• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 11/02/2020

Définissez vos partenaires et négociez le budget alloué

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Objectifs fixés, budget déterminé, leviers énoncés ; à vous de vous positionner sur les leviers qui vous paraissent les plus pertinents pour répondre à votre stratégie Marketing.

Par la suite, je vous préconise d'établir un rétro-planning des leviers sélectionnés & associer les dépenses liées à chaque action.

Exemple de rétro-planning
Exemple de rétro-planning

 Aussi, sur un fichier à part (ou sur une feuille excel reliée à votre rétro-planning par exemple), inscrivez bien votre liste d’objectifs par levier ainsi que les KPIs à suivre pour assurer un bon ROI sur l’ensemble de votre campagne.

Il s’agit maintenant de trouver les bons partenaires pour vous accompagner sur votre plan d'acquisition et de négocier les bons tarifs.

Définissez vos partenaires

La première étape, quelles que soient les actions que vous entreprendrez pour votre campagne d'acquisition, sera d'effectuer une veille marketing importante. Lisez beaucoup d'articles pour connaître les  partenaires les plus efficaces du moment, mais surtout discutez avec votre réseau. 😊

En effet, le partage d'expérience entre marketeurs est la meilleure source d'information dans notre milieu.

Lors de votre travail d'investigation, ne perdez jamais de vue les deux points suivants :

1) Vos objectifs par action

Vos objectifs réduiront en grande partie les partenaires possibles qui s'offrent à vous. Dans le cas du levier "display" par exemple, comme nous l'avons vu dans la partie précédente, vous pourrez écarter tout acteur qui ne propose pas le modèle d'achat recherché. En ce qui concerne les influenceurs, vous pourrez écarter ceux qui demandent des sommes trop importantes pour garantir votre ROI.

2) Votre cible 

Ne jamais JAMAIS oublier qui sont vos utilisateurs : quelles sont leurs habitudes de consommation et donc où aurez-vous le plus de chance de les toucher ? Dans le cas du levier social par exemple, regardez bien quel réseau vous permettrait d'être au plus près de votre cible, celui qui relate le meilleur taux d'engagement.

Négociez avec vos partenaires

Selon les leviers choisis, la balance de pouvoir sera plus ou moins importante entre vous et vos partenaires.

En effet, si vous souhaitez mettre en place un partenariat avec une autre marque ou convaincre un influenceur de parler de vous, vous êtes à première vue celui qui a le plus besoin d'eux.

Convaincre - pour la mise en place d'une collaboration

Votre objectif principal sera de réussir à convaincre  votre interlocuteur qu'il a tout autant besoin de vous que vous de lui (formulation compliquée, je vous l'accorde). Focalisez donc votre discours sur son intérêt à mettre en place cette collaboration avec vous au lieu de décrire votre opération ou la grandeur de votre produit, et vous multiplierez vos chances de succès. 

Bon mais avez-vous vu l'heure...?

Bien vu, c'est l'heure de l'exemple 😜

Cette fois-ci, je vous demanderai de vous mettre dans la peau du rédacteur en chef du "Bonbon" - média digital qui couvre de nombreux sujets dont les "bon plans" restauration sur Paris. Leur communauté est très importante et Sam, notre responsable marketing Delivertout, aimerait mettre en place un partenariat avec ce dernier.

Voici les deux emails qu'il a préparés et qu'il souhaite départager :

Email N°1
Email n°1

Email N°2
Email n°2

La question est donc : auquel auriez-vous été plus été enclin à répondre ?

Nous sommes ici dans une situation spéciale car "Delivertout" bénéficie d'une forte notoriété, et il y a de fortes chances pour qu'aucun de ces deux emails ne soient laissés sans réponse. En revanche, ces deux exemples ont été pensés pour vous montrer l'importance qu'il faut donner à votre interlocuteur. 😉

Dans le premier email, Sam ne parle que de lui et de son service. Il ne montre aucun intérêt envers son destinataire. Plus important encore, il ne met jamais en avant le bénéfice qu'en tirerait l'autre partie...

Le second email, en revanche, n'est construit qu'autour du destinataire et montre un effort de personnalisation plus important. L'objectif est de démontrer instantanément au rédacteur du Bonbon pourquoi ce partenariat fait sens et quelle valeur ajoutée il en tirera.

Négocier - le prix de la collaboration

Lorsqu'il s'agit de faire appel à un partenaire tiers, un partenaire qui n'est ni un influenceur, ni Facebook ni Google... c'est celui qui a l'argent qui a le pouvoir 😬. Il pourrait donc bien s'agir de vous.

Voici mes conseils en amont de toute collaboration pour obtenir les meilleurs tarifs :

  1.  Communiquez un brief clair : n'ayez pas peur de communiquer des informations chiffrées comme votre objectif de coût par acquisition ; un bon partenaire a besoin de ces détails pour vous faire la meilleure proposition (ou pour refuser s'il sait qu'il n'atteindra pas votre objectif).

  2. Préparez-vous : avant votre premier contact téléphonique ou physique, investiguez ce partenaire potentiel avec qui vous souhaitez négocier. Votre niveau d'information augmente votre assurance et donnera l'illusion ou la bonne impression que vous connaissez les meilleurs prix du marché.

  3. Testez votre interlocuteur : Exemple : j'ai vu que vous travailliez avec X, qui est votre contact là-bas ? En quoi votre offre Y diffère de celle de votre concurrent Z ? Quel est votre marge sur ce type d'opération ? La dernière question semble un peu directe, mais, croyez-moi, si elle est posée avec assurance, l'effet de surprise permet souvent d'avoir la bonne réponse. 

  4. Parlez de l'avenir : Aujourd'hui votre budget n'est que de 5 K€, mais il pourrait être doublé le mois suivant si les résultats sont au rendez-vous ? Communiquez et appuyez cette information. Votre partenaire baissera son prix en fonction du potentiel d'investissement que vous représentez.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite