• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 01/02/2019

Choisissez des titres efficaces

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Votre rapport est rédigé : il est intéressant, bien construit, bien écrit.

Mais vos efforts n’auront servi à rien si les lecteurs potentiels n’ont pas envie d’entrer dans l’article. Pour les y inciter, il faut « habiller » cet article : lui trouver un titre et lui mettre un chapeau

Soignez vos titres !

Chaque jour, des millions de nouveaux contenus sont publiés dans les journaux ou sur le web. Pour une majorité de ces contenus rédactionnels, une seule destinée : l’indifférence !

Donc plutôt que « Présentation conjoncturelle des entreprises en 2017 » écrivez « En 2017, 1 entreprise sur 4 a fait faillite » si vous voulez attirer l’attention de vos lecteurs.

5 erreurs à éviter dans un titre

1) Écrire des titres trop longs
Vos titres doivent être courts ! D’abord, pour des questions de visibilité. Ensuite, pour un souci de référencement dans les moteurs de recherche : il ne faut pas dépasser 70 caractères espaces compris.

Opter pour un titre long signifie qu’il n’apparaîtra pas complètement dans les résultats de recherche (pensez au mobile). D'autre part, un titre long risque de décourager vos lecteurs en diffusant une image rébarbative de votre rapport.

2) Écrire des titres trop techniques
Vous écrivez pour un public qui n’est pas forcément spécialiste de votre domaine. Essayez de rendre votre titre doit être compréhensible par tous et sans ambiguïté. C’est une première approche de votre contenu. Il doit être simple et, d’un coup d’œil, donner une idée du contenu que vous avez publié.

3) Écrire des titres que vous êtes le seul à comprendre
Vous avez un vrai sens du jeu de mot ? Malheureusement, un bon titre n’est pas nécessairement le titre le plus original. C’est avant tout un titre qui parvient, en six à huit mots, à indiquer sa thématique, et à donner envie d’aller plus loin dans la lecture.

4) Ecrire toujours les mêmes titres
C’est vrai, il y a des titres qui fonctionnent mieux que d’autres. Mais si vous lassez votre lecteur, vous risquez de le perdre.

5) Oublier de mettre un titre
Que dire de plus… N’oubliez pas l’essentiel !

Découvrez l’intérêt du chapeau

Lorsqu’un lecteur a été attiré par le titre d’un article, il n'a pas encore vraiment décidé de lire le texte. Le premier paragraphe, appelé « chapeau », va confirmer ou infirmer cette décision : c’est sa première fonction.

Sa deuxième fonction est de donner les informations essentielles contenues dans l’article. Il arrive en effet que le lecteur, en lisant le chapeau, s'aperçoive qu'il n'est pas suffisamment intéressé par le sujet pour entrer dans le texte lui-même. En lisant le chapeau, il aura au moins pris connaissance des informations les plus importantes que l’auteur souhaite donner.

Le chapeau ne doit pas être trop long : pas plus de 10 % de la taille du texte principal, et surtout pas plus de 30 secondes de lecture.

Utilisez des intertitres pour relancer l’intérêt

Le titre et le chapeau ont attiré un certain nombre de lecteurs qui ont commencé à lire le texte. Mais leur intérêt va avoir tendance à s’émousser au fur et à mesure de la lecture. Il est bon de le relancer de temps en temps par des intertitres bien choisis.

Toutefois, la situation est un peu différente dans les textes longs. Ils sont divisés en sous-parties, chacune développant une des idées essentielles qui auront été dégagées lors de la préparation du texte. Chaque sous-partie est alors annoncée par un intertitre, qui est en fait un titre de section, et qui reprend l’idée qu’elle développe. Le choix de l’intertitre répond donc aux règles vues plus haut pour les titres.

Enfin, les encadrés, quand il y en a, méritent eux aussi de vrais titres. Des pseudo-titres comme : « encadré 1, méthodologie, législation » n’encouragent pas à les lire...

En résumé

  • Vous avez passé du temps à préparer votre rapport et à le rédiger : donnez-lui de bons titres.

  • Le titre est la dernière chose que vous allez rédiger, mais la première chose que verra votre lecteur.

  • Soignez aussi les intertitres et le chapeau de votre texte

Vous avez vu plusieurs techniques rédactionnelles qui, je l’espère, vous aideront à rédiger de meilleurs rapports. Dans l’évaluation qui suit, vous allez réécrire un extrait de rapport qui comporte quelques suprises..!

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite