• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/07/2019

Rédigez des textes vivants

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Certaines de nos habitudes d’écriture rendent les textes abstraits et compliquent la lecture.

L’application systématique des principes que nous allons voir va vous permettre d’améliorer vos textes.
Pour rendre vos textes plus impactants, rappelez-vous de cette règle : une idée = une phrase.

Au lieu de...

« Puisque l'ACP a permis une réduction du nombre de dimensions, et qu'elle a mis en évidence 3 groupes d'enregistrements, on peut utiliser une méthode de clustering afin de séparer au mieux ces groupes. »

Écrivez plutôt...

« L'ACP permet de réduire les dimensions et met en évidence 3 groupes d’enregistrements . La méthode de clustering permet de les séparer de manière optimale. »

Écrivez au présent

Pour un style plus léger et vivant, abusez du présent de l’indicatif. Rien ne vous empêche de commenter les résultats d’une enquête ou d’une opération statistique qui porte sur une période remontant à un an ou plus. C’est le « présent de narration ».

« En 2014, 25 % des jeunes recherchait un emploi » devient « en 2014, un jeune sur quatre recherche un emploi ».

Attention aux enchâssements

Parfois, la phrase va s’allonger par « enchâssement ». Si cet enchâssement a plus de 10 mots, la phrase devient vite incompréhensible.

Comprenez-vous cette phrase ?
« Puisque le score d'un article est construit en fonction des valeurs de sept variables le décrivant, que ces variables sont quantitatives et correspondent à des cumuls ramenés à une masse de référence (100 g de produit de l'article), on peut faire exactement de même en additionnant les valeurs des différents articles de la recette, pour ces sept variables, que l'on ramène à des valeurs références pour 100g de recette. »

Quand le verbe est trop éloigné du sujet, le lecteur oublie quel est le sujet quand il arrive au verbe. Or, le début de la phrase est la partie la mieux mémorisée. Je vous suggère donc de commencer vos phrases par le plus important.

Utilisez des verbes plutôt que des noms communs

Remplacer un nom par un verbe permet de rendre une phrase plus impactante.

Plutôt que « L'augmentation des salaires est faible en 2017 », écrivez « en 2017, les salaires augmentent faiblement. »

Plutôt que « La progression du chiffre d’affaire marque le pas », écrivez « le chiffre d’affaire stagne ».

Évitez les expressions « creuses »

Évitez absolument les « on observe, on constate, on note, on voit... » ou encore « Comme le montrent les graphiques suivants », « Il peut être ainsi intéressant de voir », « Pour illustrer le problème »
Ces expressions sont parfaitement inutiles, et ne font qu'alourdir le texte !

Les adverbes sont aussi bien souvent inutiles, et alourdissent le texte :

« On retrouve globalement la même analyse pour les autres composantes principales. »

Le « globalement » ne doit pas faire illusion. Si on reformule quelque peu, la phrase devient : « L’analyse est similaire aux autres composantes principales. »

En résumé

  • Prenez conscience de vos habitudes d'écriture et tentez l'alléger vos textes.

  • De nombreuses expressions ou termes sont creux : supprimez-les sans vergogne !

Voici donc quelques éléments pour alléger vos textes et les rendre plus impactants. Dans la suite, nous allons voir comment rédiger des titres efficaces.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite