• 12 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/10/2018

Choisissez la codification et la classification appropriées

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

La convention de nommage

Travailler en mode collaboratif implique une multiplication des échanges de données entre acteurs, de la conception à la déconstruction du bâtiment. Chacun a son propre vocabulaire, sa propre sémantique pour décrire les espaces et éléments qui composent le bâtiment. Il est donc essentiel de mettre en place, dès le début d’un projet, un système de codification standardisé qui joue le rôle de référentiel commun.

Suivant le système de classification retenu, la convention de nommage sera étroitement liée.

Si aucune classification n'est retenue, nous pourrons mettre en place une codification adaptée pour le projet, que chacun sera tenu de suivre, le but étant bien entendu que tout le monde parle le même langage.

Le nommage des documents devra aussi avoir une codification commune afin de pouvoir retrouver et suivre (en fonction des indices) les documents sur la GED ou le CDE.

La convention de nommage d'un document pourra être une succession de codes qui seront regroupés dans un tableau exhaustif dans la convention.

Nous pourrons ainsi avoir dans le nom d'un document :

  • Le projet

  • Le sous-projet

  • La phase

  • L'émetteur

  • Le numéro du lot

  • Le niveau

  • Le type de document

  • Le format

  • Le numéro d'ordre

  • L'indice

Les systèmes de classification

Un système de classification standardisé consiste en une hiérarchisation des objets physiques (éléments, espaces, produits) et immatériels (phases, services, disciplines, rôles) utilisés dans la maquette BIM. Une codification est associée à chaque niveau de cette structuration hiérarchique. Celle-ci permet aux acteurs d’être certains de parler du même élément, peu importe la sémantique ou la langue utilisée.

Les systèmes de classification utilisés le plus communément en gestion de projet BIM sont :

  • Omniclass

  • Uniformat II

  • Uniclass

Dans le cadre de l’organisation du BIM sur une opération, un standard de système de classification doit être référencé et partagé entre tous les Contributeurs BIM afin d’assurer l’uniformité des dénominations utilisées pour renseigner les différentes maquettes numériques et les documents.

Il peut être possible de retenir plusieurs standards de système de classification afin de répondre à différents usages. Dans ce cas, il est indispensable qu’un tableau de correspondance soit défini entre les références retenues.

Bien que ce ne soit pas conseillé, il est également possible, dans certains cas, de compléter un système de classification existant ou de se référer à une nomenclature spécifique ou propriétaire afin de répondre au besoin du projet.  Il est alors indispensable que cette pratique soit :

  • documentée ;

  • cohérente avec les objectifs du projet et les pratiques de tous les intervenants ;

  • cohérente avec les standards utilisés ;

  • partagée par tous.

Résumé

La codification et la classification sont des éléments essentiels afin de garantir l'uniformité des échanges et pour que tous les contributeurs d'un projet parlent le même langage. Le but est d'apporter un continuum dans la pérennité de la donnée.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite