• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/09/2019

Créez des vidéos simples

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

On verra ici comment travailler en autonomie, y compris quand il s’agit de créer une vidéo. Pas de panique, des contenus ou des outils sont à votre disposition pour y parvenir. Si vos ambitions dépassent vos capacités, il vous faudra vous entourer de spécialistes de la vidéo.

Les vidéos classiques

Si dans le cadre d’une de vos missions, on vous demande de créer une vidéo, vous pouvez :

  • trouver la bonne vidéo parmi les éléments mis à votre disposition par votre organisation ;

  • passer par une banque de vidéos, mais vous aurez souvent besoin de faire votre propre montage ;

  • shooter la vidéo vous-même.

     Tout dépend de vos compétences, mais pour une vidéo courte, vous pouvez en général travailler en autonomie avec votre téléphone et des applications mobiles pour modifier votre vidéo (comme les filtres Instagram par exemple).

Selon le réseau, l’exigence de qualité n’est pas la même :

  • sur Instagram (et son appli IGTV), Twitter ou Snapchat, vous pouvez assumer de publier une vidéo prise sur le vif ;

  • sur YouTube ou Vimeo, on pourra s’attendre à des contenus plus travaillés.

Certains montages vidéo peuvent être réalisables par vos soins. :) Voici quelques outils selon votre niveau de compétences :

  • débutant : les outils Spark et Headliner sont des outils simples d’utilisation qui vous seront d’une grande aide (et impressionneront vos collègues !) ;

  • intermédiaire/ avancé : les logiciels de montage, comme Final Cut Pro ou Adobe Première Pro, sont des logiciels payants qui vous demanderont un peu plus de connaissances pour créer des vidéos.
    Selon votre système d’exploitation d’ordinateur, vous disposez peut-être déjà d’un logiciel de montage vidéo : Windows Movie Maker, ou iMovie. Essayez-le, il est peut-être suffisant pour vous permettre de travailler.

    Pour des effets spécifiques, googlez ce que vous souhaitez faire. Beaucoup de tutoriels existent. Ils s’adossent, ou non, à des logiciels spécifiques.

Quelques recommandations

Pour faire en sorte qu’un maximum de personnes puissent voir votre vidéo et aller jusqu’au bout, pensez à ces quelques conseils :

  • la plupart des vidéos sont vues sans le son (85 % pour Facebook).
    Mettez du texte en surimpression pour faire comprendre le contenu de la vidéo, surtout en dehors des plateformes purement dédiées à la vidéo (YouTube, Vimeo). Vous remarquerez que le texte tend à remplacer la voix off ;

  • mettez en scène un visage ou un corps humain dès les premières secondes.
    On montre en général plus d’empathie, et on souhaite continuer à visionner la vidéo (source) ;

  • les 3 premières secondes doivent être les meilleures de votre vidéo !
    Pour les formats relativement longs (+ de 2 minutes), prenez les 3 secondes les plus impressionnantes, mettez-les au début. Puis reprenez un schéma de narration classique. Voici un excellent exemple ;

  • de la même manière, votre miniature (ou image d’aperçu) doit être l’image la plus impressionnante de la vidéo. Certaines sont mêmes créées exprès, avec un texte en surimpression.

Exemple d'une image miniature d'une vidéo d'ARTE où l'on voit une femme et son enfant avec en titre
Exemple d'une image miniature d'une vidéo d'ARTE
  • posez-vous la question paysage ou portrait.
    L’œil humain aura tendance à préférer le format paysage (horizontal) (source en anglais). Mais nous utilisons notre téléphone en général en mode portrait (vertical) : mode par défaut des stories Instagram, de IGTV, de Facetime, de Snapchat.

     

Posez-vous donc la question : est-ce que ma vidéo doit s’adapter à l’usage par défaut sur mobile, ou est-ce que je demande à ma communauté de faire un léger effort qui vaut le coup, pour leur offrir une meilleure expérience ?  

Quelques repères :

  • les vidéos courtes et spontanées seront plus souvent consommées en portrait ;

  • alors qu’on profitera mieux de vidéos plus esthétiques et/ou plus longues en mode paysage ;

  • certains ne tranchent pas, et publient leurs vidéos en format carré. Un bon moyen de jouer sur tous les tableaux !

Image extraite d'une vidéo Konbini, au format carré
Konbini

Les minividéos

Si l’on vous demande ou si vous souhaitez réaliser des mini-vidéos, ou des contenus instantanés (snaps, stories), munissez-vous d’un bon téléphone et laissez-vous guider par chaque outil dans la création de votre contenu.

Ajouter des stickers et filtres : le plus souvent, ce sera à vous de le faire, seule l’expérience vous donnera une bonne maîtrise de ces éléments. À vous de vous les approprier et de trouver votre style. Comme sur les autres éléments, vous pouvez vous entourer de graphistes pour récolter des conseils.

Instagram propose également des effets simples dans ses applications indépendantes :

  • timelapse, avec Hyperlapse ;

  • mini-vidéos qui “rebondissent”, avec Boomerang ;

  • collages photo, avec Layout ;

  • sans compter les stories ;

  • ou encore les formats longs avec IGTV (10 minutes, 60 minutes pour les comptes vérifiés).

3 exemples d'effets sur Instagram : dessiner sur une photographie, faire un effet boomrang, ajouter des filtres et des hastag
Exemples d'effets sur Instagram
Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite