• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 10/05/2019

Testez votre narration

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Tester votre storytelling va permettre de vous améliorer avant même de l’avoir délivré à votre audience. C’est un moyen rapide, sans risque et peu coûteux pour rendre votre storytelling encore plus impactant, qu’il soit oral, écrit, en images ou tout à la fois.

Se tester en situation et affiner le discours

Maintenez que vous tenez un bon storytelling, il faut veiller à bien ficeler le discours oral. Le meilleur moyen, c’est de vous tester !

Si vous présentez un sujet à l’oral devant des personnes, il faut se tester en situation, pas devant une glace. Commencer par faire votre storytelling en face à face avec une personne de confiance que vous appréciez, car vous serez beaucoup plus à l’aise !

Vous pouvez choisir papa, maman, mémé ou votre meilleur.e ami.e pour le premier test mais gardez en tête qu’ils seront indulgents (sûrement trop) 😄 et leurs retours pour vous améliorer seront forcément biaisés.

Demandez à votre testeur de noter :

  • Chaque moment fort sur un post-it vert,

  • Chaque incompréhension sur un jaune,

  • Chaque décrochage sur un rose - par exemple.

Ensuite, analysez ensemble et affinez votre discours.

Pour aller plus loin, vous avez ici tout un cours sur« Prenez la parole en public » de Laurène Castor et Stéphane Bonneville.

Comment s’entraîner ?

Raconter votre histoire à votre conjoint.e ou ami.e par exemple le storytelling des dernières vacances ou du petit déjeuner)

Rendre la narration vivante

 Rendez votre narration vivante !

La narration c’est la façon de délivrer votre histoire, c’est un travail qui va porter plus sur la forme et sur le fond.

Pour embarquer complètement le spectateur, vous pouvez utiliser l’approche « Boom, Wow, Wow, Wow, Boom ! »

Voilà comment la plupart des histoires sont construites dans les arts dramatiques et en particulier au cinéma. L’exemple roi ce sont les films de James Bond 007.

Vous avez tous déjà vu un James Bond, n’est-ce pas ?

Un gros « Boum » en tout début de film, une accumulation de « Wow » sous forme de péripétie, trahison, glamour, etc. Et ensuite le grand « Boum » de la fin avec l’affrontement ultime contre le méchant. 😉

La théore Boum Wow...Boom

En pratique dans Star Wars

En pratique
En théorie
En pratique
En pratique

Si vous souhaitez rendre la narration encore plus vivante et embarquer complètement votre spectateur, vous pouvez déjà bien repérer où vous avez placé les « Boom » et les « Wow ». Si ce n’est pas le cas, pas de panique, contentez-vous d’une entrée en matière plutôt « Boom » et une conclusion/synthèse également « Boom ».

Ajuster votre expression orale

Pour soigner votre vocabulaire et votre élocution, n’hésitez pas à vous enregistrer en vidéo. Vous pouvez remarquer les problèmes suivants :

  • Trop monotone : améliorez votre rythme en mettant des silences et respirations et en accentuant certains mots clés.

  • Des mots parasites comme euh, donc, en fait, du coup, genre - remplacez le mot parasite par une respiration.

  • Pas compréhensible, vous mangez des mots : articulez en exagérant les syllabes.

  • Trop rapide : réguler votre débit, qui est en général soit trop rapide, soit saccadé et hésitant.

Veillez à intégrer les techniques suivants pour vivifier votre discours :

  • Des phrases courtes

  • Des verbes d’action

  • Des exemples à l’appui le plus souvent possible

  • De la ponctuation !

  • Certains mots choisis en gras (à l’écrit comme à l’oral)

Si vous faites une présentation orale avec des supports diapositives, rédigez votre récit dans les commentaires de chaque diapositive.

Épurer, encore...et encore

 Connaissez cette célèbre citation dans le monde du design ?

« Less is more ». Moins c’est plus !

Il s’agit de rendre les choses simples et lisibles en gardant un maximum d’impact.

"Less is more" : la métaphore du requin

Si vous voyez un aileron de requin à la surface de l’eau, cela suffit à vous faire comprendre la situation. Pas besoin de plus, pas besoin de voir tout ce qui se trouve sous la surface !

Utilisez donc vos tests pour épurer un maximum votre discours. Plus vous mettez de détails et de notions dans votre storytelling, plus vous prenez le risque de :

  • Noyer votre interlocuteur

  • De perdre votre auditoire en route

Cet article sur la Technique de la narration elearning explique comment trouver l'équilibre entre concision et créativité dans un contexte d'apprentissage en ligne.

Dans l’idéal, créez un récit simple. Évitez de submerger votre audience avec trop d’éléments d’intrigue, de détails, ou d’observations. Gardez l’essentiel pour impliquer votre audience dans l’histoire, et leur offrir une valeur ou un bénéfice.

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. » - Antoine de Saint Exupéry

Citation de Antoine de Saint Exupéry
Citation de Antoine de Saint Exupéry

Enfin, pour être sûr de la qualité de votre message, essayez de déchiffrer le visage de votre interlocuteur et son langage corporel lors de vos tests :

  • Il/elle fronce les sourcils, peut-être n’a-t-il pas compris ?

  • Il/elle croise les bras ou se cale dans son siège, premier signe d’ennui et de décrochage ?

  • Il/elle sourit légèrement, bon signe !

  • Il/elle paraît surpris, vous l’avez interpellé...

  • Il/elle hoche la tête, il montre qu’il comprend et que certains mots clés lui font tilt

Résumons

  • S'entraîner va grandement augmenter la qualité et la fluidité de votre narration

  • Testez votre storytelling avec votre réseau plutôt qu’avec vos proches, pour plus d'objectivité

  • Travaillez sur la précision et le sens des mots clés

  • Entraînez-vous à l’oral pour facilement gommer les petits défauts

  • Ajoutez des effets « Boum » et « Wow » sans tomber dans la caricature

  • Enlevez tout le superflu, mais sans enlever du sens à votre histoire

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite