• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 11/06/2019

Réalisez un audit de votre site

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

L'audit SEO d'un site Internet comporte 4 grandes étapes. Je vais les aborder dans le détail les unes après les autres dans ce chapitre.

1. Détectez les problèmes importants

Cette étape prend assez peu de temps, généralement moins d'une heure pour les sites avec moins de 50 pages.

Vérifiez que le site est au moins classé pour le nom de marque

Dans la plupart des cas, les sites ayant pour nom de domaine leur nom de marque doivent être placés en 1re place. Si ce n'est pas le cas et que le site n'est pas tout nouveau (créé il y a moins de 3 mois), cela signifie probablement qu'il y a des problèmes d'optimisation SEO.

Vérifiez si le site a une version principale (www ou non www)

Une URL de site peut être écrite avec ou sans "www". Ceci n'a pas d'importance au niveau du SEO s'il existe une version principale et qu'elle est bien paramétrée !

Il ne faut surtout pas avoir deux fois le même site en www et sans www. La bonne pratique consiste à choisir l'une des deux puis de rediriger celle qui n'est pas utilisée grâce à une redirection 301.

  • OpenClassrooms ont choisi de paramétrer leur site pour que la version sans les "www" soit la version principale. Si vous tapez www.openclassrooms.com, vous serez automatiquement redirigé vers la version sans "www" ;

  • Au contraire, WTTJ ont choisi la version avec "www".

Vérifiez que le site n'a pas de contenu dupliqué

Des pages d'un site web ayant du contenu copier-coller ou très similaire sont ce qu'on appelle du "contenu dupliqué". Ce contenu se trouve souvent sur des pages produits similaires ou des pages d'archive ou de catégorie. Il se peut aussi que votre organisation ou client ait copié-collé des pages locales, en ne changeant que le nom de la ville par exemple. Prenez donc le temps de vérifier quelques-unes de ces pages à la main.

Vous pouvez aussi utiliser un site comme Siteliner, qui repère les problèmes de plagiat automatiquement.

Vérifiez les problèmes d'indexation ou de crawling

Vous pouvez, dans un premier temps, taper votre site de la façon suivante dans Google et regarder si des résultats apparaissent : "site : monsite.com" .

Si votre site apparaît, c'est déjà bon signe. Sinon, il peut y avoir un souci.

Voici les problèmes les plus communs :

  • Un blocage par le fichier robots.txt  : ce fichier permet de bloquer l'accès à certaines parties du site. Il faut donc vérifier qu'il laisse bien passer les moteurs de recherche ;

  • Un problème sur la meta robots ;

  • Un problème d'architecture de site web.

Vérifiez que le site se charge relativement rapidement

Le temps de chargement est un élément très important pour les visiteurs comme pour les moteurs de recherche.

GTmetrix & Pingdom - Logos
GTmetrix & Pingdom - Des outils pour mesurer la performance des sites web

Un site trop lent découragera les visiteurs, et pourra poser des problèmes d'indexation de votre site. Vous pouvez utiliser des sites comme GTmetrics ou Pingdom pour mesurer la vitesse de chargement de vos pages.

Ces outils vous donnent également des pistes d'éléments à corriger. Ces opérations sont généralement assez techniques et demanderont l'aide d'un développeur

Quelle vitesse de chargement dois-je viser ? 

Il est difficile d'établir une règle qui conviendra à tous les sites. Un site de photo par exemple chargera certainement plus lentement qu'un blog contenant principalement du texte. Vous verrez directement sur les outils cités ci-dessus si votre site a une vitesse correcte.

Notez tout de même que généralement, au-dessus de 4 secondes de chargement, le site est déjà considéré comme lent.

Vérifiez que le site est responsive

Même s'il est désormais évident que de nos jours, un site doit être consultable et lisible sur mobile, ils ne sont pas encore tous optimisés. Vérifiez donc bien ce point aussi.

2. Analysez rapidement le SEO On-Page

Commencez par regarder rapidement la page d'accueil du site, deux pages secondaires accessibles depuis le menu ainsi qu'un article de blog si le site en contient un.

Première chose, vérifiez que les URLs du site sont intelligibles et qu'elles contiennent le sujet des pages. Si le site a des URLs impossibles à lire, par exemple "https://monsite.com/345e93", il faudra les corriger de la manière suivante : "https://monsite.com/mot-cle-principal" !

Ensuite, pour chacune de ces pages, ouvrez la console de votre navigateur (F12 sur Google Chrome) puis cherchez grâce à un CTRL+F les informations ci-dessous.

Balises metas

  • Title & Description : ces balises indiquent aux moteurs de recherche de quoi traite la page. Elles sont aussi affichées dans les résultats. Elles doivent donc non seulement contenir le mot-clé visé, mais aussi donner envie au visiteur de cliquer pour lire votre page.

    Title & Description dans Google
    Title & Description dans Google
  • Robots : vérifiez que le contenu de cette balise est bien en "index, follow". Cela indique aux moteurs de recherche qu'ils doivent indexer la page (index) et suivre les liens présents sur celle-ci (follow).

Titres

  • Vérifiez qu'il n'y a qu'un et un seul h1 sur la page, et qu'il contient le mot-clé ;

  • Vérifiez que le contenu est segmenté en plusieurs sous-parties par des h2 et qu'ils contiennent soit le mot-clé, soit un synonyme proche.

Images

Les images ne doivent pas être trop lourdes. Si une image est censée être de petite taille sur le site, il ne faut absolument pas y insérer une grande image et laisser le code faire l'adaptation de taille. En effet, plus l'image est grande, plus elle prend du temps à télécharger.

Vérifiez également que toutes les images contiennent des balises "alt" écrites de cette manière :

<img src="https://monsite.com/image.png" alt="Description de l'image" />

Cette balise sert à expliquer le contenu de l'image aux moteurs de recherche et s'affiche quand les images ne peuvent être chargées. Elle sert aussi à décrire l'image pour les personnes malvoyantes. Il est donc conseillé de décrire correctement l'image et si possible, d'y ajouter le mot-clé.

Cela étant, n'allez pas trop loin dans ce sens non plus. Ne surchargez pas les balises alt de mots clés dans le but de tromper Google. Il faut que les mots clés soient fidèles à l'image, et au reste du du contenu de la page.

Cohérence et longueur du contenu

Il était auparavant conseillé d'écrire un minimum de 250 mots sur une page. De nos jours, il existe très peu de pages en première position avec si peu de contenu. Visez grand minimum 400 mots pour les pages de votre site (lorsque c'est cohérent) et 600 mots pour vos articles de blog, vos pages d'expertise ou d'actualités. 

3. Examinez les positions de vos mots-clés

La première chose à vérifier est que l'évolution du trafic va dans le bon sens. En effet, le trafic organique de votre site est censé augmenter ou, au moins, rester stable.

Voilà comment vérifier dans Google Analytics :

Accès Canal Organique - Google Analytics
Accès Canal Organique - Google Analytics
  • Dans le menu de gauche, cliquez sur "Acquisition", puis "Tout le trafic" puis "Canaux" ;

  • Cliquez ensuite sur "Organic Search".

Vous avez également normalement installé Google Search Console et vous devriez obtenir des résultats au bout d'une dizaine de jours. Vérifiez dans cet outil qu'aucun des gros problèmes cités précédemment n'est présent. Cette étape vous servira également à comprendre sur quels mots-clés votre site remonte avant toute modification SEO. Cela pourra peut-être vous donner des idées de mots-clés que vous auriez oubliés.

4. Vérifiez la qualité des liens existants

Commencez par vérifier si les comptes de réseaux sociaux ont bien été créés et liés au site Internet. Si des liens ont déjà été constitués de cette façon, vous pouvez en déduire qu'un effort de partage et de distribution du site a déjà été fait. Sinon vous saurez que vous devrez y consacrer un peu de temps !

Ensuite, grâce à la Search Console (vous retrouverez comment faire dans le chapitre dédié à la Search Console - Partie 5 chapitre 2) ou grâce à un outil comme Majestic, SEMRush, ou Moz Explorer, étudiez le profil de liens existants.

Le plus important est de vérifier qu'il n'y a pas une majorité de liens "spammy", c'est-à-dire provenant de sites de mauvaise qualité,  d'une langue différente, ou dont le sujet n'est pas du tout cohérent avec votre domaine d'activité. En effet, si Google détecte que vous avez une majorité de mauvais liens, par exemple de liens créés automatiquement dans des commentaires de blogs, il pourra vous pénaliser, voire vous supprimer totalement de ses résultats de recherche.

Je vous conseille néanmoins d'allier ces sites avec une analyse à la main, non seulement pour vous puissiez acquérir l'expérience nécessaire, mais aussi pour être sûr de ne rien rater. 👌

En bref

  • Vérifiez qu'il n'y a pas de problèmes conséquents ;

  • Faites le tour des principaux points de la check-list de votre audit On Page rapide du site ;

  • Surveillez que le trafic évolue dans le bon sens ;

  • Analysez les liens existants.

Grâce à cet audit, vous pourrez corriger les problèmes les plus importants. Une fois cette étape terminée, il est temps d'optimiser le contenu de vos pages !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite