• 4 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 01/04/2019

Découvrez comment la banque centrale finance les banques

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

La banque des banques

Comme toute entreprise en création, les banques doivent bloquer leur capital sous forme de séquestre (de dépôt donc) sur un compte bancaire en attendant la validation des statuts par le tribunal de commerce.

Une banque doit donc ouvrir un compte bancaire. Elle ne va pas l’ouvrir à la concurrence mais plutôt auprès d’une banque particulière : la banque centrale.

Ainsi, toutes les banques françaises ont un compte ultime (leur compte d’exploitation) ouvert à la banque de France. Par miroir, il est ouvert également à la Banque Centrale Européenne qui est aujourd’hui le superviseur unique de toutes les banques européennes. Nous nous focaliserons d’ailleurs dans ce chapitre sur l’action de la BCE auprès des établissements bancaires Européens.

Elles peuvent aussi emprunter de l’argent et c’est cette possibilité que nous abordons maintenant.

Emprunter à la banque centrale

Sachez qu’il existe de nombreux outils à la disposition des banques pour aller emprunter de la liquidité à la banque centrale. Nous aborderons ici les plus utilisés.

Les prêts de la banque centrale, un emprunt spécifique

En prérequis à la connaissance de ces outils, il faut parler de la spécificité des prêts de la banque centrale. Lorsqu’une banque centrale prête des liquidités aux banques commerciales, elle le fait uniquement si ses clientes lui apportent des garanties. Nous avons vu précédemment qu’en finance, le mot garantie se traduisait la plupart du temps par du collatéral.

Lorsqu’elles viennent emprunter de l’argent, les banques européennes apportent donc en garantie des titres qui seront conservés à la banque centrale le temps du prêt.

Finalement ce n’est ni plus ni moins que du prêt sur gage.

Je pense que vous comprenez que la banque centrale n’acceptera en garantie que de titres de bonne qualité et pas des reconnaissances de dettes signés par des entreprises en déshérence.

Voyons ensemble les différentes facilités offerte aux banques pour emprunter de l’argent à la BCE.

Les Opérations Principales de Refinancement (OPR)

Cette possibilité est offerte aux banques tous les jeudis et permet à la banque centrale de répondre à tout ou partie des besoins des banques commerciales pour une durée d’une semaine.

Cet outil de politique monétaire permet à la banque centrale de garder la main sur le volume de liquidités circulant dans la zone EURO et donc de piloter l’évolution de l‘inflation.

Sachez que ce n’est pas le cas pour toutes les banques centrales du monde. Aux USA par exemple, la Federal Reserve (banque centrale fédérale américaine) a plusieurs objectifs : le maintien de l’inflation autour de 2% également mais aussi un taux de chômage faible et une croissance soutenue.

Les opérations marginales de refinancement (OMR)

On peut considérer que cette deuxième possibilié constitue la facilité de prêteur en dernier recours que détient la banque centrale.

En effet, elle permet aux établissements bancaires de la zone Euro d’aller chercher de la liquidité, sur une journée seulement, lorsqu’elles ont du mal à la trouver sur les marchés financiers par les circuits classiques.

Avec le taux de la facilité de dépôt et celui des OPR, vous connaissez maintenant les trois taux directeurs de la BCE.

Les opérations de refinancement à long terme ciblées ou TLTRO - Targeted Long Term Refinancing Operations

C'est la troisième facilité. Ces opérations ont été mises en place pour la première fois fin 2011 suite à de nombreux problèmes de liquidité sur les marchés monétaires.

Elles sont constituées par des prêts accordés aux banques (toujours contre collatéral bien entendu) sur des périodes longues (3 ou 4 ans généralement).

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite