• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 16/10/2019

Sélectionnez les méthodes pédagogiques adaptées

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

À propos des fameuses pédagogies "actives"

Le cerveau est naturellement apte à apprendre et à s’auto structurer à travers l’expérience et l’activité. Cette découverte a radicalement changé notre compréhension des apprentissages chez les jeunes enfants. Les « pères et mères » de la pédagogie nouvelle et active, comme Montessori ou Freinet, visaient le développement de l’autonomie, de la capacité à apprendre ou encore de l’affirmation de soi.

Mais il ne faut pas confondre cette approche active avec une pédagogie simplement « non ennuyeuse ». Toutes les pédagogies où l’on n’est pas assis à écouter sont aujourd’hui appelées « actives ». Alors qu’elles sont souvent traditionnelles et participatives (ce qui ne les empêche pas d'être efficaces !).

Ne confondez pas pédagogie "active" et "participative"

Une pédagogie active n’est pas seulement une pédagogie où les apprenants font quelque chose. Si c’était le cas il n’y aurait en fait que des pédagogies « actives » car on ne fait jamais rien.

Une pédagogie active conduit les apprenants à construire leurs propres savoirs, leurs propres représentations et, pour les enfants, leur personnalité et leurs structures mentales. 

La pédagogie active consiste à mettre l’apprenant dans une posture de « recherche » et d’auto pilotage des apprentissages. Observer, la déduire, formaliser, vérifier, s’entrainer. La véritable pédagogie active comporte une dose réelle de non directivité.

Par conséquent il convient de distinguer les véritables pédagogies actives plutôt non directives et les pédagogies participatives durant lesquelles on stimule l’attention et l’engagement des apprenants et dans lesquelles le leadership du pédagogue reste fort.

Pour chaque exemple qui suit, dites si l'activité est participative ou véritablement active.

Vous réalisez un atelier photo où vous enseignez le fond flou dans le portrait, en faisant faire des photos à vos apprenants.

Pédagogie... participative !

Vous distribuez une série de portraits (les uns avec un fond flou les autres pas) et vous demandez à vos apprenants de classer les images et de théoriser l’esthétique qui en résulte.

Pédagogie... active !

Typologie des méthodes pédagogiques

Entre l'exposé magistral avec un powerpoint et la mise en activité totalement active et autonome, il y a un grand continuum composé de différentes méthodes pédagogiques.

Voyons les plus utilisées et leur intérêt :

Méthode pédagogique

Exemple

Participatif et/ou actif

Intérêt et inconvénient

Recommandations

Cours magistral

  1. Cours en amphi, vidéos

  2. Exposés de l'intervenant·e 

  3. Exposés conduits par des étudiants

  1. P-

  2. P

  3. P+

+ Densité
+ Permet de structurer sa pensée et d’approfondir la compréhension si on est déjà sachant.
- Raté si l’orateur n’apporte pas clarté et compréhension 

Est utile si les apprenants ont déjà des connaissances sur le sujet. Ne pas utiliser au début. Ne pas faire durer plus de 15 minutes.

Ateliers

  1. Pratique surveillée individuelle ou en groupe

  2. Hackaton

  1. A+

  2. P++

 + Forte appropriation
- Souvent incomplet, suppose une synthèse du prof ou un corrigé

Veillez à suivre les apprenants de près, pour ne pas qu'ils prennent de mauvaises habitudes.

Faire durer : la mise en route peut-être longue.

Jeux de rôle,

simulation

  1. Jeux de rôle suivis de groupes de formalisation

  2. Serious games

  3. Exercices filmés et débrief

 

  1. A+

  2. P++

  3. P+

 

 + Permet la répétition.

+ Excellent pour la mémorisation et l’acquisition d’automatisme.

+ Drôle, dynamique. Marque les esprits.
- Souvent réducteurs, la réalité est bien plus complexe !

C'est une bonne façon d'entraîner des situations professionnelles dans un environnement protecteur.

Travaux d’études

  1. Classe inversée  (Lectures, vidéos...)

  2. Recherches, enquêtes, etc.

  3. Rédaction de dossiers, mémoires, choisis par les apprenants etc.

  4. Études de cas 

  1. A+

  2. A++

  3. A+ 

  4. P++ à A+

+ Apprendre par la recherche est une posture et une méthode incontournable (voir les travaux du CRI)  

- Doit être bien suivie pour éviter les déroutes techniques ou méthodologiques

Pour les mémoires et études de cas, attention à la triche !

Mise en situation réelle

  1. Stage

  2. Apprentissage

  3. Pédagogie par projet

A++

+ Confrontation au réel

+ Permet de pratiquer véritablement

- Longue durée

 

Suivi individualisé

  1. Mentorat

  2. Tutorat par les pairs

  3. « Guidance »

1. A+

2. A++ 

3. P++

 + Individualisé !

+ Learning by teaching, bon pour le mentor ou le tuteur

 

Évaluations

  1. Pratique de la correction peer to peer

  2. Évaluations « pédagogiques »

1. P++

2. P++ à A++

 + Formatif

- Est souvent mal perçu

 L'évaluation est une véritable méthode d'apprentissage. Ne la voyez pas comme un sacerdoce !

Vous connaissez les principales méthodes pédagogiques. Pour séquencer votre formation, n'hésitez pas à prévoir plusieurs progressions pédagogiques différentes. Vous en apprendrez davantage dans le prochain chapitre.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite