• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 15/12/2020

Protégez-vous des risques financiers de l’entrepreneuriat

Il existe plusieurs risques pour vous en tant que freelance, dont le salarié n’a souvent pas à se soucier. Ces risques concernent :

  • l’affiliation à un régime de sécurité sociale et à une mutuelle pour protéger votre santé, notamment pour des changements de vie (congés maternité ou paternité, voire incapacités de travail et arrêts maladie très long),

  • la contribution au système de retraite, pour pouvoir cotiser, valider des trimestres, et rejoindre une complémentaire pour avoir une pension suffisante lors de votre départ en retraite,

  • et le risque financier personnel en cas de dommage ou d’incident causé à votre client ou à un tiers, dans le cadre de votre activité professionnelle.

Il faut donc être prévoyant et penser à ces divers besoins et risques, qui ne sont pas pris en charge d’office. Il existe également des produits payants mais rassurants, qui compensent le risque pris avec une protection.

Protégez-vous en cas de problèmes de santé

Les frais de santé peuvent rapidement être onéreux. En France, il existe une sécurité sociale de base. Elle comprend le régime général, mais aussi des régimes spéciaux, des régimes pour les non-salariés non agricoles, et des régimes pour les agriculteurs.

Si vous dépendez de la sécurité sociale des indépendants, alors vous serez affilié à ce régime dès le début de votre activité, dès votre inscription.

Cependant, si vous êtes Président de SASU, vous devez vous rémunérer un minimum pour avoir le droit aux prestations en cas de maladie, et aux congés maternité et paternité. Pour connaître ces montants, veuillez vous rendre sur le site Ameli et consulter vos droits d’assimilé-salarié.

Si vous n’avez pas d’autre couverture de santé, vous pouvez demander d’être couvert par la protection universelle maladie (PUMA). Il s’agit de l’ancienne CMU (couverture maladie universelle).

Votre régime obligatoire prendra en charge vos frais de santé, mais en partie seulement, et uniquement pour des actes remboursés, et dans un pourcentage du tarif conventionné. Vous devrez toujours payer le ticket modérateur et participer aux éventuels dépassements d’honoraires (médecins en secteur 2). Quant aux médecins dits en “secteur 3”, vous n’obtiendrez en général qu’un euro de la part de la sécurité sociale au titre du ticket d’autorité (ces médecins ne sont pas conventionnés).

Tarif conventionné = remboursement sécurité sociale (en majorité) + ticket modérateur + participation forfaitaire. Si le médecin est en secteur 2, alors dépassements d'honoraires.
Système de santé français (hors secteur 3)

Les frais médicaux peuvent s’avérer onéreux lorsque vous avez des besoins spécifiques en termes d’optique ou de soins dentaires. Cela peut aussi concerner votre famille.

Il vaut donc mieux souscrire aux services d’une complémentaire santé facultative ou mutuelle pour pouvoir être mieux remboursé et avoir accès à de meilleurs soins.

La mutuelle permet :

  • de mensualiser vos dépenses de santé, puisque vous paierez tous les mois un montant spécifique,

  • de vous reposer sur un principe de solidarité entre tous les assurés, ce qui permet de conserver un coût abordable pour tous,

  • de vous protéger des imprévus,

  • de venir en complément du régime traditionnel, notamment sur les délais de carence en cas d’arrêt maladie de courte durée et sur les soins onéreux et non remboursés (médecine douce et alternative, ostéopathie, etc.).

Il existe toute une série de mutuelles, généralistes ou spécialisées par secteur d’activité. Certaines sont même réservées aux freelances, comme WeMind ou encore Alan.

En dehors des remboursements de frais de santé, certains moments de la vie peuvent justifier de l’utilité d’une bonne mutuelle : le congé maternité ou paternité, ou des moments plus difficiles, avec les arrêts maladie pour courte ou longue durée. Il est important de vous couvrir face à ces événements. Votre revenu dépend directement de votre capacité à produire un service. Si vous êtes obligé de vous arrêter de travailler pour raison de santé, vous n’aurez plus de revenu.

Avoir un duo sécurité sociale et complémentaire santé vous permettra de pouvoir vivre sereinement ces changements de vie, avec des indemnités journalières suffisantes et sans carence pour continuer à percevoir des revenus.

Préparez votre retraite

En France, les actifs cotisent pour leur retraite sur deux niveaux :

  • le régime de retraite obligatoire (de base),

  • et les éventuelles complémentaires de retraite obligatoires également.

Le régime des retraites repose sur un principe de solidarité, il s’agit d’une retraite par répartition (à la différence du modèle par capitalisation, dans lequel chacun prévoit sa propre retraite). Vous cotisez pour payer les retraites des pensionnés actuels. Cependant, en échange, vous validez des “droits” pour votre future retraite, sous forme de trimestres.

Vous pourrez prendre votre retraite lorsque vous aurez validé un certain nombre de trimestres, et également atteint l’âge minimum de départ à la retraite.

Pour pouvoir valider des trimestres de retraite au titre de la retraite obligatoire et la complémentaire obligatoire, vous devez généralement atteindre un minimum d’activité, calculée en fonction du chiffre d’affaires ou de votre rémunération.

Même si la retraite vous semble loin, en tant que freelance, il faut la préparer
Même si la retraite vous semble loin, en tant que freelance, il faut la préparer !

Il est compliqué de donner une formule de calcul toute prête, car les conditions pour valider des trimestres et les âges de départ sont régulièrement modifiés, et dépendent de votre statut.

Cliquez sur les liens suivants afin de trouver les conditions à remplir pour valider des trimestres de retraite en tant que :

  • micro-entrepreneur : la validation des trimestres dépend d’un chiffre d’affaires minimum réalisé,

  • travailleur non salarié (gérant d'EURL ou entrepreneur individuel au réel) : la validation des trimestres dépend d’une rémunération minimale versée,

  • assimilé-salarié (Président de SASU) : la validation des trimestres est similaire à celle des salariés et dépend d’un salaire minimum obtenu.

Certains produits financiers vous permettent également de préparer votre retraite, parfois même en défiscalisant. C’est le cas de l’assurance-vie, du plan épargne en action (PEA), ou encore du PERP (plan d’épargne retraite populaire). Les niveaux de risques sont différents selon les produits. En général, il faut approvisionner régulièrement ces comptes pour avoir suffisamment à l’âge du départ à la retraite pour pouvoir avoir un complément non négligeable.

Si la retraite semble loin, sachez que le temps est votre principal allié ! Si vous souhaitez investir dans un produit de retraite complémentaire, plus vous aurez de temps, plus vous pourrez augmenter votre solde (en ajoutant un peu d’argent chaque mois) et plus vos intérêts pourront créer de la valeur.

Soyez assuré en cas d’incident

En tant que travailleur indépendant, vous serez amené à réaliser des missions chez vous ou à l'extérieur et, dans ce cadre, vous pourriez causer des dommages à vos clients ou à des personnes tierces.

Par exemple, vous pourriez supprimer des données importantes pour vos clients, même à distance, ou être impliqué dans un incident de la circulation en tant que coursier à vélo.

Pour vous protéger de tous les incidents qui pourraient survenir dans le cadre de votre activité, directement ou indirectement, vous pouvez opter pour une assurance appelée responsabilité civile professionnelle. Elle pourra vous couvrir en cas de litige (avec une assistance juridique) et vous aider dans le versement d’éventuels dommages et intérêts (à hauteur de la garantie proposée).

En plus de cette protection contre le risque financier que représente un litige ou un incident, ce type d’assurance vous permettra de répondre à des appels d’offres de clients publics, et de convaincre des clients privés qui pourraient en faire la demande.

Cela vous permettra d’avoir l’esprit tranquille, notamment si vous avez une entreprise individuelle dans laquelle votre patrimoine personnel est confondu avec celui de l’entreprise (responsabilité illimitée).

Pour conclure

Nous avons vu ensemble que la comptabilité est une obligation administrative pour le travailleur indépendant. Mais surtout, nous avons compris que son objectif est bien plus vaste que de simplement payer des impôts.

La comptabilité offre des outils formidables pour vous accompagner dans la construction d’une activité solide de travailleur indépendant, et vous maîtrisez désormais les bases pour réussir la gestion de cette comptabilité :

  • vous êtes capable de facturer pour vos services,

  • et vous pilotez les finances de votre entreprise d’une façon sécurisante, ce qui compense avec les incertitudes de revenus qui ponctuent la vie d’un freelance.

Nous vous souhaitons bonne route dans vos efforts administratifs et commerciaux, ainsi que dans votre aventure entrepreneuriale ! :)

Et si vous obteniez un diplôme OpenClassrooms ?
  • Formations jusqu’à 100 % financées
  • Date de début flexible
  • Projets professionnalisants
  • Mentorat individuel
Trouvez la formation et le financement faits pour vous
Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite