• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 04/04/2022

Découpez la formation en modules

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous avez déjà déterminé un certain nombre de paramètres de la formation, avec une approche descendante : des objectifs (orientation résultats) au programme (orientation contenu).

Dans certains cas, vous allez vous rendre compte que la formation ne peut pas s’organiser et se réaliser d’un seul tenant.

Vous allez alors procéder à un découpage en modules de la formation, pour qu’elle soit plus digeste.

Mais… après tout, pourquoi découper la formation en modules ?

  • Pour permettre aux individus de ne suivre que ce qui leur est utile.

  • Pour permettre aux apprenants d’assimiler séparément chaque compétence.

  • Parce qu’il peut y avoir des contraintes d’organisation ou de temps.

  • Parce qu’il peut être utile d’alterner formation et activité professionnelle.

  • Enfin, parce qu’avec une formation trop longue, les apprenants risquent de se démotiver ou de se désintéresser !

Au-delà de ces raisons qui sont plutôt orientées vers l'apprenant, il existe également des raisons pour l'ingénieur pédagogique, surtout en position de chef de projet :

  • Découper en modules permet de proposer un cahier des charges de production pour chaque module, donc de définir plus précisément les attentes et les livrables.

  • La modularisation permet de réutiliser facilement des modules dans plusieurs formations.

  • Lorsqu'on externalise la création de modules, chaque module peut être produit par un spécialiste de la question.

  • La modularisation permet d'envisager des parcours individuels de formation plutôt qu'un parcours unique.

  • Plus généralement, la modularisation permet de disposer de plus de flexibilité. 

L'inconvénient de la modularisation, du point de vue du chef de projet, c'est qu'il faudra veiller à la cohérence entre modules.

Ces raisons (du point de vue de l'apprenant ou du chef de projet) n’auront pas la même importance en fonction du contexte dans lequel vous allez exercer votre activité d’ingénieur pédagogique. Néanmoins, vous avez intérêt à réfléchir avec les deux angles d'approche : pour l'apprenant et pour le projet. Par exemple, une modularisation qui se justifierait dans la vision "chef de projet" mais pas foncièrement du point de vue de l'apprenant serait à envisager avec beaucoup de précaution.

 Mais comment découper en modules ?

Bonne question... ou même bonnes questions !

Il y a en effet deux questions en une :

  • Dans le fond, c'est quoi un module ? 

  • Comment découper ces modules ?

Le module, c'est le découpage de base pour l'ingénieur pédagogique au moment du design, comme le mathématicien va opérer une décomposition en facteurs premiers. Il n'est plus pertinent (pour l'ingénieur pédagogique) ou plus possible (pour le mathématicien) de diviser plus encore.

Encore une fois, il n'est pas possible de donner de définition unifiée. D'ailleurs, on parle de module, mais également de brique pédagogique ou encore de grain. Ce dernier terme est très utilisé en formation à distance. Ici, nous proposons d'accepter qu'un module, c'est l'assemblage :

  • d'une méthode pédagogique (par exemple l'exposé participatif),

  • de supports,

  • d'activités,

  • d'une évaluation.

On dit également qu'un module est une unité qui permet à l'apprenant de résoudre un problème pédagogique ou de franchir un gap (de connaissance, de pratique, de comportement). Un professeur de sport pourra prévoir un module d'échauffement. Dans ce module,  les élèves doivent construire un échauffement-type et le réaliser. Le gap qu'ils ont franchi, c'est celui de la pratique autonome de l'échauffement.

Quand vous voudrez découper une formation en module, vous devrez prendre en compte deux choses en amont :

  • les contraintes d’organisation,

  • les capacités d’apprentissage de vos stagiaires.

Les unes et les autres déterminent la taille des modules. Par exemple, certaines organisations ont fait le choix de former leurs salariés toutes les semaines, sur le temps et sur le lieu de travail, 30 à 45 minutes, car il est difficile d'envoyer les salariés en dehors de leur lieu de travail (cas d'une société qui dispose de beaucoup d'agences sur le territoire et où la relation client est très importante). D’autres proposent des cycles de 10 à 15 jours de formation tous les 6 à 10 ans.  Les capacités d'apprentissage sont également une contrainte non négligeable. Beaucoup d'entreprises ont tenté d'inculquer la culture du changement par une formation sous forme de stages présentiels de quelques jours, en continu. Les résultats de ces formations ont souvent été médiocres : les stagiaires trouvaient la formation intéressante, mais avaient trop d'informations à assimiler en une fois.

À l'aune de ces exemples, vous comprenez qu'il n'y a pas de solution-type, une fois de plus.

Laissez-vous toujours guider par cette question : à la fin du module de formation, qu’est-ce que le stagiaire saura faire de nouveau ? Qu’est-ce qu’il aura amélioré ?

Si vous avez une réponse satisfaisante à cette question, c'est que le module est pertinent. On dira que vous avez trouvé la bonne granularité.

Pour finir, un point d’attention : plus vous découperez en modules, plus vous aurez à veiller à la coordination entre ces modules.

Nous voilà à la fin de ce chapitre. Désormais, vous êtes en mesure de découper une formation en modules :). Vous le ferez en respectant l'idée “un module = un résultat pour l'apprenant”. C'est utile et c'est plus digeste !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite