• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 27/07/2020

Donnez vous des objectifs réalisables et motivants

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Travailler en autonomie vous laisse la liberté de choisir l’organisation la plus adaptée. Vous pouvez ainsi concilier vos objectifs personnels, par exemple vous libérer un après midi pour faire une activité sportive, et ceux de vos clients ou managers.

Sur le papier, cela semble facile, mais dans la pratique, cela peut vite déraper si vous ne vous donnez pas d’objectifs dans la durée.

Fixez-vous des objectifs

Donnez vous un cap et focalisez votre énergie sur le but à atteindre. C’est aussi valable pour les personnes qui travaillent avec vous : partagez vos objectifs collectifs et individuels. Ainsi chacun sait qui fait quoi et quand dans l’équipe. 

Par exemple, "améliorer mon niveau d'anglais" n'est pas un objectif suffisamment précis. Vous pouvez le reformuler de manière plus SMART, par exemple en ayant comme but : "Passer d'un niveau B1 à un niveau B2 en compréhension écrite en anglais d'ici un an".

Prenez le temps de définir vos objectifs
Prenez le temps de définir vos objectifs

Balisez votre progression en vous donnant des objectifs intermédiaires. Vous pouvez ainsi mesurer votre avancement, vérifier où vous en êtes en vous donnant des jalons, par exemple sous forme de tableau de bord. Visualiser les différentes étapes de réalisation vous rassurera.

Enfin, n’hésitez pas à faire reformuler ou spécifier par écrit des tâches pour lesquelles l’information est insuffisante pour les mettre en application.

Concentrez-vous sur vos activités à haut rendement

On dit que 20 % de vos activités vont produire 80 % de vos résultats. Vous avez donc intérêt à distinguer les tâches et passer le plus de temps sur vos activités à fort impact, et de supprimer ou rationaliser les autres.

Si vous travaillez à votre compte, pensez, par exemple, à minimiser le temps passé à la gestion administrative - qui n’est pas votre cœur de métier - en vous dotant d’un CRM ou en l’externalisant.

Autre exemple, une réunion peut être peu productive faute de décision finale. Faites évoluer les formats et privilégiez les réunions courtes et régulières à objectif unique, les visioconférences pour éviter les déplacements ou les outils plus spontanés comme slack.

Posez donc régulièrement les questions suivantes :

  • Quelles sont les activités qui vous prennent du temps mais qui vous apportent peu de résultats ?

  • Quelles sont les activités qui produisent les résultats les plus importants à long terme ?

Osez demander de l’aide

Vous allez sans doute rencontrer des situations où les objectifs ne seront pas tenables. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander de l’aide à un collègue ou à sous-traiter tout ou une partie de votre mission si vous en ressentez le besoin. Il est important de reconnaître ses limites afin de ne pas se mettre en difficulté.

Ce n’est pas parce que l’on travaille en autonomie que l’on doit travailler seul ! Demander de l'aide permet de se développer et est le signe que vous vous connaissez bien. :)

Si vous avez du mal à oser demander de l'aide, posez vous ces 3 questions :

  • Que peut-il m’arriver de pire si je demande ?

  • Que peut-il m’arriver de mieux si je demande ?

  • Que peut-il m’arriver si je ne demande pas ?

Avant de vous lancer, préparez votre demande, vos arguments. Réunissez tous les documents nécessaires pour convaincre.

Choisissez le bon interlocuteur, compétent, par rapport à chaque situation. Multipliez vos plans B afin de ne pas dépendre d’une seule personne. Cela évite de se mettre dans une relation de dépendance à l’autre.

Voici les différentes étapes de la méthodologie de la demande, qu’il s’agisse d’une demande d’aide au sein de son entreprise ou en externe :

  1. Présentez le contexte et exprimez votre demande de manière claire : « Je te demande de… ».

  2. Présentez des informations précises et chiffrées et soulignez les avantages pour l’autre.

  3. Écoutez la réponse et les éventuelles réticences. 

  4. Cherchez ensemble des solutions aux réticences. 

  5. Répondez aux questions et reformulez les modalités de l’accord.

Apprenez à dire non

Cela peut paraître paradoxal, mais c'est positif de refuser poliment des demandes auxquelles on ne peut pas répondre.

Quelques règles pour faciliter le « Non » :

  • Écoutez-vous : soyez attentifs aux sentiments qui vous envahissent. Identifiez vos priorités et vos limites et tenez-en compte.

  • Prenez votre temps de la réflexion : demandez un délai pour la réponse.

  • Prenez du recul. Tâchez de comprendre et d’analyser pourquoi vous en êtes là.

  • Proposez une alternative. Si vous ne pouvez pas vous résoudre à dire non, proposez une solution de substitution, reportez dans le temps, proposez une autre personne.

  • Tenez bon. Votre interlocuteur risque d’insister. Soyez clair et ferme.

En résumé

Il est important que vous vous donniez des objectifs pour mesurer vos avancées et progresser.

  • Vos objectifs doivent être SMART.

  • Ils doivent se concentrer sur vos activités à forte valeur ajoutée.

  • N'hésitez pas à demander de l'aide pour remplir vos objectifs.

  • Il vaut mieux dire non à une demande si vous n'êtes pas en situation de remplir l'objectif. 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite