• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 22/03/2022

Choisissez une carte graphique

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pourquoi commencer par la carte graphique ?

Il y a principalement deux catégories d'utilisation d'un PC : la bureautique générale et les applications graphiquement exigeantes, comme l’édition vidéo, la conception numérique et le jeu vidéo.

L’usage prévu pour l’ordinateur détermine le type et le nombre de cartes graphiques requises, et joue aussi dans le choix des autres composants (processeur, carte mère, écran, puissance de l’alimentation, etc.). Donc vous devez déterminer les caractéristiques de cet élément dès le début du processus.

Si vous choisissez une carte graphique qui n’est pas adaptée, vous vous retrouverez avec de mauvaises performances (au moment de lire une vidéo avec une carte bas de gamme, par exemple), ou vous paierez trop cher (comme acheter une carte graphique « gaming » pour un PC normal).

Qu’est-ce qu’une carte graphique ?

Vous utilisez une carte graphique pour rendre (générer) une image à l’écran. Dans certains cas, la carte doit respecter une configuration minimum pour fonctionner avec certains logiciels. 

Au cœur de chaque carte graphique se trouve une puce qu’on appelle l’unité de traitement graphique (graphics processing unit en anglais, ou GPU). C’est un type de microprocesseur dédié au traitement d’image. Les GPU les plus communs sont fabriqués par trois entreprises : NVIDIA, AMD et Intel. Intel produit principalement des GPU intégrés (à la carte mère et dans des ordinateurs portables). 

Les GPU haut de gamme peuvent afficher rapidement les données et réaliser des opérations complexes, comme générer des ombres derrière les objets, créer des ambiances brumeuses et calculer le rendu des formes complexes. Ces fonctionnalités ne sont pas utiles dans Microsoft Word, mais elles pourraient être cruciales pour les graphistes ou les joueurs. Ces GPU haut de gamme coûtent cher. Donc il vaut mieux définir vos priorités et payer uniquement pour les fonctionnalités avancées qu’il vous faut. Généralement, les applications avec des besoins spécifiques listent les caractéristiques techniques de GPU/cartes graphiques requises.

Au lieu de trop dépenser pour des fonctionnalités superflues, que se passerait-il si je faisais l’inverse ? Que se passerait-il si je choisissais une carte graphique/un GPU moins performant(e) ?

Les rendus créés par le GPU sont appelés rendus matériels. Si la carte graphique est peu performante, elle pourra avoir besoin de l’aide du processeur principal de l’ordinateur (central processing unit en anglais, ou CPU). On appelle ça un rendu logiciel. Le rendu logiciel ralentit l’ordinateur et la vitesse à laquelle les objets dessinés s’affichent. Ce processus ralentit les performances pour le traitement et les jeux vidéo.

Les valeurs thermiques et la puissance influencent votre choix des autres composants de l’ordinateur, comme le bloc d’alimentation (power supply unit en anglais, ou PSU) et la taille du boîtier (pour le flux d’air). La consommation électrique de la carte graphique doit être listée dans ses caractéristiques techniques, en général sous le terme « enveloppe thermique » (thermal design power en anglais, ou TDP). Si on entre dans les détails, elle mesure la chaleur générée, mais elle sert aussi à orienter les besoins en alimentation.

Ci-dessous vous pouvez voir les images d’une carte graphique bas de gamme et d’une autre plus puissante. Vous pouvez voir la différence de taille.

Une carte graphique polyvalente
Une carte graphique polyvalente
Une carte « gaming » plus puissante. Copyright : Advanced Micro Devices, Inc. (AMD)
Une carte « gaming » plus puissante. Copyright : Advanced Micro Devices, Inc. (AMD)

Les GPU peuvent être utilisés pour des opérations informatiques générales, car ils peuvent procéder à des calculs complexes en simultané, sur de multiples fragments de données.

Les GPU sont souvent utilisés pour des tâches comme :

  • Les analyses chimiques. 

  • Le séquençage de gènes. 

  • Les prévisions et les modèles climatiques. 

  • L’intelligence artificielle (IA).

  • Le minage de cryptomonnaie, comme le Bitcoin. 

Les kits d’outils de programmation, comme NVIDIA CUDA Toolkit, OpenACC et OpenCL, ont été développés pour supporter les opérations du GPU. Le GPU doit être compatible avec ces cadres de travail si vous décidez de les utiliser.

Sélectionnez une carte graphique adaptée

Bien qu’AMD, NVIDIA et Intel produisent les puces graphiques, d’autres entreprises s’en servent pour fabriquer des cartes graphiques complètes. Donc vous pourrez aussi rencontrer des fabricants de cartes graphiques comme ASRock, Asus, EVGA, GeForce, GIGABYTE, MSI, PALIT, PNY, S3, SAPPHIRE, ZOTAC et d’autres.

Certaines fonctionnalités des cartes graphiques peuvent être obligatoires pour vous, alors que d’autres peuvent être inutiles et augmenter les coûts de l’ordinateur pour rien. Les fonctionnalités principales à prendre en compte sont :

Compatibilité avec tous vos logiciels

Vous avez un logiciel qui requiert une compatibilité particulière avec un GPU (par exemple, la plateforme CUDA) ?

Performance

Si votre PC est fait pour les tâches bureautiques (traitement de texte, tableurs, e-mails, etc.), une carte graphique intégrée peut suffire.

Résolution

À quel point est-ce que l’image doit être détaillée ? La résolution standard pour un affichage de bureau simple est de 1920 x 1080 (on dit aussi 1080p). Un écran haut de gamme pour le traitement d’image peut avoir une résolution de 3840 x 2160.

Les caractéristiques techniques d’une carte graphique incluent la résolution maximum supportée.

Mémoire vidéo

Pour que le GPU effectue un rendu, la carte graphique a besoin de mémoire pour conserver le travail en cours et les images complètes. Une carte graphique simple peut avoir 1 à 2 Go de mémoire vidéo, alors qu’une carte graphique dernier cri peut monter à 24 Go ou plus.

Connecteurs d’écran

Avec le temps, les fabricants ont établi des normes de connecteurs (ports) et de câbles (PC vers écran). Vous allez avoir un problème si votre PC a un port de type x, mais que votre écran ne prend en charge que le type y !

Les connecteurs standard les plus répandus de nos jours (en 2021) sont :

  • VGA (Video Graphics Array) : Une norme vidéo analogique presque obsolète, mais très commune. Elle supporte les résolutions d’image jusqu’à 2048 x 1536, mais peut avoir des problèmes avec les images haute résolution.

  • DVI (Digital Visual Interface).

  • HDMI (High-Definition Multimedia Interface). 

  • DisplayPort

  • USB-C : Particulièrement utilisé par les ordinateurs portables en ce moment. Les écrans compatibles peuvent coûter assez cher. Tous les écrans USB-C n’ont pas de haut-parleurs. 

La meilleure configuration permet d’assurer que l’écran et le PC ont des types de port identiques. Certaines normes sont compatibles entre elles avec le bon câble. Par exemple :

  • Vous pouvez connecter une sortie DVI vers une entrée HDMI avec un simple adaptateur. Mais vous n’aurez pas le son.

  • Si la carte graphique est compatible avec la norme DVI-A ou DVI-I et que vous utilisez un câble compatible, vous pouvez connecter le DVI vers le VGA. Cherchez un groupe de quatre broches séparées sur le port DVI et le câble. C’est le signe qu’il est compatible avec la norme VGA. 

Les connecteurs DVI-I et DVI-A avec les 4 broches indiquent la compatibilité avec VGA. Source : Wikipédia, Domaine public
Les connecteurs DVI-I et DVI-A avec les 4 broches indiquent la compatibilité avec VGA. Source : Wikipédia, Domaine public

D’autres normes sont compatibles avec des adaptateurs électroniques, mais vous risquez de perdre en qualité d’image.

Certaines cartes graphiques ont une seule sortie et d’autres en ont plusieurs. Cependant, elles risquent de ne pas fonctionner simultanément.

Liste de vérification

Voici la liste de vérification des décisions clés pour choisir une carte graphique adaptée :

  • Y a-t-il une condition minimum ? Avez-vous un logiciel qui requiert une fonction particulière du GPU, ou qui recommande une caractéristique spécifique du GPU ou une certaine quantité de mémoire ?

  • Est-ce qu’un GPU intégré est suffisant ? Vos applications peuvent-elles tourner avec le GPU de la carte mère ?

  • Résolution ? Avez-vous une résolution d’écran spécifique requise ?

  • Nombre de connexions ? La carte est-elle compatible avec le nombre requis et le type correct de connecteurs sur l’écran ?

C’est à vous !

🎯  Il est temps de surfer sur Internet et d’acheter une carte graphique.

Souvenez-vous, votre tâche première est d’assembler un PC pour un usage bureautique (traitement de texte, navigation sur Internet, e-mail, etc.).

⚙️  Identifier deux cartes graphiques : une qui a l’air adaptée à vos besoins et une autre qui l’est moins.

Dans les deux cas, notez les détails de chaque carte qui indiquent si elle correspond ou non à vos besoins.

✅  Une fois que vous avez terminé, comparez votre sélection avec la mienne dans le document d’exemples de solution : .docx/.odt.

En résumé

  • Votre PC a besoin de quelque chose pour faire des rendus d’image : une carte graphique/un GPU.

  • Si vos besoins en graphisme sont simples (ordinateur de bureau), le choix est facile. Cependant, si l’ordinateur est destiné à servir pour le jeu, le traitement d’image/vidéo ou une autre application graphiquement exigeante (conception numérique), vérifiez les conditions du logiciel.

  • La carte sélectionnée peut jouer sur le choix des autres parties, en particulier la carte mère, l’alimentation et la taille du boîtier.

  • Si la carte graphique n’est pas performante, l’affichage peut être ralenti. Si la carte est trop puissante, vous risquez de gaspiller votre argent.

  • Faites en sorte que tous les éléments soient connectés entre eux, et que tout s’assemble.

Maintenant que vous avez vu les bases du fonctionnement des cartes graphiques, et comment en choisir une, vous pouvez passer à la suite et voir ce qu’il vous faut d’autre pour assembler un ordinateur de travail. Dans le chapitre suivant, nous allons voir le processeur.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite