• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 03/11/2021

Appréhendez les coûts de personnel

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Je voudrais terminer cette partie du cours par un focus sur les coûts de personnel. Le sujet mérite que l’on s’y arrête d’abord parce qu’il représente le plus souvent une part très significative des coûts de l’entreprise. De plus, il demande une attention particulière sur plusieurs points :

  • attention à la prise en compte de tous les coûts et de tous les allègements ;

  • attention à la durée du travail, qui peut fausser certaines comparaisons ;

  • attention enfin au suivi analytique des temps.

Prenez tous les éléments en compte

Les coûts de personnel comprennent les rémunérations versées aux dirigeants et aux salariés, les charges sociales salariales et les charges patronales. Vous pouvez récupérer le détail de ces éléments dans le journal des salaires.

C’est le cas de la taxe d’apprentissage ou de la contribution formation professionnelle, par exemple. Elles n’apparaissent pas sur les bulletins de salaire, mais ce sont bien des coûts salariaux à réintégrer.

Il y a beaucoup plus significatif.

  • C’est le cas des différentes formes de crédit d’impôt, le crédit d’impôt recherche, notamment. Ce sont des allègements de coûts salariaux, mais ils sont comptabilisés à la ligne "Impôt sur les sociétés".

  • C’est le cas également de certaines subventions. Par exemple, pour l’emploi d’un doctorant, vous pouvez bénéficier d’une aide versée par l’ANR (Agence nationale pour la recherche). Cette aide est comptabilisée en subventions reçues, pas en réduction des coûts de personnel.

Pour avoir une image du coût de personnel réel supporté par l’entreprise, il faut réintégrer ces éléments. Leur impact peut être très important.

Enfin, les coûts humains de l’entreprise, ou coûts de main-d’œuvre, ne se limitent pas aux salariés et dirigeants. Vous pouvez affecter sur un même poste une personne en contrat de travail (CDI ou CDD) ou bien un freelance ou un intérimaire. Économiquement, le statut de la personne ne change pas grand-chose (en tout cas à court terme).

Mais comptablement, ils seront traités de manière radicalement différente : les salariés en contrat sont comptabilisés en coûts de personnel, les freelances et intérimaires dans les autres charges.

Une analyse complète des coûts de main-d’œuvre nécessite donc de réintégrer ces charges.

Tenez compte de la durée du travail

Une fois la base de coûts connue, l’analyse doit, dans certains cas, prendre en compte la durée du travail, en particulier si vous faites des comparaisons mensuelles.

Si vous faites par exemple des comparaisons de productivité d’un mois sur l’autre, en rapportant des coûts de main-d’œuvre à la production, il faut donc faire attention au nombre effectif de jours travaillés pour ne pas fausser l’image.

Ne négligez pas le suivi des temps

Avant de finir sur les coûts de personnel, je voudrais insister sur l’importance du suivi des temps.

Le suivi des temps enregistre les temps passés par chacun sur les différents projets, les différents produits ou les différents clients de l’entreprise. Pour certaines professions, il est nécessaire au business : si vous êtes avocat et que vous facturez à l’heure, par exemple.

Dans d’autres cas, le suivi des temps n’est pas indispensable au business. Il est, en général, un peu fastidieux à mettre en place et à suivre, surtout quand il demande aux personnes d’enregistrer régulièrement des feuilles de travail (time sheet). Mais c’est souvent un effort nécessaire pour l’analyse de votre activité.

En résumé

  • Analyser les frais de personnel est incontournable dans la réalisation du reporting, ces coûts représentant un montant important des coûts totaux de l’entreprise.

  • De nombreux critères expliquent l’évolution des frais de personnel entre le réalisé et la référence choisie : effectifs, taux horaire, charges sociales, catégories, temps de travail, ancienneté…

  • Différents effets sont analysés : effet de structure, effet niveau, effet GVT (glissement vieillesse technicité)…

Avant de finir ce chapitre, je voudrais vous rassurer : les coûts de personnel sont les plus compliqués à analyser, et ce sont les seuls que je vais détailler à ce point-là. Pour les autres, je m’en remets à votre bon sens… et je vous propose de passer directement aux chapitres du cours qui portent sur le budget !

Mais avant cela, je vous invite à tester vos connaissances dans le quiz clôturant cette partie du cours

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite