• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 04/04/2022

Identifiez le type de dispositif à mettre en œuvre

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans le chapitre précédent, nous avons vu comment décliner des objectifs de formation en objectifs pédagogiques.

Dans ce chapitre, vous allez découvrir comment concevoir un dispositif de formation adéquat.

Votre formation va commencer à prendre forme !

Alors, si vous voulez créer un dispositif, il semble logique de vouloir connaître le sens de ce mot.

Dans un chapitre précédent, je vous avais prévenu : dans le monde de la formation, il y a souvent des divergences sur le vocabulaire ! Le terme de dispositif n’échappe pas à la règle. Il s’agit même d’une des expressions les plus discutées. Je vous passe donc la vingtaine de définitions que j’ai trouvé, sûrement sans être exhaustif.

Pour faire simple, le dispositif de formation peut recouvrir deux sens :

  • “dispositif” peut correspondre à une voie d’accès à une action de formation ;

  • “dispositif” correspond sinon à l’ensemble des moyens mis en œuvre pour faciliter le processus d’apprentissage. Dans ce cas, le dispositif est assimilable à la structure de la formation :

    • objectifs généraux et spécifiques,

    • programme,

    • modalités d’accompagnement de l’apprenant,

    • modalités d’évaluation.

On utilise le premier sens spécifiquement pour les dispositifs institués, aussi appelés dispositifs de formation-emploi : le compte personnel de formation (CPF), par exemple, est un dispositif qui permet à la plupart des adultes de bénéficier de formations prises en charge. On mobilise donc un dispositif, le CPF, pour accéder à la formation.

Il est utile de connaître ces dispositifs institués, car ils sont souvent assortis d’une prise en charge financière ou d’une subvention. Parfois, ils permettent aussi l’intégration de personnes éloignées de l’emploi. Ces dimensions d’optimisation du coût de formation ou de promotion sociale font aussi partie du métier d’ingénieur ou manager de la pédagogie.

Il existe des dispositifs nationaux, régionaux et sectoriels. À vous de mettre en œuvre une veille informationnelle pour ne rien rater de tout ça !

En dehors de ce premier sens, décider d’un dispositif, c’est en fait réaliser un ensemble de choix, guidés par la phase d’analyse : les objectifs et les publics sont déjà fixés. Pour obtenir un dispositif, vous devrez déterminer d’autres critères.

Par exemple, on opérera des choix :

  • de format (tutorat, stage, atelier, apprentissage en situation de travail…),

  • de mode (présentiel, à distance ou hybride),

  • de prérequis,

  • de programme,

  • de méthodes pédagogiques.

La variété des situations fait qu’il n’y a pas de “meilleure réponse” dans l’absolu. Les choix doivent s’opérer dans la double logique de respecter les objectifs pédagogiques et de faciliter le processus d’apprentissage.

Néanmoins, on trouve quelques formes-types de dispositifs :

  • La formation diplômante dure plusieurs mois, en présentiel ou à distance, avec un prérequis souvent formulé en termes de niveau d’éducation. Elle peut mélanger plusieurs formats de formation : cours en salle, ateliers , stages, etc.

  • Le stage de formation continue dure souvent quelques jours, sur un format “stage” (ça paraît logique) et se passe souvent en présentiel. On parle souvent de stages "inter" (qui regroupent des participants de milieux divers) et de stages "intra" (participants d'une seule organisation).

  • Le micro learning s’étale sur un temps beaucoup plus court : des séances de  3 à 45 minutes, très souvent à distance.

  • Il en existe encore d'autres, comme les MOOC ou la formation en situation de travail.

Ces formes-types restent des possibilités “par défaut” : il appartient au chef de projet pédagogique de construire le dispositif le plus adapté.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le dispositif ne part pas d’une feuille blanche. Ce sont les objectifs et les publics qui déterminent le “bon” dispositif.

Dans un dispositif bien conçu, les méthodes pédagogiques choisies et la répartition des contenus dans le programme devraient refléter les types d’objectifs (connaissance, pratique / application méthodologique, ou attitude) et leur pondération. Ainsi, un dispositif de formation qui vise un développement de compétences à dominante pratique devrait également mobiliser des formats, des modes, des méthodes qui visent la pratique. Pour cela, vous pouvez réaliser un tableau qui croise les taxonomies d'objectifs pédagogiques avec les méthodes pédagogiques ou avec les formats.

Voici un exemple (taxonomie de Bloom sur objectifs cognitifs / formats de formation)

 

Stage 

Cours à

distance 

 Atelier

Formation 
en situation
de travail 

Tutorat  

Mémoriser 

 

 

 

 

 

Comprendre 

 

 

 

 

 

Appliquer 

 

 

 

 

 

Analyser 

 

 

 

 

 

Évaluer

 

 

 

 

 

Créer 

 

 

 

 

 

Ce type de tableaux est très utile à l'ingénieur pédagogique. Celui-ci est "vide" et c'est voulu : c'est à vous de remplir le tableau à partir de vos expériences. Vous pouvez éventuellement réaliser une première version "théorique" en vous inspirant des articles issus de votre veille. Mais pensez bien à confronter cela à la réalité.

De manière globale, plus les objectifs opérationnels et pédagogiques sont exigeants et nombreux, plus vous aurez à réfléchir à cette question de dispositif. En tant que chef de projet / ingénieur pédagogique, vous pouvez être confronté à plusieurs niveaux de création de dispositifs :

  • Niveau 0 : pas de création de dispositif (achat d'une formation externe)

  • Niveau 1 : application d'un dispositif standardisé au projet de formation

  • Niveau 2 : adaptation d'un dispositif existant ou création d'un dispositif simple (par exemple : un seul format pédagogique, mais coordination entre différents modules)

  • Niveau 3 : création d'un dispositif complexe (formats multiples, coordination, évolutivité...)

Généralement, le niveau le plus complexe arrive après quelques années d'expérience. :)

Dans la réalité, les choix du chef de projet sont également souvent contraints par les exigences de délai et de coûts du client : c'est alors la qualité qui s'adapte.

Vous devriez donc obtenir une structure de dispositif.

Pour la compléter, je vous conseille de définir également un programme, c'est-à-dire de définir la liste des outils et notions qui devront être abordés ou des séquences qui constituent la formation. C'est certes un travail conséquent lorsque vous travaillez sur un "gros" dispositif, mais cela vous permet de vérifier la cohérence entre contenus , dispositif et objectifs.

Ce chapitre vous a donc permis de comprendre l'essentiel de la création de dispositif. C'est également à ce moment que vous pouvez envisager les contenus... mais pas encore à les produire. Un peu de patience !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite