Mis à jour le 11/12/2018
  • 10 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Ne négligez pas le offline

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Comme vous le constatez depuis le début de ce cours, les plateformes web et réseaux sociaux vont jouer un rôle fondamental dans la construction de votre marque personnelle. Néanmoins, le online ne fait pas tout. En effet, l’impact que vous aurez en présentiel est extrêmement important. Les opportunités à saisir sont nombreuses pour positionner ou renforcer votre marque personnelle.

Pourquoi le offline est-il important dans votre stratégie personal branding ?

Si le virtuel présente de nombreux avantages, notamment par la portée potentielle de votre message et la facilité de mise en place, les caractéristiques du offline peuvent, elles aussi, devenir des points forts :

Image « réelle » VS image virtuelle

Votre image offline doit refléter ce que vous proposez online. Vos cibles se feront une idée de qui vous êtes souvent avant même de vous rencontrer. Avoir une activité offline importante vous permet d’aligner vos deux images plus facilement et d’avoir des retours objectifs sur la manière dont vous êtes perçu.

Importance donnée au contact personnel

Dans un monde où tout devient virtuel, les moments de rencontre physique prennent une tout autre importance. Depuis peu, les rencontres se multiplient entre les membres LinkedIn, témoignant d’une volonté de passer du virtuel au réel. Ne négligez pas ce type d’opportunité pour donner vie à votre marque.

Pas de filtres possibles

Sur Internet, vous pouvez très facilement réfléchir avant de répondre à une question. Vous pouvez faire des recherches, prendre le temps. C’est moins évident offline. De la même façon, vous pouvez supprimer un post ou un commentaire malvenu. Le offline, c’est votre authenticité au maximum, impossible de mentir. Cela apporte donc une grande valeur à votre marque.

Impact fort et durable

En raison du fait que votre présence offline sera moins importante qu’online, elle aura plus de valeur. Vous aurez un impact direct et plus important et votre marque personnelle sera plus exposée. Plus qu’un simple post ou tweet, une conversation ou une prise de parole « réelle » aura un impact sur le plus long terme. À vous de faire en sorte qu’il soit aussi positif que possible.

Ciblage très précis

Si sur le Web vous pouvez vous adresser à une audience précise, vos contenus seront quand même vus par des personnes en dehors de votre cible. En offline, la pertinence de vos interlocuteurs est plus fine (ciblage d’un événement, tarif d’une formation ou d’un ouvrage…). Cela rend ces moments encore plus importants.

Crédibilité renforcée

Écrire un article, tourner une vidéo, poster une présentation sont des tâches très accessibles. Parler 30 minutes à une conférence, participer à un panel en Q & A ou donner un cours sont des activités bien plus complexes. En le faisant, vous allez donc donner plus de valeur à votre marque et renforcer votre crédibilité. Cet effet obtenu offline vous aidera également à valoriser votre marque sur le web.

Quels types d’actions mettre en place offline ?

Selon votre marque et vos objectifs, certaines actions seront plus évidentes à mettre en place. Certaines aussi sont bien plus faciles, mais ont quand même un impact fort. À vous de choisir lesquelles vous pouvez / voulez mettre en place dans un premier temps.

Offline 1.0 : la carte de visite et print

Quelle que soit votre activité et quels que soient vos objectifs, la carte de visite est aussi classique qu’indispensable. C’est un support très fort, même dans un univers très digital. Une simple carte en dit beaucoup sur votre marque puisqu’elle reprend tous les éléments de votre charte graphique.

C’est un outil simple, mais efficace et très accessible qui restera sur le bureau de vos cibles. Si votre marque est forte et votre carte identifiable, elles feront le rapprochement immédiatement. Assurez-vous d’y ajouter tous vos moyens de contact, y compris votre présence sociale (lien court LinkedIn, @nomtwitter…).

Outre la carte de visite, pensez aux autres outils de communication papier qui pourraient servir votre marque et la rendre plus visible par vos cibles : affiches, flyers, brochures… Pensez aux coûts bien sûr, mais aussi à l’actualisation de ces documents, qui ne doit pas être un problème. Servez votre image de marque plutôt que votre discours commercial.

Les événements

Deux manières d’utiliser les événements pour positionner votre marque personnelle : y intervenir ou les organiser.

Intervenir à un événement est bien plus simple que vous pouvez l’imaginer. Il vous suffira généralement de vous adresser aux organisateurs avec une idée de thématique pour créer des opportunités. Votre marque fera le reste et vous ouvrira les portes, c’est un cercle vertueux.

Créer un événement est certes plus complexe, mais peut s’avérer payant. Commencez par exemple avec un simple événement de networking qui vous positionnera dans votre écosystème. À partir de là, construisez des relations pour amplifier votre événement, sur votre thématique précise.

En 2016, Loïc Simon, un consultant, lançait le premier « Social Selling Forum ». Cet événement était dédié à promouvoir cette nouvelle approche commerciale, encore peu connue, en rassemblant un maximum d’acteurs de l’écosystème. Dès le premier événement, assez confidentiel, le succès a été au rendez-vous. Aujourd'hui, il réunit plusieurs centaines de personnes dans toute la France et à l’étranger, et Loïc s’est imposé comme une figure clé de cet écosystème en France. Il forme aujourd’hui des centaines de commerciaux, notamment grâce à l’impact de cet événement sur sa marque.

Écrire dans la presse

La presse écrite spécialisée est friande d’experts intervenant dans leurs colonnes sur des sujets très précis. Cherchez quels sont les supports qui parlent de vos domaines de prédilection et proposez-leur vos services. Partagez-leur quelques articles que vous avez publiés et votre profil pour établir votre crédibilité.

Écrire un livre

Sûrement le moins évident de cette liste, mais sans doute l’outil le plus puissant. Pensez aux sujets que vous maîtrisez, à tous les contenus que vous avez créés pour votre blog, votre site ou les médias sociaux. Pouvez-vous trouver un fil conducteur et les réorganiser pour écrire un livre complet ? Il existe un certain nombre d’éditeurs d’ouvrages professionnels à la recherche de ce type de contenus. Et si cela ne fonctionnait pas, l’auto-édition n’a jamais été aussi simple pour toucher des centaines de personnes, via Amazon par exemple.

Bruno Fridlansky, consultant digital, a publié en 2015 l’un des premiers livres en français sur les bons usages LinkedIn. Ce livre lui a donné une grande visibilité et encore plus de crédibilité sur le réseau. Il est souvent mentionné / tagué dans des publications. Il accompagne de nombreuses entreprises sur ce sujet. Il est évidemment très bien référencé.

Donner des cours

N’oubliez jamais que vous êtes expert de votre thématique. À ce titre, vous êtes tout à fait légitime pour partager votre connaissance avec des étudiants. Nombreuses sont les écoles à rechercher des intervenants externes, que ce soit pour des sessions ponctuelles ou pour donner des cours sur plusieurs heures / journées. Rapprochez-vous de votre ancien établissement dans un premier temps, puis élargissez. Comme pour un événement, proposez votre thématique et soyez persévérant !

Il y a 3 ans, j’ai décidé que je voulais travailler pour LinkedIn, sur la partie « social selling ». J’ai écrit des articles sur le sujet, j'ai travaillé ma marque sur la partie « réseaux sociaux et digital » mais il manquait quelque chose. Je devais travailler ma crédibilité sur un aspect clé : la formation. J’ai donc contacté mon ancienne école de commerce pour leur proposer un cours sur le personal branding. L’idée a été validée et j’ai pu donner 2 x 10 h de cours à des étudiants de première et deuxième année. Mon objectif final n’était pas de donner des cours, mais cela a été un atout clé lors de mes entretiens chez LinkedIn.

Offline, à quoi être vigilant ?

Si le offline présente donc un certain nombre d’avantages en complément de votre travail online, il y a également des aspects à ne pas négliger pour éviter de nuire à votre marque. Voici les principaux risques auxquels vous devrez prêter attention :

L’adéquation avec votre marque

Assurez-vous toujours que votre présence offline n’est pas en opposition avec votre marque. Par exemple, si vous avez un positionnement « environnement » online et que vous imprimez des centaines de brochures, il y a un très fort décalage et vous risquez de vous décrédibiliser.

Le style vestimentaire

Nous l’avons évoqué dans un chapitre précédent, votre style vestimentaire peut avoir un impact sur votre marque. Assurez-vous qu’il soit en adéquation avec votre marque, mais aussi avec les actions que vous menez offline.

Le ton, le style, l'attitude

Que ce soit lors de vos prises de parole en public ou lors de conversations plus individuelles, votre attitude aura un impact sur votre marque. Assurez-vous toujours de rester authentique, disponible, accessible et dans la même dynamique que votre marque online.

Les contenus / la préparation

En offline, pas de place pour l’improvisation. Contrairement à une vidéo, si vous vous loupez sur scène par manque de préparation, il n’y a pas de deuxième prise. C’est ce qui fait la valeur, mais c’est aussi un risque à anticiper.

De manière générale, vous allez être dans un contexte où la part d’imprévu est bien plus importante qu’online.

Comme vous l’aurez compris, aucun canal n’est à négliger pour positionner votre marque. Selon vos ambitions et vos objectifs, chacun peut être pertinent, si bien utilisé. À vous de sélectionner les meilleurs canaux, de vous différencier et de vous imposer là où vous devez briller. Une fois cette présence établie, il faut que vous l’inscriviez dans la durée. C’est ce que nous allons voir dans notre dernière partie.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite