• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 28/04/2020

Mesurez les succès et les échecs de votre cours

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Prenez en compte les données quantitatives

Pour évaluer le niveau de réussite du cours, vous pouvez prendre en compte un certain nombre d'informations chiffrées.

Ces informations permettent de voir rapidement si les objectifs ont été atteints ou non. Tout dépend de ce que vous considérez comme un succès.

En fonction de la plateforme que vous avez utilisée, vous aurez accès à plusieurs types de données. Parmi ces données on peut retrouver :

  • Le nombre d’inscrits

  • Le temps passé sur le cours

  • Le taux d'abandon

  • La moyenne des résultats aux différents exercices

Le nombre d'inscrits

Le nombre de personnes qui se sont inscrites au cours est déterminant d'une valeur importante : l'effet de popularité du cours.

Cela est dû au sujet enseigné avant tout, si la thématique est à la mode par exemple. Mais cela peut aussi venir de l'image votre organisation qui, si elle est positive, inspire la confiance et donc fait augmenter la part des apprenants.

Par exemple, un cours en ligne sur le droit délivré par le Barreau de Paris obtient d'emblée un crédit non négligeable (même s'il n'avait jamais fait de cours en ligne auparavant) par rapport à une université lambda.

Le temps passé sur le cours

Le temps qu'un apprenant passe sur un cours montre concrètement si le cours est un succès ou non.

Les apprenants qui se sont inscrits au cours sont déjà a priori intéressés par le sujet. S'ils quittent le cours prématurément, on peut en déduire que ce n'est donc pas la thématique qui a posé problème, mais la façon dont elle est enseignée.

  1. Soit le contenu du cours ne correspondait pas aux attentes de l'apprenant : trop facile, trop difficile, approche pédagogique non adaptée...

  2. Soit le rythme, le dynamisme, l'ambiance… n'étaient pas au rendez-vous.

C'est pour cela qu'il est important de :

  • soigner la qualité des vidéos, du tournage à la post-production

  • avoir un enseignant/intervenant qui a du charisme

Le taux de rétention

C'est une donnée très connexe avec la précédente. Elle désigne le pourcentage d'apprenants qui sont allés jusqu'au bout du cours.

Cela peut vous paraître très bas, mais c'est à relativiser étant donné le nombre d'inscrits qu'il peut y avoir en ligne, comparé à du présentiel.

On peut donc :

  • en déduire le taux d'abandon,

  • (si la plateforme le permet) connaître le moment du décrochage : est-ce à une vidéo en particulier, un exercice précis… ?

Si par exemple, vous notez un fort taux d'abandon juste avant un exercice, c'est certainement que cet exercice a été jugé comme trop difficile ou pas assez intéressant.

Si le taux d'abandon arrive juste après l'exercice, c'est peut-être parce que les notes obtenues ont été jugées trop basses et que cela a démotivé la poursuite du reste du cours.

Les résultats aux exercices

Les résultats (notes) obtenus aux différents exercices par les apprenants sont intéressants à analyser.

Si globalement les notes sont trop basses, c'est en général révélateur d'un niveau de difficulté trop haut : les exercices sont trop difficiles à réaliser.

Si globalement les notes sont bonnes voire très bonnes, c'est sans doute que les exercices sont trop faciles et donc que la courbe d'apprentissage des inscrits a été très faible : autrement dit, ils n'ont pas beaucoup plus appris que ce qu'ils savaient déjà.

Dans les deux cas, cela veut dire que vous vous êtes mal adapté à la cible.

Enfin, étudier les résultats aux exercices peut également vous indiquer si un exercice en particulier dans le lot pose problème. Y en a-t-il un dont la moyenne diffère vraiment des autres ?

Analysez les données qualitatives

En dehors des valeurs factuelles et des chiffres, vous pouvez avoir accès à tout un tas de données qualitatives qu'il ne faut pas négliger pour juger de la qualité d'un cours en ligne.

Décryptez les retours des utilisateurs dans la sphère publique

Vous pouvez par exemple prendre en compte :

  1. les messages dans les forums,

  2. les commentaires et mentions sur les réseaux sociaux.

Ces informations permettent de pointer des axes d'amélioration.

Le cours a-t-il été globalement apprécié, ou bien au contraire critiqué de façon négative ?

  • Quels sont les aspects qui ont posé problème aux apprenants ?

  • Quels sont les aspects qui ont été reçus positivement par les apprenants ?

  • Qu'ont-ils préféré ?

  • Qu'ont-ils détesté ?

Menez des enquêtes de satisfaction

Dans un sens c'est un peu ce que vous avez fait si vous aviez bêta-testé le cours avant de le publier.

Mais si vous voulez aller plus loin, vous pouvez mener des enquêtes de satisfaction plus poussées auprès des apprenants, en envoyant un mail à tous ceux qui s'étaient inscrits par exemple.

C'est l'occasion de :

  1. demander dans un premier temps aux gens de décrire leur expérience de façon approfondie,

  2. pour ensuite, relever les occurrences des mots employés, étudier les réponses, les sentiments décrits.

En fonction des résultats, on aura une idée plus précise des raisons fondamentales qui ont poussé les apprenants à :

  • aller jusqu'à la fin du cours,

  • ou au contraire à l'abandonner

  • à avoir préféré tel ou tel module/vidéo/exercice…

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite