• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 10/07/2019

Soyez un acteur efficace de l'amélioration continue

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans la partie précédente, vous avez découvert les principaux outils et méthodes de l'amélioration continue, notamment dans un contexte d'industrie du futur. Dans cette partie, je souhaite vous montrer comment déployer efficacement cette culture de l'amélioration continue. Pour cela, je vous propose dans un premier temps de découvrir comment s'organise l'activité Amélioration continue dans une industrie.

Les métiers de l'amélioration continue

Amélioration continue, assurance qualité, système de production, système de management, voire même les méthodes, nombreux sont les services qui peuvent piloter l'amélioration continue dans une organisation. Et encore, la liste n'est pas exhaustive, car il n'est pas rare dans des grands groupes de retrouver une personne en charge de l'amélioration continue dans chaque unité. En effet, comme nous l'avons déjà dit, tout processus est optimisable !

On trouve 3 métiers principaux dans l'amélioration continue :

  • technicien/animateur Amélioration continue/Lean. Il suit et gère des plans d'action sur des zones précises ;

  • responsable/ingénieur/coordinateur/chef de projet Amélioration continue/Lean. Il a en charge le déploiement de la politique d'amélioration continue sur un site. Il est présent du diagnostic au déploiement du plan d'action qu'il pilote ;

  • manager Amélioration continue/Lean. Il manage un service Amélioration continue.

C'est donc bien ce niveau intermédiaire de responsable Amélioration continue que vous visez. C'est le poste qui est le plus présent et donc le plus demandé (je vous invite à taper ces mots clés sur un site d'offres d'emploi). En effet, dans les PME, et même dans certaines plus grandes sociétés, c'est un poste qui peut porter à lui seul la démarche d'amélioration continue de l'entreprise.

Le périmètre d'intervention

On vient de le voir, l'amélioration continue nécessite de faire travailler tout le monde de pair. Plus loin que ça, vous aurez à faire travailler ensemble des entités et des individus qui n'en ont pas l'habitude.

Votre leitmotiv doit être : décloisonnez !

Décloisonnez !
Décloisonnez !

En effet, chaque service aura de bonnes idées localisées, chacun de son côté, mais en faisant travailler tout le monde ensemble vers une vision commune et partagée, vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.

Ainsi, votre action ne doit pas avoir de limite. Vous pourrez tout aussi bien œuvrer :

  • sur les process de fabrication, pour optimiser les rendements, par exemple ;

  • en logistique, pour améliorer le taux de service d'expédition des produits finis ;

  • à la maintenance, pour réduire les temps d'intervention et de réparation ;

  • avec les bureaux d'études et les bureaux des méthodes, pour raccourcir les temps de mise sur le marché des nouveaux produits ;

  • aux achats, pour fiabiliser les passages de commandes ;

  • à la qualité, pour diminuer le taux de rebuts ;

  • avec les commerciaux, pour les aider à améliorer leur efficacité ;

  • etc.

Ce décloisonnement et cette interaction avec les autres services est d'autant plus vrai dans l'industrie de demain. Comme expliqué dans la partie précédente, le marché étant de plus en plus exigeant en termes de personnalisation de produit et de délais courts, l'industrie doit être plus flexible. Et cela est possible principalement en faisant sauter les barrières.

Les missions

J'en arrive aux missions qui vous seront confiées. Elles sont diverses et variées ; et c'est cela qui est super ! Mais vous aurez tout de même une mission principale, et pas la plus simple. Vous devez devenir un "casseur" ; je préfère d'ailleurs depuis peu utiliser le terme de "hackeur".

Euh... ça veut dire quoi, paradigmes ? :o

Un paradigme est un modèle, une règle ou une habitude qui influence notre manière d’interpréter une situation ou une information. Quand nous réagissons d’une manière habituelle, voire stéréotypée, à un événement, cela s’appelle un paradigme. Dans certains cas, cette influence est bénéfique. Elle est parfois nuisible.

Ainsi, casser ou hacker les paradigmes, c'est être capable de remettre en cause des croyances ou des habitudes. En animant vos ateliers, lorsque vous poserez la question de "pourquoi vous faites comme ça ?", il n'est pas rare que la réponse que vous obteniez soit : "Je sais pas, mais on a toujours fait comme ça". Il y a parfois des habitudes qui pouvaient être bonnes auparavant, mais qui, comme le contexte et l'environnement ont changé, doivent être remises en cause.

Voici des exemples de missions que l'on peut vous confier en tant que responsable Amélioration continue :

  • auditer et diagnostiquer la performance de l'entreprise ;

  • analyser ces processus et proposer des plans de progrès ;

  • concevoir un plan d'action visant à l'amélioration des processus ;

  • animer des groupes de travail et proposer des améliorations ;

  • assurer le déploiement des solutions imaginées ;

  • assurer la conduite du changement ;

  • définir et suivre des indicateurs de performance et des tableaux de bord ;

  • assurer la formation du personnel aux outils de l'amélioration continue, pour les emmener dans les projets et les rendre davantage autonomes ;

  • élaborer et suivre le budget.

Les systèmes de production

Même s’il n’est pas nommé ni formalisé, toute entreprise possède un « production system » ou, en français, un « système de production », matérialisé par les comportements et les méthodes en place dans l’entreprise. Néanmoins, toute grande entreprise crée et déploie son système de production, inspiré en partie directement de la référence qu'est le Toyota Production System (TPS). On parle souvent de système de production Lean. La finalité d’un système de production Lean est de favoriser un niveau de performance élevé. Un slogan que l’on retrouve fréquemment dans les systèmes de production, c’est que l’objectif est d’atteindre l’excellence industrielle.

Synthèse du Toyota Production System
Synthèse du Toyota Production System

Oui, mais pour faire quoi ?

Le système de production permet de structurer une culture industrielle et de la partager, d'aligner toutes les unités et tous les personnels sur une même vision.

Ces pratiques, règles, outils et méthodes permettent :

  • à la main d'œuvre, de faire bon usage des machines et matières, afin de produire de manière efficiente les produits attendus par les clients ;

  • à l’encadrement, de coordonner l’ensemble des activités, toujours dans le but de produire de manière efficiente.
     

Chaque manager doit être le garant de l’application du système de production dans son secteur. Il est donc indispensable qu’il maîtrise les différents outils et qu’il connaisse donc les méthodes, les objectifs et les résultats. De plus, il est nécessaire qu’il prenne en compte le système dans sa globalité.

Le Toyota Production System : la référence de toutes les maisons du Lean
Le Toyota Production System : la référence de toutes les maisons du Lean 

Les fondements du TPS (Toyota Production System) sont le Lean et le "juste à temps". Son management reposant sur une culture d’amélioration continue, sur la motivation et le respect des salariés, cette culture s'appelle le Toyota Way.

"Une chose doit être claire : le Système de Production Toyota n’est pas le Toyota Way. Le TPS est l’exemple le plus systématique et le plus abouti de ce que les principes du Modèle Toyota permettent d’accomplir. Le Modèle Toyota englobe les principes fondateurs de la culture Toyota, grâce à laquelle le TPS fonctionne aussi efficacement. Bien qu’ils soient différents, le développement du TPS et son formidable succès sont intimement liés à l’évolution et au développement du Modèle Toyota. "

Jeffrey Liker, The Toyota Way

Le Toyota Way désigne une démarche interne à Toyota. Elle définit la vision de Toyota et les valeurs qu'elle transmet à ses clients, ses actionnaires, ses membres d’équipes, ses partenaires commerciaux et la communauté. Le Toyota Way définit la façon dont les membres d’équipes agissent et se comportent pour transmettre ces valeurs. Cette démarche est soutenue par deux piliers :

  • l’amélioration continue (challenge, vision, courage et créativité, Kaizen et gemba) ;

  • le respect des personnes (respecter les autres, assumer ses actes, confiance mutuelle, esprit d'équipe). 

"Le Toyota Way et le TPS sont la double hélice de l’ADN de Toyota ; ils définissent son style de management et ce qui est unique à cette entreprise."

Jeffrey Liker, The Toyota Way

Quelles sont les compétences et soft skills (savoir-être) attendus pour être responsable Amélioration continue ?

D'un point de vue compétences (savoir-faire), il est important de :

  • maîtriser des méthodes et techniques d’amélioration continue ;

  • avoir une excellente vision des process métiers de l’entreprise et de la chaîne logistique, ou en tout cas, savoir s'entourer d'experts ;

  • savoir détecter les leviers d'amélioration ;

  • être capable d’animer des équipes et de conduire des changements organisationnels ;

  • savoir utiliser les divers canaux de communication de l’entreprise ;

  • utiliser et savoir faire parler les données / savoir "vendre" un projet (cela passe par la maîtrise de vos présentations, donc ce cours "Améliorer l'impact de vos présentations" peut vous servir).

Si, comme pour beaucoup de métiers, il n'y a pas de profil-type, il y a des savoir-être à avoir pour être un acteur efficace de l'amélioration continue :

  • sens de l'analyse ;

  • culture du client forte ;

  • présence terrain forte ;

  • sens de la communication et du relationnel pour partager et déployer la vision ;

  • forte capacité d'écoute ;

  • aptitude au management ;

  • créativité (j'en profite pour vous suggérer ce cours "Animer un atelier de créativité", plutôt fun !) ;

  • capacité à fédérer, à être leader et coach ;

  • exemplarité.

Tout cela dans le but d'être facilitateur du changement : comprendre ce qui est en train de changer ou ce qui doit changer, en créant les conditions du changement. C'est à vous d'initier et de porter la démarche.

Dans le chapitre suivant, je vous propose de découvrir comment démarrer une démarche d'amélioration continue.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite