• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 27/07/2020

Faites reconnaître votre autonomie

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous vous êtes lancé : vous travaillez en autonomie. Cela ne signifie pas pour autant que vous ne travaillez plus avec les autres : clients, fournisseurs, supérieurs hiérarchiques, instances administratives, financeurs, etc. Et au-delà de l’environnement, la communication avec les autres construit votre identité professionnelle. C’est aussi une source de développement des compétences. Pour cela, vous devez travailler votre communication et en faire un atout.

Voyons ensemble quelques clés pour faire reconnaître votre degré d'autonomie par rapport aux autres.

Accordez-vous sur vos propres besoins de reconnaissance

Établir une relation de qualité nécessite que vous ayez conscience de votre propre niveau d'affirmation de vous-même (si ce n'est pas encore le cas, revenez à ce chapitre). C’est elle qui pourra vous permettre de faciliter la coopération avec vos interlocuteurs.

Ce qui fait qu’une équipe va fonctionner, c’est le fait que ceux qui la composent partagent la même vision. Par exemple, vous pourrez probablement bien collaborer avec une autre personne si vous pensez tous les deux qu’il est important de ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle. Vous organiserez alors votre travail de façon à ne pas imposer à l’autre des contraintes de cet ordre.

Pour travailler de façon autonome avec les autres, vous devez donc vous accorder sur ce que vous attendez des autres, et ce sur trois points (d’après les travaux de Will Schutz) :

  • l’inclusion ;

  • le contrôle ;

  • et l’ouverture.

L’inclusion

Les modalités de travail dans une équipe sont très nombreuses : en mode projet, de manière participative, à distance ou en face à face, en partageant le travail ou les responsabilités, etc. Pour autant, nous avons tous un besoin différent de considération, une place différente à prendre dans l’équipe.

Votre besoin d’inclusion vous fera exprimer, plus ou moins explicitement, les règles du jeu que vous attendez des autres.

C’est le cas par exemple lorsque vous acceptez de prendre des notes plutôt que d'animer une réunion. Si vous avez un fort besoin de reconnaissance, alors vous risquez d'être frustré de ne pas avoir pu prendre la parole. Soit vous acceptez la règle du jeu, soit vous exprimez clairement votre besoin.

Donc n’hésitez pas à dire clairement aux autres vos besoins !

Le contrôle

Pour cela, il faut que vous ayez le sentiment que le rôle de chacun est clair, et que les contributions des membres sont définies et partagées... Et que ces rôles correspondent à vos talents et aux talents de ceux qui travaillent avec vous. Ne sous-estimez pas ce besoin, et n’allez pas trop vite dans la détermination de votre contribution et de celle des autres.

Posez-vous 3 questions qui vous éclaireront sur ce que vous pensez :

  • Suis-je compétent ?

  • Est-ce que l’autre (ou l’équipe) est compétent ?

  • Est-ce que l’autre (ou l’équipe) me voit comme compétent ?

Prenez le temps de vous accorder avec les autres sur la place de chacun, les rôles, les missions, l’organisation, ce qui fera que vous réussirez ensemble… Cela peut parfois sembler du temps perdu, mais, bien au contraire, c’est du temps investi pour l’avenir !

L’ouverture

Cela va s’exprimer à travers votre besoin de partager vos difficultés, vos craintes, dans un climat d’écoute et de respect. C’est aussi pouvoir sortir du cadre professionnel en toute confiance.

Votre besoin d'ouverture sera satisfait par des échanges respectueux avec les autres
Pour être autonome, vous devez pouvoir partager vos idées en toute confiance !

Quand les équipes sont pérennes, les affinités se créent au fil du temps. Si vous travaillez avec des équipes ponctuelles, ce n’est pas si simple de développer cette capacité à s’ouvrir aux autres. Apprenez à être clair avec vous-même sur ce besoin, et à écouter celui des autres.

Formez-vous pour faire reconnaître votre autonomie

Pour développer vos compétences, afin que les autres reconnaissent votre autonomie, vous devez apprendre !

Vous devez être capable, en toute autonomie, de décider de vous former, et donc de prendre conscience de vos propres manques.

Partir ou ne pas partir en formation ? Si vous hésitez, demandez-vous :

  • Est-ce que vous pouvez apprendre en faisant, ou est-ce que vous avez besoin d'apprendre d'abord pour pouvoir faire ensuite ? 

  • Est-ce que vous avez le temps d'apprendre par l'expérience plutôt que par une formation ?

Tout dépend du niveau d’expertise qui vous est demandé, de la marge d’erreur autorisée, et du temps que vous avez pour vous former.

Par exemple, si vous devez animer une réunion pour une première fois, face à un public tolérant, il est probable que votre auditoire vous accompagnera dans les différents rôles de l'animateur (gestion du temps, reporting, recentrage des débats,…). Mais si vous vous trouvez face à un public exigeant, qui attend de vous une maîtrise de la réunion, alors peut-être vaut-il mieux vous former avant de vous lancer.

Une expérience devient apprenante à condition que vous preniez le temps du bilan, de faire le point de vos forces et axes de progrès.

Les questions à se poser sont les suivantes :

  • Qu’ai-je fait facilement ?

  • Qu’ai-je fait difficilement ?

  • Quels sont les résultats obtenus ?

  • Qu’aurais-je obtenu en agissant différemment ?

  • Que dois-je retenir pour la prochaine fois ?

Si cela est possible, faites ce débriefing avec une personne qui vous aura vu en situation. Vous pourrez alors croiser votre perception avec la sienne. Attention, tous vos interlocuteurs ne peuvent pas être sollicités pour cela. Cela pourrait remettre en question votre collaboration, comme par exemple si vous demandez à votre client de vous évaluer.

Si vous avez besoin de formation, négociez vos délais de production, en intégrant votre temps de formation. Vous agirez avec plus de confort !

En résumé

Pour agir en toute autonomie, vous devez la faire reconnaître par les autres. Pour cela :

  • identifiez au mieux vos besoins pour faire les demandes nécessaires aux autres et placer les limites qui garantiront votre autonomie ;

  • formez-vous pour que les autres reconnaissent vos compétences et ainsi votre capacité à agir en toute autonomie. 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite