurs choses importantes sont à noter lorsque vous souhaitez virtualiser moins de 5 machines (ce nombre n’est évidemment pas figé) :

  • le gain financier apporté par la virtualisation dans l’achat de matériel n’est pas pertinent ;

  • le gain énergétique est aussi assez faible, surtout à l’échelle d’une entreprise ;

  • le gain de place peut être intéressant, même si minime, étant donné que les serveurs sont depuis longtemps dimensionnés en rack ;

  • la perte de redondance et donc la tolérance aux pannes en prend un coup, car tous vos serveurs sont désormais sur la même machine physique.

Et c’est surtout ce dernier point qui est capital : si votre serveur ESXi tombe en panne (panne électrique, réseau, logicielle…), plus aucun de vos serveurs n’est accessible. Pire encore, si vous n’avez pas pensé à faire de backup (on parle de snapshot en virtualisation) de ces serveurs, toutes les données se retrouvent perdues.

C’est le genre de risque qu’un professionnel de l’informatique n’est pas prêt à prendre. Voilà pourquoi, avant de virtualiser à tout va, il faut avoir pensé son architecture pour qu’elle soit redondante.

Découvrez les fonctionnalités indispensables d’une architecture multi-ESXi

Déployer plusieurs ESXi va ajouter beaucoup de nouvelles fonctionnalités qui sont devenues les raisons premières pour lesquelles les entreprises choisissent la virtualisation. Voici une liste non exhaustive de fonctionnalités essentielles, que tout bon ingénieur réseau/cloud se doit de connaître :

Fonctionnalité

Description

Intérêt

Nom VMWare

Migration de VM

Déplacer une VM d’un ESXi vers un autre. Cette opération peut se faire à froid (VM éteinte) mais aussi à chaud (VM allumée) sans interruption de service

  • Répartir manuellement la charge d’un ESXi

  • Faire une opération de maintenance sur un ESXi

  • Allouer plus de ressources à une VM sur un hôte qui n’en a pas la capacité

vMotion

Répartition de charge

Définir des limites de charges à ne pas dépasser sur un ESXi et déclencher une migration de VM lorsqu’une limite est dépassée

  • Empêcher la surcharge d’un ESXi

  • Répartir équitablement la charge entre les ESXi

DRS

Haute disponibilité

Surveiller plusieurs ESXi Déclencher une migration de toutes les VM d’un ESXi si celui-ci a une panne

  • Tolérance aux pannes

HA

Backup (possible avec un seul ESXi)

Créer une copie de votre VM à un instant donné

  • Récupération de données

  • Tests

Snapshot

Mettez en place une architecture multi-ESXi

Si l’on reprend notre architecture du chapitre précédent et qu’on lui ajoute un ESXi avec une VM Serveur d’authentification et une VM Serveur d’impression, on se retrouve avec cela.

Il faut aussi les mettre sur le même réseau, si on veut espérer que la migration de VM soit possible.

Une question vous brûle alors sans doute les lèvres :

Comment les ESXi peuvent-ils migrer leurs VM entre eux, alors qu’ils ne connaissent même pas les capacités de l’autre ESXi, ni même son nom  ?

En effet, pour rendre la migration possible, il ne suffit pas de mettre les ESXi sur le même réseau, il faut aussi les déclarer dans le même “Cluster”. Or, pour créer un cluster d’ESXi, il faut un nouvel outil appelé vCenter Server.

vCenter est l’application qui permet de piloter un ESXi de la même façon que nous l’avons fait avec vSphere Client Web, mais qui surtout donne accès à la multitude de fonctionnalités propres aux clusters d’ESXi.

Il existe 2 façon d’installer vCenter :

  • sur une machine physique Windows Server (méthode historique) ;

  • sur une VM basée sur Linux appelée VCSA (nouvelle méthode).

La 2de méthode peut sembler étrange, car vCenter sera dans une VM du cluster d’ESXi qui va piloter le cluster d’ESXi lui-même, mais c’est en fait bien plus pratique que la première, qui nécessitait obligatoirement d’avoir une machine et une licence Windows Server.

Dans tous les cas, sachez que sur les nouvelles versions de vSphere, vous n’aurez plus le choix et devrez installer vCenter via VCSA (vCenter Server Applicance).

L’architecture ressemblera à cela :

C’est seulement une fois que vous aurez fait cela que vous pourrez vous amuser avec toutes les fonctionnalités offertes par vSphere. La migration de VM, par exemple, se fera par un réseau de communication entre les ESXi.

Un cours entier pourrait être dédié à l'utilisation de vSphere et de vCenter dans le cadre d’une architecture d’entreprise, et nous n’entrerons pas dans le détail ici.

En résumé : l'hyperviseur de type 1 pour une architecture d’entreprise

Vous venez d’avoir un  bon aperçu des possibilités offertes par un hyperviseur de type 1 comme ESXi et sa suite vSphere. Son utilisation est fondamentalement différente de celle d’un hyperviseur de type 2.

L’hyperviseur de type 1 permet de remplacer complètement une architecture physique non seulement en la rendant robuste, résiliente, tolérante aux pannes, mais aussi en faisant des économies matérielles et d’énergie. Les solutions de virtualisation de ce type sont maintenant présentes partout en entreprise, et de manière totalement transparente pour les utilisateurs. Il y a donc de fortes chances pour que vous en rencontriez si vous travaillez à un poste d’ingénieur réseau cloud ou équivalent.

Maintenant que vous connaissez l'intérêt de la virtualisation dans votre usage personnel ou en entreprise, vous devriez être capable de mieux appréhender une situation dans laquelle des solutions de virtualisation sont déjà mises en place, voire d’en déployer une vous-même, si vous jugez cela pertinent.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite