• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 10/05/2019

Jouez à fond sur les métaphores

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Avant d’aborder le storytelling, attardons-nous sur les métaphores qui fluidifient la compréhension de votre discours.

La métaphore est l’art de communiquer de façon imagée à l’aide d’une histoire ou d’une figure de style. C’est également un moyen de se faire comprendre avec un minimum de mots et un maximum d’impact.

Pas mal, non ?

Transformer la complexité en simplicité

Vous pouvez tout simplement intégrer une métaphore dans votre présentation en ajoutant une image sur une diapositive.

Par exemple, au lieu d’écrire « avoir des idées » vous pouvez ajouter l’image d’une ampoule.

Métaphore de l'ampoule = idée !
Métaphore de l'ampoule = idée !

 Si votre sujet est complexe ou abstrait, la métaphore fera des merveilles en transformant votre idée abstraite en quelque chose de très concret.

La métaphore peut également clarifier le message en enlevant le discours superflu ou secondaire.

Dans son livre « La confiance créative », David Kelley co-fondateur de la célèbre agence de Design IDEO nous raconte un bon exemple. À l’époque, il est enseignant à la Design Thinking School de Stanford, son terrain d’expérimentation favori, et son entreprise IDEO se portait à merveille. On lui propose alors un poste qu’il ne peut refuser : très grande entreprise, aucune limite de budget et un salaire triplé. Il a résumé le problème avec le croquis suivant :

Décision difficile ? Choix du cœur ou pour l'argent...
Décision difficile ? Choix du cœur ou pour l'argent...

Comme vous pouvez l’imaginer avec l’aide de cette image, il a refusé le poste 😀

Autre exemple, imaginons que vous devez justifier le planning de votre intervention auprès d’un client. Il ne comprend pas la complexité et la quantité du travail qui est compris dans la création d’une interface. Comment expliquer les étapes techniques de la conception d’un site web sans ennuyer ou embrouiller votre client avec les détails ?

Utilisons la métaphore de l’iceberg !

C’est simple, un iceberg c’est 10 % de visible à la surface et 90 % d’invisible sous la surface, comme notre interface ! Le client ne voit que l’interface (la partie visible), mais pour créer une interface aussi bien, il faut faire beaucoup de travail (la partie invisible sous la surface).

Métaphore de l'iceberg
Métaphore de l'iceberg

À la surface, c’est le design visuel, ce que vous voyez quand vous accédez au site web.

Sous la surface, vous trouverez tout ce qui a permis d’aboutir à ce résultat :

  • Le squelette de l’interface présentée, c’est-à-dire les éléments de design, de guidage et de navigation, comme les menus, les blocs d’infos, les zones images, boutons

  • Mais également la structure : comment sont organisées les informations dans le site ? Ce sont l’arborescence du site et le design d’interactions

  • Et encore en dessous, le périmètre : les contenus, les images et les messages

  • Enfin la stratégie : les besoins utilisateurs et les objectifs métiers. Le site web doit-il générer une inscription ou juste présenter une vitrine ?

De cette façon, la métaphore crée une image, une représentation mentale : elle imprime un souvenir. Cela fluidifie la compréhension et simplifie la vie à celui qui nous écoute.

Accélérer la communication et susciter l’émotion

La métaphore est très apte pour accélérer la communication.  Voici un exemple :

Métaphore du chemin : Design versus User Expérience
Métaphore du chemin : Design versus User Expérience

Cette image montre comment les « ingénieurs » ont conçu le chemin dans le parc et comment les gens l’utilisent vraiment. Cette métaphore définit ce qu’est l’expérience utilisateur en quelques secondes... bien mieux qu’un long discours !

Un autre exemple bien connu en UX est le bol de céréales :

Métaphore du bol de céréales : UX Design versus User Interface DesignMétaphore du bol de céréales : UX Design versus User Interface Design

La métaphore du bol de céréales explique que l’expérience utilisateur (c’est-à-dire ce que vit la personne en dégustant son bol de céréales) n’est pas la même chose que l’interface utilisateur (c’est-à-dire la petite cuillère qui sert de pont entre les céréales et la bouche de l’utilisateur).

 Enfin, la métaphore peut être utilisée pour provoquer de l’émotion et devenir une expérience pour votre interlocuteur.

Dans les pays francophones ainsi qu’en France, la gastronomie à une place toute particulière dans nos cœurs et surtout nos assiettes ! Les métaphores culinaires vont vraiment parler à tout le monde et les possibilités sont immenses.

Il faut voir le projet comme une soirée pour les convives d’un restaurant. Le projet se découpe en phases ou parties : c’est entrée / plat / dessert / café (parfois pause-café).

Alors à quoi ça doit ressembler avec cette application ? Comme l’assiette qu’on vous sert, il doit être à température, donner envie d’y goûter par sa présentation, avec différentes couleurs et textures. À la première bouchée, elle doit susciter des ressentis positifs, nous permettre de déguster ou d’avaler tout rond. La texture, le goût et la facilité à manger créer l’expérience du convive !

Vous voyez c’est inépuisable ! À consommer sans modération 😀

Les pièges de la métaphore

Attention cependant, dans certaines situations les métaphores fonctionnent mal ou sont inappropriées, voici quelques cas :

1. Une métaphore trop « tirer par les cheveux » ou alambiquée :

« La blockchain, c’est résoudre les problèmes de confiance entre personnes sans intermédiaires. Les singes Bonobo, eux, utilisent font des câlins, nous les humains nous avons choisi le code. »

2. Un univers qui n’est pas celui de votre interlocuteur. Vous pouvez utiliser un exemple très « Star Wars » ou une référence cinématographique, mais prudence...

« Se fier à ses croyances et ses intuitions pour concevoir un produit, c’est comme s’aventurer du côté obscur de la force ». Imaginez le décalage si vous vous adressez à un cadre d’un groupe bancaire…

3. Une métaphore pour expliquer un concept simple que votre interlocuteur peut comprendre aisément sans métaphore.

4. Prudence avec les métaphores qui sont des traits d’humour.

On entend parfois « il.elle veut le beurre, l’argent du beurre et la crémière ».

Encore une fois, tout dépend du contexte, au déjeuner entre collègues certainement, en réunion client (hum)…

5. Enfin, trop de métaphores tuent la métaphore : choisissez une ou 2 métaphores maximum pour rester cohérent.

Une métaphore pour faire comprendre le job d’UX Designer à coup sûr !

« Pitch l’UX à ta grand-mère »

Votre challenge : expliquer à vos parents ou grands-parents le métier d’UX Designer ?
  • Matériel : image du net, post-it pour formuler ses idées

  • Consignes : partir du quotidien ou des loisirs de votre interlocuteur. Utiliser un début de phrase qui pourrait commencer par « Tu sais mamie, l’UX mon métier c’est comme… ».

  • Durée : 20 min de préparation, 1 minute de pitch

À ce stade peu importe si vous n’avez pas la bonne « définition » du Designer UX, il s’agit d’exprimer très simplement comment vous voyez ce métier et communiquer à quoi sert-il ?

Résumons

  • La métaphore clarifie le message : elle enlève le discours superflu ou secondaire.

  • La métaphore fluidifie la compréhension : elle simplifie la vie à celui qui nous écoute.

  • La métaphore créer une image, une représentation mentale : elle imprime un souvenir.

  • La métaphore transforme une notion abstraite en quelque chose de concret : elle traduit la complexité.

  • La métaphore accélère la communication : bien mieux qu’un long discours !

  • La métaphore provoque de l’émotion : elle devient une expérience votre interlocuteur.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite